Categories
Japon Vie en general

IKEA

Le premier Ikea a ouvert au Japon le 24 avril de cette année. Avec Y., on n’a préféré ne pas y aller tout de suite, car on se doutait qu’il serait bondé. On s’est réveillé cette semaine, et avons décidé d’y aller samedi dernier (3 mois après l’ouverture donc). On en attendait beaucoup, mais nous avions encore le mauvais souvenir de Carrefour, qui je le rappelle a fait un flop formidable; Carrefour au Japon, c’était tout bonnement nul, avec très peu de produits étrangers, et chers. Il n’y avait rien de différent avec n’importe quel supermarché local (du moins concernant les prix et le choix), et donc quel intérêt y avait-il à se taper 1h30 de train pour y aller ?

Mais revenons à Ikea.

L’Ikea du Japon (situé à Funabashi, à l’est de Tokyo, à 1h20 de train de chez nous. Station: minami-funabashi) est excellent. Enorme comparé à la plupart des magasins japonais. Et il a strictement la même ambiance que l’ Ikea que j’ai pu voir en France (celui de Nantes). Sur 2 niveaux, avec les meubles au 2 niveau, et les accessoires au premier niveau. A l’entrée, un escalator mène directement au 2e niveau où la visite commence. Un choix impressionant, des prix incroyablement bas comparé au reste du marché. Avec Y., on a bavé sur certains canapés, certains aménagements de chambres, et surtout certaines cuisines. Une cuisine top-clean, très belle, avec des rangements extrêmement pratiques et bien étudiés, à 300,000 JPY (2,000 €), pose comprise. Les prix au Japon sont généralement 3 à 4 fois plus chers. Et au Japon, c’est souvent impossible de trouver un aussi bon style. Nous n’achèterons plus nos (gros) meubles que chez eux, promis.

Ikea a l’air de bien marcher, ils ont franchi le cap des 2 millions de visiteurs; j’espère que ces visiteurs ont beaucoup acheté ! Nous n’avons plus qu’à attendre l’ouverture de Ikea Yokohama pour que cela devienne pas trop long pour y aller (on ignore quand cela arrivera, mais ça devrait être dans les 6 mois / 1 an). Je recommande à tous les étrangers au Japon d’aller y faire un tour s’ils pensent aménager leur appartement ou maison dans peu de temps.

Categories
Vu dans la Presse

Revue de Presse

3e édition…

Willcom, à suivre

Willcom, la petite bête qui monte, a fait savoir qu’elle rentrerait dans le premier marché du Stock Exchange de Tokyo en novembre 2007. Willcom fut créée en novembre 2004, sur les cendres de DDI Pocket (une filiale de KDDI), financée par le fond américain d’investissements Carlyle à 60%, Kyocera à 30%, et KDDI à 10%. Willcom sut enchaîner les bons choix stratrégiques pour piquer des clients à tout le monde; Willcom fut le premier (et est toujours le seul) à proposer des forfaits à prix fixe pour la connection Internet à partir de ses cartes PCMCIA (les fameuses Air-Edge). Willcom fut également le premier à proposer des forfaits voix à prix fixe sur ses téléphones portables. Willcom fut enfin le premier à introduire un Smartphone au Japon (comme je l’ai déjà expliqué, proposer un modèle unique de téléphone attire les clients au Japon, puisqu’ils sont incompatibles avec les autres opérateurs). Certes, les medias s’interrogent sur le futur de Willcom, dont l’infrastructure est basée sur une technologie maintenant vieillissante (la technologie PHS), et face à l’introduction par ses compétiteurs de nouvelles technologies telle le HSDPA. Mais pour le moment tout va bien pour eux, et ils ont prouvés qu’ils savaient relever les défis, car ce n’était pas gagné qu’ils arrivent jusqu’ici.

Japon 5e du haut-débit
Une enquête de Forrester Research de Mars 2006 sur le taux de pénétration du haut-débit dans 16 pays sélectionnés révèle le classement suivant:

Quel est le taux de pénétration du haut-débit ?

1er: Corée du Sud (62%), 2e: Hong Kong, 3e: Pays-Bas, 4e: Canada, 5e: Japon (50%), 6e: Suède, 7e: Chine (41%, mais seules les grandes métropoles furent prises en compte), 8e: USA (39%), 9e: UK (35%), 10e: France (31%), 11e: Australie, 12e: Allemagne (21%), 13e: Italie, 14e: Espagne, 15e: Pologne (12%), 16e: Inde (3%, mais seules les grandes métropoles furent prises en compte).

Sinon, toujours sur ces 16 pays, le Japon était classé dernier (16e) sur l’utilisation de l’IM (Instant Messaging), 14e pour l’utilisation de l’email (!!), 13e pour la pratique de l’achat en ligne, 4e pour la pratique des enchères en ligne (merci Yahoo!), et 5e pour la pratique d’investissements financiers en ligne.

Ce que j’y vois: tous les japonais sont raccordés à Internet, mais ils n’en font rien.

Equant devient Orange

La nouvelle doit être carrément ancienne, mais je viens juste de le savoir (c’est dire si Equant est active au Japon !): Equant a changé son nom pour devenir “Orange Business Services”. Ils sont passé d’un nom cool, dynamique, facile à retenir, à un nom dont personne ne va pouvoir se rappeler. Cocorico. Leur nouvelle adresse internet: www.orange-business.com. Au passage, je dois signaler que leur site est constament inaccessible de chez moi, et il prend 2 minutes à se charger de mon boulot. Le site doit être étudié pour bien fonctionner sous Safari ou Netscape ! Sans blague, pour une boîte censée être spécialisée dans les réseaux, ils auraient pu s’assurer que leur site chargeait bien partout, mince.

Nokia et Siemens, Fusion de géants

Fusion annoncée entre les divisions respectives de Nokia et Siemens de fabrication de téléphones portables. La nouvelle Joint Venture appelée Nokia Siemens Networks aura 60,000 employés dès le départ. Dans le monde de la fabrication de périphériques téléphoniques, c’est la 3e fusion entre géants que je compte: Sony / Ericsson et Alcatel / Lucent l’avaient déjà fait. D’ailleurs, Nokia Siemens Networks passe 3e en CA derrière Alcatel Lucent et Sony Ericsson.

Categories
Vie en general

Renouvellement de visa

Je viens de recevoir mon nouveau visa (je l’ai renouvelé), qui est maintenant valable jusqu’en août 2009.

J’ai quand meme dû faire 2 ou 3 photocopies, et environ 6 signatures sur des papiers (que je n’ai pas eu à remplir). Pas besoin de me déplacer où que ce soit, tout s’est fait par courrier. Mon dieu, comme c’est difficile d’avoir un visa de travail au Japon 😀

Categories
Vu dans la Presse

Revue de Presse

2e épisode de ma revue de presse sur les telecom, et services globaux de réseaux et sécurité.

NTT au banc des accusés
Depuis toujours, le prix d’installation des lignes fixes de téléphone était fixé par NTT à 72000 JPY (490 €). Le truc amusant, c’est qu’une fois payée, la ligne vous suivait toute votre vie, c’est à dire qu’en cas de déménagement, il n’y avait pas besoin de repayer. Il était même possible de revendre sa ligne d’occasion (j’ai perso 2 lignes de téléphone que j’ai acheté chacune pour 25000 JPY), et il y avait même des compagnies privées qui s’étaient montées sur ce principe: rachat des lignes d’occaze à bas prix, puis revente avec marge. Bref, culture telecom locale un peu spéciale. Sauf que l’année dernière (mars 2005), NTT a soudainement décidé de baisser le prix des lignes à moitié prix. Ça peut paraître rien du tout, mais ça faisait 20 ou 30 ans que les prix n’avaient pas changé ! Bilan pour absolument toutes les compagnies du pays: chute de la valeur de leurs assets. Ca n’a plu à absolument personne cette affaire (sauf les gens qui viennent de finir l’université et qui n’ont pas beaucoup d’argent pour s’ouvrir une ligne), car tout le monde y a perdu de l’argent (par exemple, perso je ne peux plus revendre mes lignes au prix où je les ai achetées, mais plutôt à la moitié de ce prix. Perte sèche pour moi: 25,000 JPY). Mais alors pour les compagnies qui avaient fait leur business de ce marché de l’occasion des lignes téléphoniques, c’est pas loin d’être la ruine. Du coup, 69 personnes mal embouchées et 37 compagnies viennent d’assigner NTT (et en même temps le pays pour avoir autorisé cette baisse) en justice. Les dommages et intérêts demandés sont faramineux, et le procès devrait prendre quelques années.

La VoIP ne décolle pas
Enquête de IDC Japan sur la VoIP au Japon; “Pourquoi n’avez-vous toujours pas implémenté une solution VoIP dans votre compagnie ?”. Sur 419 professionels IT interrogés, les réponses:

45%: Infrastructure trop chère

35%: Aucun bénéfice apparent

30%: Problèmes dans la qualité et la stabilité

Exactement les 3 problèmes qui nous avaient poussé à ne pas l’installer dans ma précédente compagnie.

Willcom se démène

Willcom propose maintenant un accès (payant, mais avantageux) Wifi aux hot-spots de NTT (3000 points d’accès dans le pays). Offre réservée à ses abonnés téléphoniques.

Winny le morpion

Yamaha offre une version beta de firmwares pour ses routeurs VPN, pour contrer Winny. Ah ! Winny…LE software P2P que tous les japonais connaissent. Vous leur demandez au sujet de Emule ou Bit Torrent, il n’y en a pas un qui connait. Mais Winny, tout le monde connait. Winny a été créé par un japonais, et vraisemblablement seuls les japonais l’utilisent. Si il y a une loi contre le P2P qui passe au Japon dans les mois qui viennent, seul Winny sera interdit, je vous le promet.

Categories
Vu dans la Presse

Class-Action sur une légende urbaine avec humour

Je pensais mettre cette news dans une revue de presse commune avec d’autres news, mais elle m’a tellement fait tordre de rire que j’en fais une rien que pour elle.

Elément 1: il y a une légende urbaine qui traîne depuis des années, qui dit que le gouvernement US espionne toutes les conversations téléphoniques et tous les emails possibles du citoyen lambda. Ça fait au moins 10 ans que je l’entends cette rumeur.

Elément 2: tout le monde connait AT&T, numéro 1 des telecoms aux Etats-Unis (c’est quand même eux qui ont inventé le téléphone), et sacré grosse boîte au plan mondial (200,000 employés). C’est vrai que si quelqu’un sur la planète peut monitorer facilement le plus de communications possibles concernant les américains, c’est eux. A propos, voici leur nouveau logo et slogan:

Elément 3: au hasard du browsing Internet, j’ai croisé récemment (il y a quelques mois) quelques témoignages d’anciens d’AT&T qui confirmaient exactement l’élément 1: AT&T coopèrerait avec le contre-espionnage US pour espionner les conversations de tous. Les sources sont invérifiables, sur des sites pas spécialement connus et pas spécialement sérieux. Les détails donnés sont en revanche troublants.

Et là, je tombe sur un article énonçant la class-action intenté par EFF (Electronic Frontier Foundation), une NPO chargée de veiller au bien de l’utilisateur lambda en ce qui concerne la protection de sa vie privée contre les méchants gouvernements et autres grands maux. Cette class-action est dirigée contre AT&T, et l’accuse d’avoir collaboré illégalement avec la NSA (National Security Agency) en donnant à cette dernière toutes les ressources nécessaires pour espionner les consersations téléphoniques et les emails de tout le monde. Là où l’EFF ne manque pas d’humour, c’est dans le logo d’AT&T qu’ils ont légèrement modifié et posté sur leur propre site (au lien ci-dessus):

A priori, le procès va durer très longtemps et sera épique, à moins que le gouvernement US ne casse les reins de l’EFF très rapidement. Un représentant PR de AT&T a fait la déclaration suivante: “SI on a vraiment fait ça, on devrait bien comprendre que c’est parce qu’on n’avait pas le choix. Si l’EFF veut attaquer quelqu’un sur ce sujet, ils devraient plutôt s’en prendre au gouvernement ou directement à la NSA”.

Commentaire du gouvernement US: “Cette class-action est une atteinte à la sécurité nationale, que cette accusation soit vrai ou pas. Nous conseillons à l’EFF de renoncer rapidement à cette action en justice.”

Mais l’EFF semble décidée à aller jusqu’au bout.

Quelques commentaires de ma part:

Cette affaire peut couter très cher à AT&T, surtout si cela s’avère être vrai, et que le gouvernement ne les défend pas. Ils ont tout, mais alors vraiment tout à perdre.
EFF risque gros aussi, parce que attaquer les espions ou contre-espions aux Etats-Unis, on sait que cela peut couter cher. Mais eux au moins, ils ont beaucoup à gagner. La preuve, tout le monde les connait sur la planète maintenant. Bonjour les dons qu’ils vont recevoir à partir de maintenant.

La plus grosse légende urbaine de l’ère informatique est en passe d’être démontrée comme fait véridique. Historique, à mon goût.

Categories
Electronique/IT/AV/Net Maison

Un PC en station multimedia

Je commençais à en avoir marre de voir ma “colonne” d’éléments hi-fi prendre de la hauteur (j’en étais arrivé à 7-8 éléments), et j’avais peur de devoir m’équiper dans le proche futur en platines HD-DVD et Blu-Ray, chères, lentes, avec trop de sécurités, et non-upgradables.

En bref, je cherchais la solution finale pour tout ce qui concerne la hi-fi. Et ce n’est pas un secret, à priori seul un PC peut constituer une solution finale. Seulement un PC dans un salon, cela prouver être difficile: bruyant, pas beau, pas pratique à utiliser, etc… J’ai pris le risque, j’ai donc viré la moitié de mes éléments (ils vont prendre la poussière dans mon grenier maintenant), et ai équipé mon salon d’un PC multimedia. Grand succès, j’en suis super-content pour le moment.

A l’origine, je pensais acheter un small-form factor, mais après une discussion avec Cyril, je me suis ré-orienté vers un barebone. Toujours sur les conseils de Cyril, je me suis orienté vers la marque Shuttle, et ai pris un SD31P (photos ci-dessous). Bon, le prix est relativement élevé (56000 JPY, 380 €), mais le chassis superbe a une carte mère équipée d’une carte son SB Live! avec une sortie 8 channels, une alim 350W, et une connectique d’enfer fournies avec.

J’avais déjà un processeur Pentium 4 3.0 GHz en stock, tout comme une carte graphique ATI X1300 avec sortie HD (composite). Je n’ai plus eu qu’à acheter la RAM (1GB), et une télécommande.

Le montage des éléments dans le barebone est un vrai plaisir, même si des fois je me suis un peu creusé la tête pour savoir où mettre quoi. J’ai blindé “Python” (je donne des noms à mes PC, moi) avec 3 disques durs (1 IDE, 2 SATA) qui totalisent 800 GB. Un graveur Pioneer de DVD+ et – R/RW. La télécommande est une Firefly, qui marche sur RF (et non pas infrarouge), et elle est tout bonnement excellente pour commander toutes les applications multimedia courantes.

Sur le PC, j’installe XP Pro SP2 en anglais, Winamp, PowerDVD, tous les codecs possibles et imaginables, et basta ! (en fait, j’ai aussi installé Need For Speed 3, un vieux jeu d’il y a 6-7 ans que j’aimais beaucoup à l’époque).

Le PC est super-stable, il ne plante jamais. Le chargement des DVDs est super rapide. Aucun problème de lecture. Grace aux connecteurs optique ou SPDIF, j’ai droit aux sons DTS et 5.1. Pour la musique, même si je ne l’écoute pas beaucoup, c’est très pratique d’avoir tous mes mp3 sur disque dur, et de les jouer du PC. Avant, avec les MDs ou CDs, c’était quand même la mort.

Malgré les 4 ventilateurs qui équipent le barebone, celui-ci est très silencieux; on ne l’entend pas quand on regarde un film ou écoute de la musique.

Enfin, c’est assez sympa de pouvoir vérifier des trucs sur Internet en live à la TV quand des invités viennent à la maison. Ça fait un peu frime, mais c’est tout bonnement super pratique. En définitive, je trouve qu’équiper son salon avec un PC, c’est une idée excellente, que je recommande à tout le monde.

Categories
Vu dans la Presse

Revue de Presse

Travaillant maintenant dans un nouveau secteur d’activité, je fais des efforts pour me tenir au courant de ce qui se passe, au Japon ou ailleurs, dans ce nouveau monde. J’ignore si je serai capable de faire périodiquement un résumé des infos que j’ai lues, mais je vais essayer. Certaines infos ont 2 mois d’ancienneté, et aucune info n’est classifiée.

Portabilité du numéro
Et oui, au Japon aussi, le numéro des portables va très bientôt devenir portable (!) d’un opérateur à l’autre. Vous avez un numéro X chez Vodafone, vous êtes insatisfait de leurs services ou de leurs prix ? Passez chez Willcom en gardant votre numéro. On le sait depuis longtemps qu’en novembre prochain, cette nouvelle loi entre en vigueur (les opérateurs ne peuvent pas vous forcer à perdre votre numéro), mais les journaux s’interrogent de plus en plus sur ses conséquences. En fait, le service est à peu près le même partout, et les zones de couvertures également, alors qu’est-ce qui peut pousser les consommateurs à partir ? Réponse possible: les modèles de téléphones portables. Et oui, au Japon les portables ne sont pas compatibles d’un opérateur à l’autre, et si vous voyez un téléphone intéressant chez le concurrent, et bien vous n’avez plus qu’à vous désabonner de l’opérateur actuel pour passer chez le concurrent. Déjà qu’on était submergé de nouveaux téléphones toutes les semaines, et bien ça va sans doute devenir pire.

Une solution Thin Client
IBM propose une solution toute-faite Thin Client. Et j’ai du mal à lui trouver un attrait, ce qui prouve bien que j’ai du travail à faire. IBM propose donc une solution propriétaire, avec une structure qui nécessite un serveur pour 14 clients (seulement ??). IBM réalise 20% d’économie sur le prix des PCs (car pas besoin de disque dur, ni de grosses ressources), mais ne semble pas répercuter cette économie sur le prix final…Une solution toute faite propose 100 clients + la quantité de serveurs nécessaires + toute l’installation pour 40M JPY (272,000 €). Qui achète ça ?

Le trou de Vodafone
Vodafone publie ses résultats trimestriels et annonce une perte de 21,8 Milliards de Livres sterling (32 Md €). Vodafone souhaite donc se diversifier (lignes fixes, broadband,…) pour mieux rentabiliser…mais je croyais que la téléphonie mobile était ce qui rapportait le plus ? Alors je ne comprends plus. Vodafone a rajouté qu’avec la vente de sa branche au Japon (à SoftBank), ils gagnent direct 4,9 Md de livres (7,2 Md €).

La demande de lignes ADSL recule
Au Japon, le nombre de ligne ADSL n’augmente plus. Mais alors celui des fibres optiques fait des bonds. 100% d’augmentation par rapport à l’année dernière à la même époque. Enquête de mars 2006: 5,345,500 lignes d’accès Internet en fibre optique, dont 64% fournies par NTT, 8.9% par USEN, 8.9% par KDDI/Tokyo Denryoku et 7.1% par K Opticom (que je connais pas!). Oh boy. J’adore le Japon.
En guise de comparaison, il y avait 14,517,895 lignes ADSL en mars 2006 au Japon. ADSL est donc toujours loin devant, mais à priori d’ici 1 à 2 ans, la donne devrait être changée.

Categories
Loisirs

400 !

Comme vous avez pu le constater depuis quelques jours, j’ai atteint 400 DVDs dans ma dvdthèque.
J’ai commencé en Janvier 2003, soit il y a 3 ans et demi, mais je n’achète les DVDs que depuis Janvier 2005. Ca fait une moyenne d’environ 100 DVDs par an (un peu plus), soit un tous les 3.65 jours. J’essaie de garder le rythme, mais les séries télé coulent ma moyenne.

Notons qu’il y a quelques séries que je ne peux pas acheter, car non commercialisées (exemple: Malcolm in the Middle, à partir de la saison 2), et que j’achète les séries pour lesquelles je n’ai pas pu me retenir de les voir avant leur parution en DVD (ie: download, par exemple Six Feet Under – Season 5), et que j’ai vraiment appréciées.

Bientôt, j’arrêterai d’acheter des DVD. A la place, ce sera plutôt des Blu-Ray ou des HD-DVD (je trépigne, je trépigne).

Categories
Humour

Nanarland

Pour ceux qui ne connaissent pas, je présente rapidement Nanarland, un site qui répertorie tous les nanards du cinéma, les dialogues les plus stupides et les affiches/doublages sordides (attention si vous y allez pendant le travail, il y a des gros bruitages (dialogues + musique) à l’ouverture de la page).

Le site est mal fait, ca bouge dans tous les sens (bruit visuel), et le répertoriage est déroutant. Mais avec un peu de chance et beaucoup de temps, entre les citations de très mauvais goût et les citations pas drôles, on peut trouver des perles.

Une citation qui faisait mourrir de rire mon ex-coloc était tirée d’un film de Chuck Norris. Ah! Chuck Norris et ses films de karaté à 2 francs, qu’est-ce que j’ai pu en voir quand j’étais dans ma période karaté 17-20 ans. Le dialogue se passe entre le très gentil (Chuck Norris) et le gros méchant (un inconnu).

Le gros méchant: “Tu ferais mieux de faire attention où tu mets les pieds…”

Chuck: “Je mets les pieds où je veux…et c’est souvent dans la gueule!”

Categories
Humour Japon

L’anglais à la japonaise

Je mets volontairement ce post dans la catégorie humour…

Tou d’abord, ce que je raconte n’est un secret pour aucun étranger au Japon parlant anglais. C’est du rabâché, re-dit et répété, mais après quelques épisodes folkloriques (dont je ne me rappelle pas du 100e), je me décide à mettre un post sur le sujet.

Les japonais sont en moyenne nuls en anglais. Les fautes qu’ils font dépassent l’entendement pour nous occidentaux, ils arrivent toujours à nous prendre par surprise avec des phrases qu’on n’aurait jamais pu construire même si on avait essayé. (court disclaimer: il y a des japonais vraiment bons en anglais, genre top du top, alors que pourtant ils n’ont jamais vécu à l’étranger. Ils me ramassent facile question niveau anglais, alors qu’ils ont à priori bien moins de chance de pouvoir le faire. Mais ces personnes ne sont pas la majorité).

Je me rappelle donc d’un cours d’anglais dans le train (sur les écrans LCD qui sont en hauteur pour faire mi-pub, mi-passe temps pour les voyageurs). Le cours d’anglais (visuel uniquement, car c’est dans le train/métro) durait moins de 3 minutes, toutes les 15-20 minutes. Le titre du cours d’anglais ? “Let’s Speaking English”….effarant.

J’essaierai de rajouter en commentaire les diverses bêtises que j’aurai l’occasion de croiser au sujet de l’anglais, ce serait sympa si un français en France pouvait en faire autant sur les bêtises (comprenez “grosses fautes”) faites par les français en anglais.

Je finis l’article par une citation d’un site japonais qui raconte l’histoire d’un film (amateur vraisemblablement). Pour faire bien, ils l’ont traduit en anglais, et voici ce que ca donne:

“She lives with somebode’s memory not me, but I have to take her to her to our wonderland.” .

On n’y comprend rien ! Vous pouvez vérifier sur leur site.

Et pour l’anecdote, si vous allez voir la liste des acteurs, vous pouvez voir qu’Armelle (une fidèle lectrice de ce blog que tout le monde adore ici !!) en fait partie !!!

Sans plaisanter, j’espère vraiment que c’est un homonyme, sinon je viens juste de me moquer du site parlant du film où Armelle apparaît, et c’est pas cool.