Categories
Vie en general

Notre première titine

Grand évênement; on a acheté une voiture. C’est quand même la première voiture que moi et Yukiko achetons. Notons qu’on a acheté la maison et qu’on a conçu le bébé avant d’acheter une voiture. C’est fou, non? Non, c’est Tokyo 😉

On a finalement craqué pour un SUV: la Dualis de Nissan (c’est un petit SUV).

On était bien parti pour acheter la Demio de Mazda, qu’on avait beaucoup appréciée, mais une collègue de Yukiko lui a dit fin décembre que son oncle travaillait chez un dealer Nissan, et que ce tonton pouvait nous avoir des prix.

On a commencé à se renseigner sur ce qui pouvait nous intéresser chez Nissan, et on a trouvé la Dualis par hasard (personne ne la connaissait encore à ce moment, car c’est une voiture tout juste entrée en production). On avait été chez un revendeur, et avec les bonnes options qu’on voulait, le devis atteignait les 3.1M JPY (19.800 €). Un peu cher.

On a attendu le devis de la collègue de Yukiko sans succès, le tonton n’avait pas l’air pressé de répondre.

Alors on a regardé les occasions, et l’une d’elles nous a plû; on l’a achetée le jour même. C’était soit notre jour de chance, soit celui du vendeur; le vendeur avait reçu la voiture le jeudi, Yukiko avait appelé le vendredi, on était allé la voir (et l’acheter) le samedi. Vite fait, bien fait.

C’est une occasion. Enfin, une voiture neuve d’occasion. Elle a 500 km au compteur, et on a eu 1 million JPY (6.390 €) de remise par rapport au neuf, donc elle a coûté 2.1 M JPY (13.400 €). L’occasion n’a pas la cote (pun) au Japon, et ça fait quelques heureux, dont nous-mêmes.

C’est une 2WD. C’est la version 20G (pour les connaisseurs!), donc elle a:

  • les jantes alu (hihihi, ça sert à rien)
  • Le toit vitré…je vous promets que ça fait une drôle d’impression
  • La clé électronique

Alors la clé électronique, elle est très drôle; on n’a pas besoin d’elle pour démarrer le moteur (on a juste à tourner un bouton), mais si elle n’est pas physiquement dans le cockpit, le moteur ne démarre pas. Et puis on n’a pas besoin d’elle non plus pour ouvrir les portes; si elle se trouve dans un rayon de 5 mètres autour de la voiture, les portes s’ouvrent automatiquement. En bref, on n’a jamais besoin de sortir la clé de sa poche; ni pour ouvrir les portes, ni pour les fermer, ni pour mettre le moteur en marche.

Le navigateur est là, bien entendu. Mais il est en 3D! C’est cool, j’en voulais un (vous aviez deviné que j’adore ce genre de gadgets?). Le navigateur est sur disque dur, qui accepte de stocker les mp3, et même de copier en mp3 les CDs audio qu’on met dans le lecteur. Et puis on a les caméras video à l’arrière et sur le côté…pour les crénaux et le parking en marche arrière…je ne suis pas sûr que je m’en serve beaucoup, mais bon, c’est rigolo.

Enfin, les Dualis sont des semi-automatiques. C’est à dire que concrètement ce sont des boites semi-manuelles. C’est à dire (!) qu’on peut utiliser deux boites de vitesse sur la même voiture: automatique (une pure boite automatique) et manuelle. La boite manuelle est un peu spéciale: il n’y a pas de pédale d’embrayage, et il n’y a que deux crans sur le levier de vitesse: “+” et “-“. On veut monter de vitesse? On pousse le levier vers “+”. On veut rétrograder? On pousse le levier vers “-“. Alors moi j’appelle ça une boite semi-manuelle, car c’est vraiment différent de ce qu’on connait.

Les papiers sont en train de se faire; on guette les flics qui doivent venir vérifier qu’on a une place de parking (au Japon, ou dans la région autour de Tokyo du moins, il faut justifier d’une place de parking pour pouvoir acheter une voiture). On attend que la maison de crédit dise “OK”. Etc. On espère l’avoir dans les 7-10 jours à partir d’aujourd’hui.

Une photo de la bête:

Plus de photos sur ce site qui en a fait la revue.

Et voici la pub du moment à la télévision japonaise.

Categories
Y

Première écho

Yukiko a fait sa première échographie le 16 janvier, c’est à dire le lendemain de son test HGC.

C’est avec l’échographie suivante que le toubib déclara sans hésiter que “Ah bah oui, vous êtes enceinte.”

La boule qu’il y a dans le rond rouge, c’est ce qui va devenir un bébé.

Le toubib n’a guère fait que ça. Quel travail éreintant, n’est-ce pas? Ah oui, et en plus, c’est vrai qu’il a récité les interdictions à respecter pour quelques mois: pas d’alcool etc. Et pas de sport. Zéro. Sauf ce qui est considéré comme “sain et non dangereux”, c’est à dire la gym prénatale, la natation prénatale, etc. Bon, bah soit. Ça m’étonne un peu, mais qu’est-ce que j’y connais après tout?

Yukiko passe à la caisse. On lui dit “Ce sera 8000 JPY”(51 €).

Yukiko, choquée: – L’assurance maladie ne rembourse pas?

La réponse qui tue: – Mais vous n’êtes pas malade. Pourquoi voulez-vous que l’assurance maladie rembourse?

Ah ouais. Pas mal. Amusante conception (pun). Ça donne la couleur; presque tous les frais médicaux relatifs à la grossesse et à l’accouchement ne seront pas remboursés. 51€ pour une conne d’échographie, je ne vous dis pas combien coûte l’accouchement en lui-même. Je me demande comment font les pauvres. Vu comment ils ont l’air de sur-appliquer le principe de précaution ici, cela explique peut-être pourquoi le taux de mortalité maternelle du Japon n’est pas le meilleur du monde: les pauvres ne peuvent pas se faire suivre correctement.

(Pour information le taux de mortalité maternelle du Japon est supérieur à celui du Royaume-Uni, des Pays-Bas, et de biens d’autres…mais est inférieur à celui de la France [Réf: Wikipedia, la page sur la grossesse])

Categories
Amis/Famille Japon Vie en general

Le miel et les abeilles

Que nous n’ayions pas pu aller faire du snowboard le week-end dernier tombait presque bien en fait, puisque cela nous a permis d’aller à la petite réunion à laquelle nous avaient convié des amis pour présenter leur bout de chou, née il y a juste un mois (la veille ou l’avant-veille de notre troisième réveillon…).

Le papa est français, la maman est japonaise (j’aimerais bien dire leurs noms, mais comme ce sont des personnes discrètes en général…je préfère pas dire). Allez, tous ceux qui sont d’avant la P10 connaissent le papa, ça donne un bon indice tout de même 😉 (du moins pour ceux qui savent).

Les parents sont en parfaite santé, et le bébé est déjà assez cool pour faire le V de la victoire (ou de la paix, selon les cultures ). Bon, elle le fait dans le mauvais sens, mais elle a plein d’années pour apprendre. Plein d’années qu’on lui souhaite pleines de bonnes choses!

Et puis en discutant, on a appris quelques tuyaux. Déjà on a appris que selon l’arrondissement où on habite, les frais médicaux de l’enfant sont remboursés à 100% jusqu’à un certain âge X (X dépendant de l’arrondissement). Là où nos amis habitent, les frais médicaux sont remboursés jusqu’à l’âge de 15 ans. Il semblerait qu’à Yokohama, ça soit jusqu’à 12 ans, mais c’est à vérifier.

Et donc samedi dernier, ce fut rencontre franco-japonaise, entre les amis français et les amis japonais, et ce fut donc un samedi vraiment excellent, à plusieurs points de vues.

Categories
Y

Hormone Gonadotrophine Chorionique (Glycoprotéine)

Le week-end dernier, on devait aller faire du snowboard. J’avais même acheté un ketsu-pad (seuls les snowboarders parlant japonais devraient savoir à quoi ça sert) pour éviter certaines douleurs de la fois dernière.

Et puis il a fallu un peu d’hormone gonadotrophine chorionique dans l’urine de Yukiko pour que ce soit annulé. Ça commence bien, je sens que les toubs japonais n’ont pas fini de me prendre la tête.

Bref, oublions notre rancœur envers les blouses blanches de médecine deux secondes, et montrons comment on a décelé le HCG dans le pipi de Yukiko: (cliquez ici)

Il y a des chances pour que le nombre d’articles de la catégorie “Y” de ce blog monte en flèche dans les mois qui viennent 😉

Categories
Japon

Le Dentiste

Non, ça n’est pas une revue de film…C’est juste pour dire que j’ai été faire ma visite bi-annuelle chez le dentiste.

Le dentiste, j’y vais deux fois par an depuis..un peu après un an après mon arrivée au Japon (je suis arrivé en octobre 99). J’y étais allé (chez le dentiste) la première fois car j’avais mal aux dents, et j’avais rechigné car je me rappelais mon prof de japonais en France qui répétait “Si vous allez chez le dentiste au Japon, vous serez ruiné! C’est moins cher d’aller en Corée pour se faire poser une couronne!”. Bon, la Corée n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui…et le Japon non plus. Et puis j’étais étudiant, et pas couvert par la sécu japonaise. Mais quand même, je crois qu’il avait exagéré.

Je me rappellerai toujours cette première visite, où mon dentiste était plié de rire en voyant mes dents, à cause de la matière utilisée pour les plombages…Il n’en avait jamais vu dans sa vie professionnelle, mais juste dans les livres d’histoire de la médecine dentaire. Ça vexe quand on vous dit ça. Il a dû catalogué la France dans la catégorie “pays arriérés”, alors que bon, il ne vaudrait mieux pas qu’il généralise sur les deux malheureux dentistes que j’ai fréquentés en France dans ma vie (sans vouloir dire du mal d’eux). Par la suite, il m’avait fait un traitement comme je n’en avais jamais eu; il m’avait fait des soins dentaires qui ne font pas mal. Une première pour moi.

Il m’a soigné en urgence 3 ou 4 dents qui ne me faisaient pas mal, mais qui étaient en mauvais état (dixit la radiographie selon lui). Déjà, il m’avait fait tout un discours comme quoi il proposait 3 sortes de plombage pour les dents: le basique remboursé par la sécu (teinte argentée typique des plombages), le plombage en or, et celui en céramique. Pour une dent, le plombage remboursé était à environ 1000 JPY (6,3€), celui en or à 40.000 JPY (254 €), et celui en céramique à 45.000 JPY (286 €). Tout en pensant “C’est quoi ces histoires de céramiques?”, j’avais choisi le basique (petit joueur?).

L’idée a trotté dans ma tête, et dès l’année suivante, je décidai de ne me faire remplir les dents qu’avec de la céramique (bonne prise marketing sur moi?). 7 ou 8 ans après, je dois avoir dans les 6 ou 7 dents en céramique (dont une molaire qu’il a dû dévitaliser, et envelopper dans une gaine de céramique (je ne me rappelle plus du mot exact), total de l’opération: 100.000 JPY (635 €) 🙁 ). Je repense à ce que me disait mon prof de japonais à l’époque; c’était peut-être de ça dont il parlait ??

Quand je suis allé le voir pour ma visite bi-annuelle il y a deux semaines, il a trouvé un début de carrie sur une des dents qu’il m’avait soigné en céramique 4 ans plus tôt. Alors que la céramique est censée protéger le mieux possible contre les carries. C’est alors que j’ai appris que les dents en céramique sont garanties 3 ans sans carrie. Amusant. Il m’a fait moitié prix sur le renouvellement de celle-ci, disant que payer plein pot après 4 ans pour une garantie de 3 ans, c’était un peu vache. Je ne vous raconte pas le bénéfice qu’il doit se faire sur nos dents. Ça explique sans doute sa Mercedes-Benz E-Class.

“Mon fils, tu deviendras dentiste.”

Et enfin, avec ma visite d’il y a deux semaines et la dent supplémentaire qu’il m’a soignée, toutes mes dents du bas sont blanches. Encore un ou deux ans, et celles du haut aussi seront blanches 😀

Au fait, il me semble me rappeler qu’en France, la mentalité est plus dans le genre “ne donnons pas de thunes aux dentistes”; mes lecteurs français de France doivent me prendre pour un malade…

Categories
Japon

Une résolution bien japonaise

…et alors le Japon décida qu’il deviendrait non-fumeur…

Depuis quelques années, le Japon fait des efforts pour enrayer le fléau du tabac, et enchaîne mesure sur mesure pour…je ne sais pas trop quoi en fait, car ils ne le disent pas. Il y a de fortes chances que ce soit juste pour la santé de ses habitants, mais vraiment je n’en sais rien. Dans le genre de mesures prises, il y a l’interdiction de fumer dans les bureaux (loi assez récente, pas du tout contrôlée par l’état, mais mise en application doucement mais sûrement par les sociétés), l’augmentation du prix du tabac (qui reste quand même Largement inférieur au prix pratiqué en Europe et en Amérique du Nord), et même l’interdiction de fumer dans la rue dans certains arrondissements (du moins 1 arrondissement dans Tokyo, et beaucoup de quartiers dans les autres arrondissements). C’est fou non? Vous fumez dans la rue et bang! 2000 JPY d’amende. C’est dire s’ils y mettent du leur dans cette résolution, mais remarquez, il y a du travail à faire, vu la proportion de fumeurs au Japon, et vu comment certains d’entre eux se croient tout permis (n’allez pas croire que je jette la pierre aux fumeurs, pour moi le seul responsable de la situation, c’est l’état).

Et ce que j’admire le plus dans les moyens de l’application de cette résolution, c’est que leurs lois, leurs règles, ne sont pas appliquées à la sauvage; ils font des lois, mais après ils font de la prévention auprès des gens pour faire appliquer la loi, plutôt que de distribuer des prunes à droite à gauche. Et en général, ça marche. Mais quand même, ce que j’ai vu l’autre jour m’a vraiment impressionné:

Les alentours de la gare de Yokohama (grosse gare comme on peut s’en douter) sont devenus non fumeurs il y a…quelques mois, peut-être un an si je ne me trompe. Et franchement, ils en bavent pour le faire respecter. Ils ont construit un coin fumeur, une sorte d’aquarium comme on en voit dans les aéroports, mais sa contenance est bien trop petite (il est plein en permanence). Alors il y a en permanence des gens qui fument devant la gare (qui est un lieu de rendez-vous), alors que c’est interdit.

On a vu les grand-pères et les grand-mères bénévoles débarquer; ils font de la prévention. Ils vont vers tous ceux qui fument et leur demandent d’arrêter de fumer (et les fumeurs arrêtent alors toujours, sans se rebeller). Et puis ils ramassent les mégots jetés par ceux qu’ils n’ont pas pu prendre sur le fait, ces bénévoles. A longueur de journée. Ça n’était pas une nouveauté pour moi, je vois depuis toujours des bénévoles ramasser les mégots et tous les autres détritus qui traînent par terre.

Mais alors là! Là! Figurez-vous qu’ils ont décidé de compter les mégots qu’ils ramassent par terre, et d’afficher le total sur la place publique. La pancarte que vous voyez en photo ci-dessus (elle fait un mètre carré cette pancarte, en plein milieu de la place, difficilement manquable) donne la moyenne par jour de mégots ramassés par terre à la sortie Ouest de la gare, le mois précédent ainsi que le mois d’avant. J’ai pris la photo en décembre; il y a donc eu 1204 mégots ramassés en moyenne quotidienne en Octobre, et 1080 en Novembre. C’est donc en bonne voie (dixit la propagande).

En tous cas, j’admire ce genre d’initiative; ça n’est agressif pour personne (même pas les fumeurs), et ça ne fait que donner des messages positifs (avec des slogans sur la pancarte comme “Notre but à tous: zéro mégots!!”). Et bien entendu, le débat social n’a pas lieu (et c’est parfait comme ça!); pas de disputes entre les “pour” et les “contre”, pas d’insultes entre les gens de différents courants de pensée, etc. C’est merveilleux. Un bon point pour les représentants de cet état responsable de la situation.

Categories
Japon

QA

Il y a deux semaines, j’ai acheté un broyeur à papier (un “shredder” pour ceux qui sont restés longtemps hors de France…moi-même j’ai dû chercher le mot “broyeur à papier” car je ne le connaissais pas). C’est parce que j’ai beaucoup de papiers confidentiels à détruire (suis-je le seul à détruire tous mes papiers bancaires après X années de non-usage?), que les brûler m’intoxique, et que je n’ai pas le temps d’utiliser le ciseau.

J’ai prix le moins cher des automatiques (c’est à dire pas un manuel), qui coûtait dans les 2500 JPY (15,5 €) si je me rappelle bien. J’ouvre la boîte, et là je trouve une petite note de 7cm sur 5 cm:

Une traduction rapide:

Dû aux tests d’assurance qualité du broyeur, il est possible que vous trouviez de petits restes de papiers dans la boîte. Merci de votre compréhension.

Ce qu’il faut comprendre:

On a pris la peine de tester vot’ truc, mais comme la vie n’est pas parfaite, il est possible que vous trouviez des restes de nos tests dans la boîte, et ceci bien indépendemment de notre volonté. Faites pas chier notre numéro vert.

Il semble assez clair que la petite note a été faite à la photocopieuse dare-dare après la mise en vente du produit. On peut imaginer qu’après maints appels de clients outrés d’avoir des morceaux de papiers de quelques millimètres dans la boite et désirant qu’on leur change le produit, la direction prit la décision de mettre cette petite note, qui peut-être eut l’effet escompté. C’est typique du Japon cette histoire. Même pour un produit premier prix, les clients demandent de la qualité. Mais pour un produit premier prix, les clients sont généralement satisfaits d’une note explicative leur expliquant que c’est normal (ils grognent quand même, mais ils n’en font pas un scandale).

Categories
A propos de ce blog

Résolutions du blog

Cette année, je vais essayer de modifier plusieurs choses sur ce blog. Je n’ai pas encore formaliser toutes les modifications que je compte faire, mais déjà celles ci-dessous sont déjà là dans mon esprit:

1) Faire une version mobile du blog.

2) Arrêter les articles de film sous leur forme actuelle; je vais sans doute passer à une version plus courte des revues (dont vous avez vu un extrait ces derniers jours), en groupant plusieurs films par billet (de deux à cinq à priori), et en faisant moins de billets sur ce sujet. Je n’ai pas l’impression de passionner les foules avec mes commentaires de films, mais puisque c’est mon loisir numéro un, je n’ai pas envie non plus de tout arrêter.

3)  Changer le thème.

4) Faire moins d’articles, mais parler plus de ce qui m’arrive tous les jours. Je me demande tout de même si j’ai une vie assez passionnante pour ça, ou plutôt si je vais réussir à relever les choses de ma vie quotidienne qui sont intéressantes à dire.

Si vous avez d’autres idées, merci de me les faire savoir.

Categories
Amis/Famille Loisirs

We Want Snow!

Ce fut une idée lancée par une collègue de Yukiko. Les parents de cette amie sont des fous de ski, ils ont acheté une résidence secondaire à la montagne, et y vont toutes les deux semaines entre décembre et avril (si il y a de la neige) depuis qu’elle est toute petite. L’amie de Yukiko est donc une super-pro fan de glisse.

Elle-même s’est mise au snowboard l’année dernière, et en ce moment “s’entraîne sur les sauts”. Bonjour le niveau! Pour moi, la seule fois de ma vie où je suis allé aux sports d’hiver, c’était il y a 3 ou 4 ans, avec des amis, pour une demi-journée. Eux avaient choisi le ski, moi j’avais pris le snowboard. J’avais mis 2 heures à pouvoir me lever et rester en équilibre à peu près quelques secondes, et m’étais fêlé une côte (une mauvaise chute en avant, et mon lecteur mp3 dans la poche de ma veste avait tenté de se frayer un passage entre mes côtes).

Là, tout le monde est parti directement pour le snowboard. Trois n’en avaient jamais fait, deux n’avaient jamais été aux sport d’hiver, une était une pro. Yukiko sait skier, mais est loin d’être une pro.

Je n’avais pas envie de louer tout mon équipement, et je n’avais pas envie non plus d’aller chaparder à droite à gauche de l’équipement, donc j’ai été acheter une combinaison (et des gants et un bonnet). J’aurais bien voulu acheter la planche et les boots, mais j’ai finalement préféré ne pas me donner le budget (combi + gants + bonnet + planche + boots = grosse douille pour le porte-feuille). Je vais attendre les soldes pour la planche et les boots.

Personne n’avait de voiture, deux n’avaient pas le permis, une avait le permis mais n’avait jamais conduit de sa vie, et Yukiko…préfère me laisser conduire. On a donc loué une voiture (une assez grosse) et j’ai fait toute la route aller-retour jusqu’à la préfecture de Niigata. On y est allé le samedi 29 (départ à 6h du matin), et on est revenu le dimanche 30 (arrivée vers 20h chez nous). On a surfé le samedi de 14h à 18h (donc ça a fini en “by night”), et le dimanche de 11h à 13h (on s’est couché vers les 2-3h du matin).

Les filles sont tout le temps restées tout en bas de la piste (elles n’ont pas fait une seule remontée), avec notre super-pro leur faisant office de prof, et moi en grand égoïste j’ai enchaîné les descentes. Bien entendu, j’ai loué les boots et la planche…une sorte de gros paquebot bien lourd, bien vieux de plusieurs années, et abimé de partout 🙁

Maintenant, je sais bien freiner, et descendre du côté gauche. mais alors du côté droit (quand le dos est face à la descente), je n’y arrive toujours pas bien. Ça m’empêche de faire des descentes rapides et smooth. Alors j’ai passé tout mon temps à bosser mon équilibre et mon freinage de ce côté droit. J’ai enchaîné les chutes, à vue de nez j’ai dû tomber plus d’une centaine de fois en 6 heures.

On a eu un temps terrible; la première journée, c’était sous la pluie. 4h de snowboard sous une pluie battante, ça vous marque. A la fin des 4 heures, j’ai bu un coca-cola sorti tout droit du distributeur automatique, et j’ai trouvé qu’il était tiède 😯 … Et la combinaison qui est censée être imperméable n’a pas tenu le coup; elle a bien tenu pendant 3 heures, mais la dernière heure je l’ai faite complètement trempé. Mes compagnonnes n’ont pas eu ce problème, donc je suppose que mes nombreuses chutes (ou mes nombreuses remontées mécaniques) ont causé ce problème.

La deuxième journée, c’était sous la neige et dans le brouillard, et c’était déjà bien plus agréable. Mais j’étais tellement fatigué de la veille que je ne contrôlais plus mes chutes. J’en ai eu deux ou trois bien douloureuses, car tout simplement je tombais comme une masse. Alors je l’ai joué plus cool que la veille.

Je suis sorti de ce week-end avec des courbatures comme j’en ai rarement eu. En fait, j’ai déjà eu de telles courbatures (dans des tournois de tennis de folie, voire même quand j’avais eu la mauvaise idée d’en faire deux en parallèle), mais pas à autant d’endroits différents au même moment. En dehors des pieds, j’en avais (et ai toujours au moment de l’écriture de ce billet) partout; les mollets, les cuisses (quad, ischios, adducteurs, abducteurs), les abdos, tout le bras (y compris l’avant bras), tout le dos, et même les doigts de la main et le cou! J’ai du mal à mettre une veste tout seul tellement je ne peux pas lever les bras. Ces deux jours m’ont appris une toute nouvelle forme de douleur, même si je connaissais déjà toutes ces douleurs locales prises une à une. Vivement que je retente l’expérience, c’était beaucoup de fun!

Et puis j’ai pu passer le week-end avec quatre jeunes filles (dont ma femme), c’est toujours quelque chose que j’apprécie beaucoup. Et puis on a été au sentō (bains publics), ça faisait des années que je n’y avais pas été…ce fut la séquence nostalgie.

Tout le monde a l’air de s’être bien amusé, alors il est fort possible qu’on y retourne dans 3 semaines. Vais-je acheter une planche pendant ce laps de temps?

Les autres photos prises sont sur ma galerie de photos, mais on n’en a prises que très peu.

Categories
Vie en general

Bon Rat!

Bonne Année 2008!

Voici la carte de vœux envoyée à beaucoup de nos amis japonais (en exclusivité pour vous visiteurs):

L’année 2008 est celle du rat, excellente pour moi paraît-il. Cela veut sans doute dire que c’est la même chose pour quelques millions de personnes sur la planète, puisque tous les horoscopes se complaisent à découper les gens en catégories 😆

Pour ceux qui savent lire le japonais, vous aurez remarqué que j’ai fait soft cette année; c’est en partie parce que ce que j’avais écrit comme résolutions (deux) sur la carte de vœux de 2007 faisaient partie des trois résolutions que je n’ai pas pu compléter l’année dernière. Pour 2008, j’ai juste écrit que j’allais mener une vie saine cette année. Quoiqu’en y réfléchissant, ce n’est pas gagné d’avance, et ce n’est pas plus simple que de faire des voyages à l’étranger et prendre des photos!

J’en viens à mes résolutions pour cette année…je ne garantis pas de les écrire chaque année (j’arrêterai vraisemblablement très vite [c’est tout relatif!]), mais je retente le coup cette année, car les écrire l’année dernière a eu un certain effet positif sur moi. Le point amusant dans tout ça est que je décide des résolutions au moment d’écrire ce billet (en 15 minutes), et je mets une année à essayer de les remplir. Il n’y a aucune malédiction qui s’abat sur moi si je rate mon coup sur toute la ligne, mais pourtant je suis motivé pour respecter mes résolutions. Du moins pour le moment.

Mes plans/espoirs pour 2008 (sans ordre particulier):

  1. Me faire augmenter mon salaire.
  2. Voyager deux ou trois fois à l’étranger (France et/ou Etats-Unis et/ou Asie du Sud-Est).
  3. Lire au moins quatre livres (2006: un livre; 2007: quatre livres).
  4. Passer (tenter) un quelconque exam: CISSP,GMAT,PMP,JLPT,etc
  5. Pratiquer régulièrement une ou plusieurs activités physiques (ie “reprendre le sport”).
  6. Travailler la photo, et publier comme résultat 26 photos “style” dans la rubrique “Photo” de ce blog.
  7. Changer ma télévision (pour une plus grande ou bien installer un projecteur).
  8. Passer mon poids au-dessus de la barre des 60kg, même pour une courte période (et sans tricher, c’est à dire que je ne vais pas boire 3 litres d’eau d’un coup et me peser juste après!).
  9. Reprendre contact avec au moins deux anciens amis avec qui je n’ai pas eu de contacts pendant au moins 10 ans.
  10. Scanner toutes mes photos (que je peux trouver), et les uploader sur ma galerie photo. Ça représente environ 15 ans de photos.

J’aurais bien voulu mettre plus d’objectifs concernant “la vie saine” que je compte avoir (en dehors de refaire du sport), mais il s’agit de tout un tas de “petits plus” dans la vie de tous les jours, peu propices à des résolutions formelles. Je me contenterai juste d’en dire un mot quand je commencerai à les intégrer dans ma vie.