Categories
Japon Photo

Photos ratées

Dimanche dernier, pris d’une soudaine envie de faire des photos, nous sommes partis à Yokohama. Je voulais surtout faire des photos de la ville prises du dessus. Le meilleur point, pensais-je, était la Landmark Tower, au dernier étage (réservé aux badauds qui veulent voir la ville d’en haut, un peu comme le dernier étage de la Tour Eiffel).

Hélas, le temps dimanche était exécrable, couvert comme pas possible en prévision des averses qui arrivèrent le lendemain lundi. Le ciel était d’un gris affreux, et je n’ai jamais pensé à quel genre de photos on peut prendre par temps couvert. Plus je regarde le manuel de mon appareil, plus je regarde les sites de photos, et plus je me rends compte que le chemin à parcourir est long, et que je n’y connais vraiment rien. Motivant? Pas trop, car il y a un sérieux manque de temps disponible.

On s’est promené autour du akarenga sōko (l’usine en briques rouges), on a traversé Minato Mirai, et…il était environ 17h. Trop tôt pour le coucher de soleil (dont je me doutais d’ailleurs qu’on ne verrait rien, la faute aux nuages), et trop tard pour avoir une belle lumière comme j’en voulais. On commençait à piétiner, alors finalement on est monté, je me suis dit que ce jour-là ne serait qu’un repérage, et que je reviendrai un jour.

L’ascenseur pour monter à l’étage panoramique n’avait que trois boutons: un bouton pour les étages 1 (l’entrée), 5 (la sortie) et 69 (le dernier étage). Au fait, ça coûte 1000 JPY pour monter dans cet ascenseur.

La vue du haut? Comme on peut s’y attendre. Il n’y a vraiment rien de fabuleux à mon avis. Je ne comprends toujours pas ce que faisaient là les gens qui patientaient sur les sofas à ne rien regarder…tous les (nombreux) sofas étaient pleins de gens, et il n’y avait pas tant de gens que ça aux fenêtres. Ça me dépasse.

En voyant la vue, j’ai compris que cet étage est trop haut pour faire (facilement) des photos de style; du 60e étage, tout apparaît écrasé, ça me semble difficile de donner du relief aux choses. Un 15e ou 20e étage me paraît plus adapté. J’essaierai de revenir la nuit tout de même. Juste pour voir ma ville de nuit.

J’ai pris quelques photos, qui sont toutes ressorties affreuses, le ciel étant gris, étant un début de soirée sans coucher de soleil, et étant trop haut dans le ciel. Le bon point de cette journée? Une bonne motivation de sortir faire des photos, chose que je n’ai pas faite depuis des lustres.

La photo ci-dessus est une HDR; trois photos prises à des expositions différentes, puis mergées pour combattre les différences de luminosité entre les différents points de la photo. Je ne peux que recommander de contempler ce qui se fait dans le domaine, par exemple ici, ou ici. Il va me falloir une vie d’entraînements pour arriver à un niveau proche un jour, et encore, il me faudrait une longue vie.

Categories
Y

Rubéole

Quatrième visite de Yukiko ce mercredi 19 mars. Le toubib donne les résultats de la prise de sang faite il y a un mois: tout est parfait sauf…un nombre anormalement élevé d’anticorps contre la rubéole (7 fois la normale). Le toubib demande si Yukiko a eu la rubéole il y a un mois, réponse non. Le toubib demande si par hasard elle sait si elle a été en contact avec la rubéole il y a un mois, réponse non.

La rubéole est une maladie bénigne aujourd’hui, mais a des effets potentiellement dévastateurs sur les femmes enceintes; il peut arriver toutes sortes de choses au fœtus, et l’enfant à naître peut avoir de nombreux handicaps: aveugle, sourd, handicappé moteur, handicappé mental, etc. Il y a cependant peu de raisons de s’inquiéter, car de nos jours 80 à 95% des personnes sont immunisées. Le haut taux d’anticorps peut venir du fait que Yukiko ait été vaccinée dans son enfance (on n’a pas pu vérifier, car ses parents ne se rappellent pas des vaccins qu’ils lui ont faits). Accessoirement, il semble qu’au troisième mois de grossesse, une rubéole pour la mère ne signifie qu’un taux de (mal)chance d’avoir des effets négatifs sur le foetus de 7%. Tout cela cumulé nous rassure, mais ce n’est pas ce con de toubib qui nous aurait dit tout cela. Non, non…on l’a lu dans Wikipedia. Tout ce que le toubib a dit, c’est “ça m’étonnerait qu’il y ait un problème, mais si il y a vraiment eu rubéole, il peut se passer des choses graves au fœtus”.

<rante contre la médecine>Voilà ce que c’est qu’un bon toubib (l’hôpital Rosai est censé avoir des bons toubibs). Comparé à la population humaine, c’est déjà le pire des cons, alors vous imaginez ce que peut représenter un mauvais toubib. </rante contre la médecine>

Le toubs a donc proposé de refaire un examen sanguin; si le taux de globule blancs “anti-rubéole” est le même, cela signifiera que Yukiko a toujours ce taux d’anticorps, et donc que c’est une situation normale, et qu’il n’y a pas eu de rubéole dans l’air (la rubéole guérit en 3 semaines max, or le précédent examen sanguin date d’il y a un mois). Si le taux revient à la normale, ce n’est pas bon signe. Yukiko a demandé ce qu’on devrait faire dans ce cas-là, et la réponse fut aussi sympa que d’habitude: “on ne peut pas savoir les potentiels effets sur le fœtus, on ne saura les implications que quand vous aurez accouché, en examinant le bébé.”. Pour faire cet examen, Yukiko a dû rester l’après-midi; elle a donc finalement perdu une journée entière, prise sur ses congés payés naturellement.

Le résultat de la nouvelle prise de sang? Dans une semaine. Yukiko dit qu’elle appellera, mais s’est pris la réponse suivante: “on ne donne pas les résultats par téléphone; il faudra revenir.”. C’est normal; il ne peuvent pas faire payer par téléphone, alors ils veulent que les gens reviennent pour facturer le temps du docteur. Je vois ça d’ici: “Tout va bien! Ce sera 5000 JPY, merci.”. Yukiko n’ira donc pas à l’hôpital la semaine prochaine, mais attendra la prochaine visite dans un mois pour recevoir les résultats…puisque de toute façon même en cas de résultat problématique il n’y aura rien à faire d’ici à l’accouchement.

Cette visite nous a coûté 15000 JPY (97 €) dont 10000 JPY (65€) remboursés par les coupons donnés par la mairie. Et voici donc la dernière échographie en date.

La tête, le corps, les bras et les jambes sont faites (la plupart des organes internes ne sont pas faits encore, sauf le cœur qui bat déjà). Le toubs a montré les images de l’échographie, et Yukiko a pu voir le fœtus bouger, détendre son bras, tourner sur lui-même ( 😯 j’ignorais que c’était possible). Elle a dit que c’était magique de voir ça. Et donc, en dehors de cette histoire zarb de rubéole, tout va bien.

Categories
Japon Vie en general

Crèche

On a commencé à voir ce qui existe au niveau des crèches. On en a une, publique, à 5 minutes à pied de chez nous. Les crèches publiques ont l’air de ne coûter que pas grand chose (60000 JPY (378 €) par mois. En fait, c’est indexé sur le salaire des parents, mais comme on dépasse le maximum défini, on payerait ce montant qui est le montant le plus élevé possible), et gardent les ptiots de…7 ou 8h à 17h. Avec un “petit” supplément (estimation grossière de Yukiko, à vérifier impérativement sous peine des plus grandes douleurs pécuniaires), elles les gardent jusqu’à 20h ou 21h. Il y a un employé pour deux enfants. Il n’y a pas de limite d’âge minimum, c’est à dire qu’ils prennent les bébés même quand ils n’ont que quelques mois. Formidable, tout ça.

Maintenant, la mauvaise nouvelle; ils ne prennent que 6 enfants de moins d’un an d’âge par an. 6 enfants. Choisis par tirage au sort. Je me demande combien on va avoir de challengers? Peut-être dix fois plus (60 familles)? C’est impossible de le savoir sans se renseigner, car on ignore combien il y a de nouveaux nés dans la région couverte par cette crèche, on ignore la région couverte par cette crèche, et on ignore combien de familles sont prêtes à laisser leur enfant à la crèche à cet âge-là. D’autant plus que les enfants dont les deux parents travaillent sont prioritaires, et on ignore la proportion de femmes qui veulent continuer à travailler. En bref, on est dans le noir complet.

Dans le pire des cas, je suppose qu’on prendrait une crèche privée, 30% plus chère pour les mêmes prestations…ça reste un prix acceptable…enfin cela reste un prix qu’on peut et qu’on veut bien payer, du moins. Ou alors on prend une nounou chez nous à temps plein, en plus elle nous ferait le ménage. Mais alors on est tout autant dans le noir concernant les prix (quoiqu’on sait déjà qu’il sera pratiquement impossible de trouver une japonaise pour faire ce job à un prix acceptable…mais de toute façon, on fait moins confiance aux japonaises qu’aux philippines).

Categories
Electronique/IT/AV/Net Vie en general

A propos de téléphone(s) portable(s)

J’ai finalement pris l’abonnement HSDPA chez Softbank. Les quelques tweaks à faire sur mon téléphone étaient un peu la galère, mais une fois faits on se rend compte que c’est en fait très facile. Heureusement qu’il y avait des bonnes âmes sur xda-developers (en particulier chai99) pour donner les instructions.

J’utilise HSDPA depuis début janvier, et je dois bien dire que c’est un véritable plaisir! La connection se fait rapidement et automatiquement, et de ce que j’ai vu, ça dépote! Bon, je n’ai pas encore essayé YouTube et tout ce dont je me sers est le mail, le web, les RSS, et Google Maps. Et pour ces usages, la vitesse est amplement satisfaisante. J’ai installé Skype, mais je ne l’ai pas encore essayé. Quant à la facture, elle n’a pas encore augmenté…le mois dernier, j’ai payé 12000 JPY (77 €) pour mes communications, celles de Yukiko (je paye le portable de Yukiko figurez-vous), et mon abonnement HSDPA. Ça a donc augmenté de quelques milliers de JPY, mais j’étai loin des 10000 JPY (64 €) max pour cet abonnement.

Autre news, j’ai fait tomber mon téléphone dans la cuvette des toilettes, vers la mi-janvier. J’avais déjà entendu des histoires de téléphones tombés dans les toilettes, et j’avais toujours pris leurs propriétaires pour soit des andouilles, soit des gens avec deux mains gauches. J’ai donc appris que ça arrive plus facilement qu’on ne veut bien le croire, et que vraisemblablement le phénomène même de laisser tomber un téléphone dans les toilettes relève de la théorie de la chute de la tartine de beurre. Sortez votre téléphone de votre poche quand vous êtes aux toilettes et que vous venez de vous réveiller, vous avez toutes les chances qu’il atterisse au fond de l’eau. Mais c’est peut-être moi qui suis une andouille ou qui aie deux mains gauches (pour les mains gauches, j’en doute).

Quand mon téléphone a fait plouff, je l’ai retiré de l’eau (c’était avant que j’utilise les toilettes, dois-je le préciser?), il fonctionnait toujours d’ailleurs, et j’ai retiré la batterie. Je l’ai un peu secoué pour faire sortir l’eau, puis je l’ai mis à sécher sur une table et ai attendu 3 jours avant de remettre la batterie en place. Et bien il marche toujours, et impeccablement. Aucun problème tant sur l’affichage que le son que le clavier que quoi que ce soit. J’étais content, vous n’imaginez pas (dans le cas contraire, même les martiens auraient entendu mon cri de rage).

Dernière news, le premier opérateur virtuel de téléphonie mobile fait son apparition au Japon à la fin de ce mois. Il s’agit de e-mobile, qui jusqu’à présent ne faisait que de la data (HSDPA) à pas cher, mais offrera donc maintenant de la voix. Anecdotiquement, e-mobile a son quartier général (maison mère) dans le même immeuble que ma société.

E-mobile sera virtuel pendant quelques années (était-ce 3 ans?), période pendant laquelle ils mettront en place leur propre réseau physique. J’ai vu leurs prix, et ils ne m’ont pas semblé pas cher; au minimum, je n’ai absolument rien à gagner à aller chez eux, softbank coûte moins cher pour moi, pour la simple raison que Yukiko utilise Softbank aussi et que nos communications sont gratuites l’un vers l’autre (et j’appelle personne d’autre de toute façon).

E-mobile va donc proposer toute une nouvelle gamme de téléphones portables, dont un (et un seul) smartphone. Devinez lequel? Je donne un indice chauvin: E-mobile a du goût. Ils ont du goût, car ils ont choisi le même téléphone que j’ai ramené de Hong Kong. Je souhaite bonne chance à e-mobile, leur arrivée dynamique sur le marché ne peut faire que du bien dans ce secteur peuplé de rapaces.

Categories
Loisirs

Combien coûte ma future télévision?

Cette année, j’avais prévu de renouveler ma télévision. “Renouveler une télévision”, ça veut dire “remplacer sa télévision”. Mais pour tout dire, avec l’achat de la voiture et un bébé qui arrive, ça complique drôlement les choses. Avant, j’étais presque sûr d’y arriver (le tout est de pouvoir convaincre ma moitié), maintenant beaucoup moins. Ce n’est pas grave si je n’y arrive pas, mais on va voir ce qu’on peut faire.

C’est dans cette optique que je me tiens renseigné sur les prix, dont je fais part dans cet article.

J’ai le “choix” entre une LCD (une Sharp Aquos 65 pouces) et un plasma (Panasonic Viera 65 pouces). J’ai beau toujours préféré les plasma, il faut bien reconnaître que les LCD ont fait d’énormes progrès ces 3 dernières années. La différence d’image se rétrécit de plus en plus (les plasma ont tout de même toujours une image plus claire, moins sensible à la luminosité ambiante), tellement qu’en fait il n’y a plus de réel problème concret à acheter une TV LCD, sauf les goûts personnels. Économiquement, les LCD sont de plus bien plus avantageuses (durent plus longtemps, et sont plus facilement réparables en cas de panne, entre autres).

J’ai donc vérifié les prix, et voici ce que j’ai trouvé ci-dessous, pour une Aquos 65 pouces (LC-65RX1W):

En magasin: 865.000 JPY (5462 €)

C’est loin d’être le magasin le moins cher de la place (Yodobashi Camera), mais il a ses avantages. Mais 865.000 JPY, c’est quand même vachement cher pour une TV.

Je regarde sur la boutique en ligne de ce même magasin:

Magasin en ligne: 807.500 JPY (5099 €)

Intéressant. Le magasin en ligne fait de la concurrence au magasin physique. Mais c’est toujours trop cher. Alors je vais faire un tour sur Kakaku.com qui référencie les prix du marché pour la plupart des produits électroniques du marché. Et je trouve:

Kakaku.com: 619.600 JPY (3913 €)

C’est pas mal! C’est pas mal du tout! Bon mais dans le magasin qui la fait à ce prix, il faut payer en liquide avant achat. Je n’apprécie que très moyennement, je préfère payer par visa. A quel prix est le magasin le moins cher qui autorise les visa…voyons voir…664.800 JPY (4198 €). Umh…à cette différence de prix, je crois que je vais faire un effort pour payer en liquide!

Il me reste encore une option; les enchères Yahoo. Je vais y faire un tour…je regarde ce qui s’y passe quelques jours…et je vois:

Enchères Yahoo: 520.000 JPY (3284 €)!

Neuve, jamais utilisée, encore dans son emballage, avec la garantie 1 an. Je me suis mordu les doigts de n’avoir pas l’argent prêt pour l’acheter (l’argent est là, mais il n’a pas été officiellement réservé à cet usage!), car je ne suis pas sûr de revoir passer d’aussi belles occasions (au sauf figuré du mot!).

En conclusion, je suis assez content; même si mes recherches sur les plasma ne m’ont pas donné d’aussi bons résultats (le prix de la Viera baisse moins), c’est moins pire que ce que je pensais à l’origine. En attendant jusqu’à la fin de l’année, il y a même des chances pour que les prix baissent un peu. En tous les cas, il n’y a plus aucune chance que je l’achète dans un grand magasin d’électronique, sauf promo impromptue (ça arrive! Il faut juste être au bon endroit au bon moment!).

Categories
Y

Troisième visite

Après quelques recherches infructueuses, Yukiko s’est finalement décidée pour l’hôpital Rosai de Yokohama. Les Rosai sont après les hôpitaux universitaires ce qu’il y a de plus proche de nos hôpitaux en France; ils sont énormes (même taille que les hôpitaux publics français), ont une multitude de services différents, et sont gérés par l’état. Il paraît que leurs médecins sont bons…C’est possible, puisqu’au Japon tout ce qui touche à l’état est vénéré, comme l’administration par exemple. Ça nous fait une belle jambe me direz-vous…”bon” pour un toubs, ça doit vouloir signifier “fait moins d’erreurs”, c’est à dire qu’ils tuent moins de personnes que les autres.

Le Rosai de Yokohama ne fait pas la péridurale, alors que son grand frère de Tokyo la fait (selon leur site web): C’est un accouchement naturel pour Yukiko au programme. Au sujet du prix, ce n’est pas parce que c’est public que c’est moins cher. C’est le même prix qu’à peu près partout, voire même la moyenne haute (550.000 JPY (3487 €) ).

Les chambres sont des chambres de 1, 4 ou 6 personnes. Les chambres de 4 coûtent 2100 JPY (13€) de plus par jour que la chambre de 6 (les femmes qui viennent d’accoucher sont en général hospitalisées pendant une petite semaine), mais les mamans peuvent garder leur enfant près d’elles (dans les chambres de 6, ce n’est pas possible). J’ignore le prix des chambres individuelles, mais le prix perce le plafond en général.

Le problème du Rosai est que les visites ne se font qu’en semaine; Yukiko a donc pris une demi-journée de congé pour aller faire sa première visite là-bas (je n’y suis pas allé). Comme c’était sa première visite au Rosai, elle a dû payer 5000 JPY de frais de première visite. Ces frais de première visite, on les aura payés 3 fois. On saura ce qu’il faut faire sur ce point la prochaine fois, si prochaine fois il y a.

Pour cette visite, le Rosai a fait des examens sanguins et de dépistage du cancer. Je ne suis pas sûr de l’opportunité de tels examens, mais je laisse faire sans poser de questions (quand les toubs reçoivent des questions, ils mordent, alors je fais gaffe). C’est donc pour de tels examens qu’ils nous ont facturé 20000JPY (127 €). Les toubs sont les mêmes partout: avides de fric. Mais ici l’état n’est pas là, ou très peu, pour couvrir leur vénalité.

Troisième visite et donc troisième échographie. Ça suit son petit bonhomme de chemin.

Categories
Vie en general

Triglycérides

Je suis allé à la médecine du travail à la mi-janvier, comme on me l’avait demandé. Tout le monde y va une fois par an bien sûr. Allez savoir pourquoi, cette année j’ai oublié qu’on doit y aller à jeun. J’ai donc mangé un steak-haché riz (l’équivalent de notre steak-haché frites) deux heures avant.

En arrivant à la visite, j’ai bien pensé à leur dire, et l’infirmière de la réception a pris note.

J’ai reçu le résultat de la visite il y a quelques jours. Le résultat est que j’ai un taux de triglycérides à 207mg/dl. L’année dernière, j’étais à 111mg/dl, et la norme est d’être à moins de 150mg/dl.

Du coup, je suis classé en C2 (sur une échelle A, B, C1, C2, D, E), soit “danger potentiel”, et dois me retaper une visite dans six mois.

Je leur avais dit au sujet du hamburger pourtant. Mon historique est parfait (que des A), j’ai des A partout ailleurs (sauf aux poumons où j’ai B, étant asthmatique et ayant une tâche vieille de deux ans résultant d’une ancienne infection), mais qu’importe, sans réfléchir ils m’ont mis un C2.

Il y a des toubibs je vous jure, on se demande où est passé leur sens critique. Vivement qu’on remplace les médecins généralistes par des ordinateurs, leurs diagnostics seront sans doute plus fiables, et de toute façon pas pires.

Categories
Humour

What matters most

La vie de tous les jours d’un chat.