Categories
Chats Electronique/IT/AV/Net

Litières ingénieuses

Aujourd’hui, je vais parler de m…. . Régulièrement, on doit changer la litière des chats. Quand je dis “changer”, je veux dire “en acheter une neuve”. Nos chats ne sortent pas, et la litière prend sévère. Cette fois-ci, ils me l’on fait fondre. Au début, je croyais qu’elle était juste sale, un aspect granuleux par endroits à l’intérieur qui était dû, pensè-je alors, à du sable resté collé. Mais non. Même après l’avoir lavée, l’aspect était toujours là. Et en y regardant de plus près, le plastique avait été attaqué, rongé, dissous. Vous parlez d’une urine acide! Ça me rappelle un peu le dernier James Bond de Sean Connery (Never, say never again), dans une certaine scène dans la clinique au début.

Bon et puis, j’en avais marre de retrouver du sable de litière devant la litière, sur le carrelage. Ça fait désordre, mince. Alors j’en voulais une facile à nettoyer, et/ou avec un stratagème pour empêcher que le sable ne se répande en dehors de la litière. J’ai fait le tour des magasins virtuels. Ils ont une belle panoplie sur Rakuten. J’en ai trouvé une assez fabuleuse; la “litter-robot” (attention, il y a une video explicative sur cette page, donc il y a une voix qui parle quand on ouvre la page). Elle nettoie 7 minutes après que le chat ait fait ses besoins, d’une drôle de façon.

Très bien ce robot, quoiqu’il a l’air d’être un peu petit…Darma rentrerait-elle? Et puis, il n’y a pas de porte, alors j’ai un peu peur que le sable ne gicle de temps en temps. Et puis son prix…gulp…pas moins de 48000 JPY (390 €). Je passe mon tour.

Et puis, j’en ai trouvé une sympa comme tout, et pas chère en plus (4000 JPY, soit 32 €).

Elle est un peu technique, le gars qui y a pensé devait avoir l’esprit torturé.

Et puis les chats ne vont sans doute pas apprécier. Mais heureusement, les chats sont propres, et vont faire les efforts nécessaires pour que la maison reste propre (lisez vite, car sinon vous n’allez plus me croire en cours de chemin).

Et le plus drôle à mon avis, c’est que ça montre juste qu’un peu d’ingéniosité peut être nettement plus productif que de gros moyens technologiques (tout est relatif).


Vue de face, capot relevé

Mes chats sont plus beaux!

Alors vous voyez, le chat rentre par la gauche, se faufile dans un couloir, et au bout du couloir prend à droite pour arriver dans son bac à sable. Là, il se soulage, essaie tant bien que mal d’enterrer son soulagement en envoyant du sable gicler dans tous les sens. Mais dans cette litière, on s’en fout, parce que de là, il est impossible d’envoyer le sable valser hors de la litière. C’est déjà une grande victoire.

Vue de dessus

Et alors vous voyez, quand le chat ressort, il doit repasser par le couloir. Et à ce moment, les grains de sable de la litière restés attachés aux pa-pattes tombent…et on ne les retrouve pas dehors.

Au final, il n’y a plus du tout de sable en-dehors de la litière. Premier jour d’utilisation: j’ai dû retrouver trois grains en dehors de la litière. Du jamais vu.

Au départ, j’avais un peu peur que Darma ne puisse pas passer par le couloir, ou qu’elle ne puisse pas tourner arrivée au bout du couloir (à cause de sa grande taille…elle fait 8 kilos, je le rappelle). Mais non, ça va. Et puis, elle est un peu à l’étroit arrivée au bac à sable, mais elle a l’air de s’en accomoder. Succès total.

Le problème est paradoxalement venu de Jordan…à cause de la porte battante à l’entrée de la litière. Jordan ne sait pas pousser les portes battantes…il essaie de les tirer vers lui avec son museau, ce qui est pratiquement impossible. Alors, j’ai retiré la porte. Dommage, ça aurait peut-être bloqué les trois derniers grains de sable, mais tant pis, on fera avec.

Categories
Ryu

Le bain de bébé

Tout se passe bien pendant le bain de bébé maintenant! Plus d’explosions de rage, plus de pleurs, rien que des grimaces amusantes et parfois même une sieste dérangée sans cesse par un papa qui passe et repasse ses mains dans tous les recoins du corps (sous les aisselles, derrière le genou, sur l’aine…pas un pli ne lui échappe).

Le secret de la réussite n’était pas très compliqué en y repensant; l’eau du bain est toujours à 40 degrés, mais j’ai coupé le chauffage…Ryu avait vraisemblablement trop chaud. C’est la sueur qui perlait sous son nez (typique des japonais…je sais pas si vous avez déjà remarqué, mais quand les japonais ont chaud et transpirent, ils ont toujours de la sueur sous le nez). Et puis, maintenant que papa a l’habitude et connait les gestes du bain, celui-ci se finit beaucoup plus rapidement que cela n’a été. En 10 minutes, c’est torché, shampooing fini et rincé, et intégralité du corps lavé. Comparé aux 20 minutes que ça prenait avant, ouf, on souffre moins longtemps (“on”, c’est Ryu bien sûr).

Ryu ne s’amuse toujours pas dans le bain (d’ailleurs il ne s’amuse avec rien; il regarde ce qui se passe autour de lui et se marre dans le meilleur des cas). Sorti du bain, il est un peu plus enclin à nous faire des rires et à s’amuser de nos pitreries, mais en général, la faim commence à lui tirailler l’estomac, ce qui a pour effet d’écourter ses rires pour faire place à du crachement de feu (ah, mon petit dragon!). Mais ça va. Ryu n’exagère pas, il se fait juste comprendre. Il a faim, voilà.

Parce que chaque soir, c’est le même rituel. J’essaie de garder le même rythme tous les soirs, je pense que ça doit être rassurant quelque part pour le bébé de savoir comment vont se dérouler les choses. On prend le bain vers 21h, et puis on mange, et puis on dort. Et ça fait bien 2,3 semaines qu’une fois placé dans le lit, Ryu s’endort directement sans chouiner (ou presque), en tous cas sans rester éveillé et sans se réveiller. Il paraîtrait qu’un bébé dort bien les 3 premiers mois, et qu’après, c’est là où il commence à se réveiller au milieu de la nuit. Je suis sceptique, mais on verra bien.

On a cassé le rythme ce jour où on a pris des photos…Ryu n’a pas bien compris ce qu’était cette soudaine lumière (le flash), ni pourquoi maman était à côté de nous en train de manipuler un boitier noir…mais c’est pas grave, Ryu a l’esprit ouvert (comme tous les nouveaux-nés, j’en suis sûr). Et puis le gros poutou de papa, c’était rien de plus que l’habitude…sauf que cette fois-ci, au lieu de se concentrer sur le poutou, Ryu s’est plutôt concentré sur l’appareil-photo.

Categories
Chats

La mauvaise série de Jordan (2/2)

On n’a pas vécu jusqu’à ce que le véto nous rappelle. Bilan: un cristal s’était logé dans le “tuyau” qui passe par son sexe et bloquait le passage. Avec le cathéter, le véto l’avait repoussé dans la vessie, et avait pompé le contenu de celle-ci (pleine à craquer selon ses dires). Si on n’avait pas été amené Jordan aussitôt, ses reins auraient d’abord pris un coup, puis il serait mort. Une bonne chose qu’on ait appelé aussitôt.

Les mauvaises nouvelles étaient alors nombreuses; d’abord, le cristal est dans la vessie, et risque de repasser dans le tuyau et de tout bloquer, jusqu’à ce qu’il disparaisse. Ensuite, on ne peut pas faire extirper ce cristal, il faut qu’il se résorbe tout seul, et ça prend à peu près 2 semaines si tout se passe bien. Et puis, pour qu’il se résorbe, il faut mettre Jordan sous alimentation médicalisée. Le véto nous a passé un échantillon et nous a demandé d’en racheter par nous mêmes. C’est 2 fois plus cher que la nourriture qu’on prend aux chats généralement (alors même qu’on prend l’une des plus chères existantes), c’est introuvable sauf magasin spécialisé, y compris sur Internet, et ça a l’air drôlement moins bon que ce que nos chats mangent d’habitude. Et enfin, selon le véto, le risque de rechute est de l’ordre de 100%, tôt ou tard, si on ne met pas Jordan définitivement sous nourriture médicalisée, jusqu’à la fin de ses jours. Pauvre Jordan qui se retrouve à 5 ans devoir manger une nourriture pas bonne jusqu’à sa mort. Accessoirement, comme il n’y a pas de moyen très pratique de donner des repas différents à Darma et à Jordan, Darma va être obligée de suivre le même régime.

Finalement et heureusement, les résultats d’analyse n’ont rien révélé d’anormal chez Jordan (sauf la présence de ce cristal), en particulier dans les reins.

Et c’est encore un Jordan bien choqué qui nous est revenu dimanche soir. Il a dormi deux jours de suite et ne se réveillait que pour manger et faire ses besoins.

Par mesure de précaution, on l’a ramené chez le véto le lundi, mais il n’avait aucun problème. Il faut maintenant qu’on le surveille pendant les deux semaines qui viennent, et l’amener au véto dès et si on le voit peiner à uriner.

Et enfin, une bonne nouvelle pour clore l’article; après avoir passé près d’une semaine à dormir avec les chats (séparé de ma femme et de Ryu 🙁 On est vachement sympa avec nos chats!), Jordan pète la forme. Il est gai et dynamique, bien plus qu’avant que ses problèmes de santé n’arrivent. Il ronronne dès qu’on le prend dans les bras (ça commençait à devenir un exploit), il gambade dans la maison, il court, il miaule…formidable. Par contre, il est toujours un peu sur les nerfs, et dès qu’on fait un mouvement trop brusque ou qu’on le touche par inadvertance où il ne faut pas (au bas-ventre par exemple), il est mort de peur et sort les griffes un peu trop rapidement à mon goût, de façon bien plus violente que j’aie vu jusqu’à présent (il ne griffe que dans le cas où on le tient dans les bras à ce moment…sinon il se barre en courant). Mes nièces devront faire gaffe à Nöel.

Categories
Chats

La mauvaise série de Jordan (1/2)

A partir de samedi dernier, j’ai commencé à dormir avec les chats, en espérant remonter le moral de Jordan qui n’avait vraiment pas la pêche.

Il a fait une crise à 5h du matin…Quand Ryu se réveille et hurle, je n’entends rien et continue à dormir. Mais la crise silencieuse de jordan m’a réveillé tout de suite. Il est d’abord tombé du lit, et avec ses tressautements incontrôlés s’est éloigné d’une vingtaine de centimètres de son point de chute. Il faudra l’empêcher dorénavant de dormir sur des endroits en hauteur, pour sa sécurité.

Il y a eu jets d’urine, bave, et tremblements du corps. Mais pour une fois, ses yeux n’étaient pas blancs, mais normaux…apeurés, en train de refléter son incompréhension de se qui se passe. C’est une première, et du coup ça s’éloigne des symptômes classiques de l’épilepsie je pense. Une fois la crise finie (1 minute qui a semblé durer une éternité), Jordan était choqué et pétrifié, mais moins apeuré que d’habitude. D’habitude, on dirait qu’il a l’impression de sortir d’un cauchemard et miaule beaucoup, mais cette fois, non.

Ça faisait trois crises dans la semaine. C’est beaucoup. On a reçu des cachets du véto pour empêcher temporairement ce genre de crise, et on a commencé à les faire prendre à Jordan dimanche. Jusqu’à jeudi soir, il n’y avait pas eu de nouvelle crise. Il faut passer le scanner rapidos maintenant.

Mais voilà. Dimanche, je repère que Jordan passe un temps anormal dans sa litière (genre 5 minutes, un coup de bol que je passais par là). Je le surveille, et je le vois sortir de la litière, et s’accroupir pour faire ses besoins en-dehors de sa litière. Ça n’arrive jamais, alors j’ai laissé faire pour voir. Mais au bout de 2 minutes accroupi, rien ne sortait.

Il a réssayé de s’accroupir partout dans la maison, mais à part une ou deux gouttes, rien n’est jamais sorti. Et puis il avait l’air agité et inquiet. Il y avait comme un truc l’empêchant d’uriner. Alors on a téléphoné au véto (heureusement que les vétos travaillent le dimanche), qui nous a dit de l’amener d’urgence et qu’il nous caserait entre deux rendez-vous. J’ai dû attendre une heure après être arrivé chez le véto pour qu’il puisse me “caser”. Il m’a dit de lui laisser Jordan, et qu’il m’appellerait quelques heures plus tard pour venir le reprendre. Le véto comptait pomper le contenu de la vessie (cathéter par la kekette, urkh le pauvre), et faire des analyses de sang et d’urine pour vérifier l’état des reins, entre autres.

(la suite dans quelques heures)

Categories
Amis/Famille Ryu Y

Visite d’une amie

Le week-end du 29/30, c’était au tour d’une ancienne amie de Yukiko de venir. Leur rencontre remonte à longtemps, car elles se sont connues dans leur premier emploi à la sortie de l’université. C’était une grosse boite (une filiale de Toshiba), et comme dans presque toutes les grosses boites -surtout à l’époque- il y avaient beaucoup de nouveaux rentrants chaque année. Les nouveaux entrants avaient droit à un stage commando de formation professionelle (car chacun sait que l’université ne forme à rien, sauf qu’au Japon ils le reconnaissent et les entreprises se sont adaptées depuis longtemps). En plus, Yukiko avait habité avec elle pendant quelques temps au dortoir de leur compagnie; ça créé des liens.

Vous vous rappelez d’elle? Elle était à notre mariage, et nous avait même fait un speech avec son mari (maintenant ex).

Elle nous a offert un pancho et un bonnet à oreilles pour Ryu. C’est mignon.

Categories
Chats

Jordan va mal

J’aime pas donner des mauvaises nouvelles sur ce blog; il y a assez de mauvaise ambiance comme ça autour de nous, ça ne fait plaisir à personne d’en lire encore sur des blogs. Mais bon.

Jordan est malade. Ça avait commencé quelques semaines après l’arrivée de Ryu; un jour, il dégageait une odeur nauséabonde, et on avait vite compris qu’il s’était uriné dessus (genre sur la moitié du corps). On avait mis ça sur le compte du stress de l’arrivée de Ryu.

Et puis il a fait une crise d’épilepsie devant nous (ou plutôt, “épileptiforme”) il y a un bon mois: yeux blancs, corps qui bouge de façon incontrôlable (tremblements), bave qui coule en abondance, et urine qui gicle. Mais on a mis ça sur le compte du stress, car c’est ce qu’on voulait croire.

Mais la semaine dernière, il a fait la même crise deux jours de suite. A chaque fois, ça arrive quand il dort. Ça commence par des petits tressautements du corps comme s’il faisait un cauchemard, mais c’est alors que le vrai cauchemard arrive. Une fois la crise finie (20 à 30 secondes environ), il est désorienté et complètement apeuré. C’est une crise “épileptiforme”, car bien que les symptômes soient ceux de l’épilepsie, on ignore s’il s’agit vraiment d’épilepsie.

Yukiko l’a amené chez le véto vendredi (je gardais Ryu…pas question d’amener un bébé au cabinet d’un véto où tous les animaux malades de la région se retrouvent). Hélas, Jordan déteste les toubs (c’est pas moi qui lui aie appris) et est passé en mode panique (feulements et griffes) quand la blouse blanche l’a palpé, ce qui lui a valu “le filet”, le meilleur moyen de forcer un chat à devenir immobile…ça vous calme un chat, mais il en ressort trois fois plus choqué. Et pour la première fois depuis qu’on a reçu Jordan il y a 5 ans, il n’a pas ronronné en 24h. Un chat qui ronronne dès qu’on le prend (correctement) dans ses bras, il va faire un tour chez le véto, et hop! finis les ronronnements. C’était pas la faute de ce véto à mon avis, Jordan a du être traumatisé par un des vétos qu’il a cotoyés par le passé (celui qui l’a castré à mon avis, un pauvre connard digne de la profession équivalente chez les humains), et depuis n’aime pas les blouses blanches qui le triturent.

Bref, résultat des courses selon le véto: très probablement un problème au cerveau. Ou alors possiblement un problème quelque part dans le corps qui freine l’irrigation du cerveau, auquel cas probablement les reins. Selon la nature du problème, il semblerait qu’il existe des médicaments pour stopper les crises. Le problème consiste maintenant à trouver la nature de la maladie de Jordan.

On doit donc aller faire passer un CAT scan à Jordan (un CAT Scan pour un chat, le jeux de mots pourrait presque me faire rire) ainsi que toute la batterie de tests qui seraient nécessaires. Il n’y apparemment que deux scanners pour chats dans la région: un à Ueno, et l’autre à Kawasaki. Et ça coute bonbon -quoique pas plus de 100000 JPY (830 €) à priori. C’est là où on regrette de ne pas avoir souscrit une assurance maladie pour les chats.

On se demande quand on va aller faire ce scanner. En espérant que rien de terrible n’arrive entre temps, sinon je vais m’en vouloir longtemps. Dans le très probable pire des cas, c’est inguérissable. Dans un hypothétique bon cas, des médicaments peuvent faire disparaître les symptômes gênants, sans traiter la cause. Dans le meilleur des cas, improbable selon le véto, la cause est ailleurs que dans le cerveau, et traitable.

On croyait avoir tout vu avec ça. Mais non. Il y a eu autre chose.

(à suivre…)

Categories
Amis/Famille Ryu Y

Les bébés grandissent!

Vous vous rappelez du couple d’amis que nous étions allés voir en début d’année car leur bébé était né quelques semaines avant? Ils sont passés chez nous il y a deux semaines.

Le week-end d’il y a deux semaines, c’était sport. Ça m’a rappelé le boulot. C’était le premier week-end après la naissance de Ryu où on recevait des gens. Samedi, c’était trois collègues de Yukiko…dont l’une ne put pas venir pour cause de grippe. Moi j’était tellement crevé de ma semaine que pendant leur visite, j’ai été faire une sieste de deux heures 😳 Et puis on a oublié de prendre des photos.

Le lendemain (dimanche), c’est là où ça posait problème, c’était la visite de deux personnes: mon ex-boss de Hong Kong, et Christian. Mais j’avais oublié la visite de mon ex-boss, car il me l’avait dit 1 mois plus tôt, sans jamais me le rappeler. Avec Christian, ça avait été décidé une petite semaine avant. J’avais une seule soirée avec deux couples qui devaient venir. Oops. Alors j’ai attendu que ça se décante tout seul. Et finalement, Christian m’a appelé la veille ou deux jours avant pour me dire qu’il ne pouvait pas passer car sa petite était malade.

J’ai alors contacté mon ex-boss pour confirmer sa venue, et il m’a répondu que sans nouvelles de ma part, il avait prévu autre chose, me pensant débordé par tout ce qui pouvait bien se passer dans notre vie avec la venue de Ryu. En fait, il n’avait pas tort, mais la raison concrète, c’était que j’attendais que ça se décante.

Du coup, on n’avait plus personne à la maison le dimanche. C’est alors qu’un camarade de mon DESS m’appelle samedi soir pour me dire qu’il est en visite à Yokohama pendant le week-end, et qu’à son retour pour Tokyo, il passerait bien nous voir. Il est donc passé avec sa petite famille.

On a donc Ryu à gauche, 2 mois, et E. à droite, 11 mois. Les deux avec les fesses entre deux cultures.

C’est fou comme ça grandit. E. marche (avec de l’aide), elle met de la nourriture d’adulte dans sa bouche (c’est plus du goûtage que de l’alimentation). Formidable. On y sera dans 9 mois.

Categories
Japon

Le bulletin de salaire

Je vous poste un bulletin de salaire japonais, et je vous l’explique. Pour le plaisir de comparer avec ce qui se fait en France. Admettez que c’est rare d’avoir quelqu’un qui poste un bulletin de salaire sur blog!…Mais n’allez pas vous imaginer des choses sur moi à partir de ce bulletin de salaire, car il y a des choses que vous ne savez pas et que je ne vais pas vous dire (parce que le but de ce billet n’est pas de dévoiler ma vie privée ou quelque chose de si personnel qu’un bulletin de salaire sans rien cacher). Je vous aurai prévenu! 😉

(Si j’ai fait une faute dans une explication ci-dessous, merci de me le signaler)

Je l’explique de haut en bas, et de gauche à droite. C’est un peu comme en France si je me rappelles bien!

Tout en haut à gauche, la date. 12年9月, c’est année 12 (de l’ère Heisei, c’est à dire l’année 2000 en France) mois 9 (septembre).

Puis à droite on trouvera un “1250” qui se trouve être le code de la division où je travaillais à l’époque.

Le “007” est l’immatriculation d’employé. Puis vient le nom (“James Bond”), et tout à droite le nom de la compagnie (“MI6 K.K.”).

Première ligne

233,600 JPY est le salaire de base. Celui marqué sur le contrat.

10,000 JPY est un bonus pour le plaisir. C’est un bonus qui récompense votre présence assidue au travail. Oubliez de venir au travail sans prévenir et sans poser un jour de congé, et on vous le sucre. En fait, faites le plusieurs fois, et normalement vous êtes virés. Et si la compagnie a un jour des problèmes financiers, elle n’hésitera pas à vous le sucrer définitivement, même si vous restez assidû. Dans certains cas (ceux où la compagnie n’est pas recommendable), ce bonus peut être inclus dans le montant du salaire marqué sur votre contrat.

7,000 JPY, c’est une prime de déjeuner. Nourrissez-vous pendant un mois le midi avec ça qu’ils disent…comme si 7,000 JPY suffisaient à se nourrir un mois…mais on ne va pas cracher dessus non plus, hein! Et comme pour le bonus pour le plaisir, certaines boites l’incluent dans le montant de salaire marqué sur votre contrat, et le sucre en période de vaches maigres.

Deuxième ligne

On passe à la deuxième ligne, et on voit un 11,370 JPY. Ça, c’est le remboursement de l’abonnement de train pour se rendre au travail. Dans le cas ci-dessus, il s’agit d’un remboursement mensuel. Certaines boites vous payeront 6 mois d’un coup, d’autres 3 mois…et d’autres encore vous donneront votre titre de transport en nature et en mains propres.

Les cases suivantes, à droite sur la deuxième ligne, sont un récapitulatif de tous les chiffres positifs du salaire:

250,600 JPY est le montant de votre salaire incluant les divers bonus et primes (salaire de base + bonus pour le plaisir + prime de déjeuner)

11,370 JPY est le montant non-imposable à payer  par la compagnie (remboursement du titre de transport)

261,970 JPY est le total des deux montants ci-dessus (i.e. le montant à payer AVANT les taxes et autres arnaques).

Troisième ligne

On trouve un 4,524 JPY avec aucune description. A quoi cela correspond-il, mystère. Tout ce que je sais, c’est que c’est un montant à retirer du salaire (par déduction en voyant la suite!). Ça me ferait bondir si je voyais ça sur un de mes bulletins de salaire maintenant, mais à l’époque, je n’en avais apparemment que faire (très intelligent, n’est-ce pas)…

Puis vient le total du montant imposable: 212,137 JPY. Chose amusante, c’est qu’on le calcule avec ce qui vient après. Très logique. En fait, ce montant est le montant du salaire incluant bonus et primes (250,600 JPY, voir ci-dessus) moins l’assurance maladie, l’assurance chômage, et l’allocation retraite.

Quatrième ligne

Viennent alors ces fameuses retenues, dans l’ordre: Assurance maladie (11,400 JPY), Allocation retraite (26,025 JPY) et Assurance chômage (1,038 JPY).

Puis on voit l’impôt sur le revenu (8,150 JPY), qui est, je le rappelle, retenu à la source (sur le salaire) pour tous les gens qui sont en CDI et n’ont pas d’autres sources de revenus que leur salaire, et qui n’ont pas de raisons particulière de bénéficier d’abattements fiscaux (comme des frais médicaux élevés). A la fin de l’année, le département RH calculera le montant réel de votre imposition, et vous enlevera ou donnera la différence par rapport à ce qu’ils ont prélevé tout au long de l’année. En général, il vous rendent toujours un certain montant.

Vient enfin le montant qui va vous être viré sur votre compte bancaire (210, 833 JPY). Il s’agit du montant total de votre salaire (incluant bonus et primes) + titre de transport – impôts, allocations et assurances.

Cinquième ligne

La dernière ligne parle des congés payés. En lisant ce bulletin de salaire on peut lire:

9 jours de congés payés pour l’année, 2.5 jours pris ce mois, 2.5 jours pris cette année, restent 6.5 jours jusqu’à la fin de l’année.

Enfin, le “1” suivant veut dire que l’employé est un “mâle”.

———————————————-

C’est quand même vachement simple, non? Je résume, en ajoutant les montants en euros au cours récent (1€ = 120 JPY):

Salaire brut: 233600 JPY (1947 €)

Chômage: 1038 JPY (8,6€), soit 0.4% du salaire brut

Retraite: 26025 JPY (217 €), soit 11.1% du salaire brut

Maladie:11400 JPY (95 €), soit 4.9% du salaire brut

Impôts sur le revenu: 8150 JPY (68 €), soit 3.5% du salaire brut

Taxe inconnue: 4524 JPY (38 €)

Montant net (sans remboursement carte orange): 199463 JPY (1662 €), soit 85.4% du salaire brut, après impôts

(Un détail pour faire prendre conscience…il y a quelques temps, le taux de change était à 1€=170 JPY, ce qui aurait donné un montant net de 1173 €…pas exactement le même nombre, hein? Alors quand vous entendez un salaire traduit d’une devise érangère, assurez vous de ne pas juger avec des valeurs françaises dans la tête…parce que le montant traduit en euros (la monnaie yoyo du moment) ne va pas forcément traduire la capacité d’achat de la dite personne dans son pays)

Le montant de la retraite sort du lot, mais sinon, les charges me paraîssent bien faibles. Tu m’étonnes que le gouvernement relève toutes les charges en ce moment!

Dernier point auquel il faut faire attention; n’allez pas croire que ces pourcentages de retenus soient constants quelque soit le montant du salaire brut! Il y a des palliers (surtout pour l’impôts sur le revenu), et quand on en franchit un, on paye bien plus en pourcentage. Le salaire ci-dessus est dans l’une des tranches les plus basses qu’il y ait.