Categories
Projet Baleine

Le club de sport

Je me suis décidé à aller dans un club de gym (pour soulever de la fonte), pour poursuivre mon projet baleine. 6000 JPY pour pouvoir y aller entre 20h et 23 du lundi au jeudi. Le but était d’y aller après avoir donné le bain à Ryu.

Premier jour: tout se passe bien. La route est déserte à  cette heure-ci, et le club est presque vide (sauf les cours de danse qui ne m’intéressent pas de toute façon).

Deuxième jour: Ryu rentre à la crèche le lendemain. Yukiko me demande de rester pour l’aider à préparer les papiers et les fringues de Ryu (marquer son nom sur toutes les fringues). On finit vers les 23h.

Troisième jour: Travail le soir.

Quatrième jour: Fête le soir avec les collègues.

Fin de la première semaine, je suis un peu vert.
Mais alors ce fut pire à partir de la semaine suivante; une espèce de grosse montagne de travail m’a retenu tous les soirs assez tard (retour vers 21-22h à la maison) jusqu’à la semaine dernière. La semaine dernière, sorte de gros rhume/état grippal qui m’a cloué au lit très tôt le soir.

Bon…on va peut-être pouvoir y retourner un de ces jours? Et bien on dirait que non. Il faut que je passe du temps avec Ryu, seul avec lui. Le matin, j’ai pas la tête à parler avec qui que ce soit (même mon bébé), alors il restait le soir. On a donc finalement décidé avec Yukiko que je partirai tôt le matin pour pouvoir rentrer tôt le soir et m’occuper de Ryu. Ça veut dire que je vais devoir me coucher tôt (une bonne chose), en tous cas assez tôt pour ne pas pouvoir caser la gym entre la fin du bain de Ryu et l’heure de mon dodo. Et franchement, ma motivation a pris un rude coup.

Je vais aller annuler mon abonnement au club de gym cette semaine. On a réussi à encore jeter de l’argent par la fenêtre, bravo.

Et je cherche un moyen de faire un peu de sport à la maison pour les 5 ou 6 ans à venir. Jogging? Beuh 🙁 Pompes, abdos? Mouais… C’est un peu limité.

Categories
Travail

La demande de stage

La semaine dernière, j’ai reçu une demande de stage.

Il fut un temps (il y a environ 3 ans) où j’en recevais beaucoup, mais c’est plus le cas. Ça m’aurait motivé pour y attacher plus d’attention, sauf qu’il y a 3 ans j’avais le pouvoir décisionnel d’en prendre, tandis que maintenant je ne l’ai pas. Alors y attacher beaucoup d’attention ou pas ne changerait rien au résultat. D’autant plus que ma boite actuelle ne prend pas, et n’a jamais pris de stagiaire. Bref.

Message typique “je souhaiterais faire un stage dans vot’ boite”, sauf que le candidat avait beau dire que ma boite avait l’air super, non seulement il n’avait visiblement aucune idée du nom de ma boite, mais en plus il n’avait aucune idée du secteur d’activité de ma boite, ni de ma fonction dedans. Si il le savait, il l’a soigneusement caché, en particulier dans sa lettre de motivation (sans entête, et sans en parler une seule fois). Sans doute une lettre type envoyée à 453 entreprises différentes.

Le fait de finir sa demande par “si il n’y a pas de place dans votre équipe” (c’est pas MON équipe, au passage), “merci de transférer à n’importe qui n’importe où”. C’est une très bonne signature pour un arrêt de mort virtuel dans une recherche de stage ou d’emploi. Parce qu’à la question motivation…on a une réponse assez flagrante. Accessoirement, des documents en français uniquement, c’est pas très pratique.

J’espère qu’il n’a pas pris mes petites remarques/conseils mal (j’ai été gentil, je vous jure, même pas sarcastique), et qu’il va trouver quelque chose, qu’il change sa méthode ou pas.

Je me suis demandé si je l’aurais pris dans le cas où j’étais capable de prendre un stagiaire. Je pense que:

– Je ne l’aurais pas pris s’il y avait eu un candidat avec une meilleure self-présentation

– Je l’aurais pris si il avait été le seul candidat, et que j’avais un boulot à lui faire faire (que personne d’autre ne pouvait ou voulait faire). Mais il aurait sans doute récolté une indemnisation de misère vu qu’il était visiblement prêt à prendre n’importe quoi (je parle pas “exploitation” non plus!).

Au fait, pour moi, les indemnisations de stages à Tokyo, je les classe comme ça (1 € = 125 JPY):

Moins de 100000 JPY (moins de 800 €): exploitation honteuse

100000-150000 JPY (800-1200 €): misère

150000-200000 JPY (1200-1600 €): honnête, sympa

200000 JPY ou plus (plus de 1600 €) : excellente

(au-dessus de 250000 JPY [2000 €], c’est du n’importe quoi luxueux)

Bon, c’est du “en gros”, hein! On va pas se mettre martel en tête pour ça non plus. Accessoirement, ça n’est pas toujours (“pas souvent” ?) la même personne qui décide de prendre un stagiaire et qui décide du montant de l’indemnisation. Par exemple dans mon précédent travail, je ne pouvais au mieux qu’influencer le montant de l’indemnisation.

Categories
Vie en general

Dernières news

J’ai pas mal de retard dans l’écriture du blog, désolé…pour info il y a une bonne dizaine de films et/ou séries dont je n’ai pas encore fait la critique, ça fait donc environ 3 articles à venir sur le sujet…je vais essayer de ne pas les publier à la suite :wink:

J’ai salement morflé au travail ces derniers temps (gros projet chronophage), j’avais perdu l’habitude. Au moins, j’ai eu l’occasion de devoir me lever à 5h, et de prendre le train à 5h30…et bien, les trains sont déserts à cette heure-là. Même dans les express, on trouve des places assises. Ça me donnerait presque envie de tenir ce rythme tous les jours…si la boite me permettait de partir plus tôt du boulot. ‘Va falloir que j’en discute avec mon boss, même si je doute qu’il apprécie. A voir.

Sorti du travail, j’ai pris un sale microbe en fin de semaine. Je n’ai eu que 38 de fièvre, mais elle m’a clouée au lit jeudi soir, vers les 20h. Je suis allé au boulot normalement le lendemain matin (rencontre avec le client oblige, dommage pour lui). Evidemment, j’ai eu ma phase hinketsu (comment dit-on en français? Vous savez, c’est quand on voit tout blanc et que..bah, on s’écroule!). Si vous avez vu un gars tout pâle accroupi contre le mur dans la station de Roppongi, c’était moi! J’étais pas fier. La nuit, j’ai dormi 10 heures, et samedi j’ai fait deux siestes de 3 heures. Samedi soir, j’ai vu Saw 5, et dimanche, j’étais guéri (pas de rapport avec Saw 5 à priori). Ouf.

Ce rhume, c’est Ryu qui me l’a refilé, j’en suis sûr. Depuis qu’il est entré à la crèche, il est tombé malade 3 fois. En 3 semaines. Il y a eu une ou deux nuits pénibles pour lui (et pour nous aussi du coup).

Plus qu’une semaine avant la Golden Week. Je prends deux semaines sauf deux jours en plein milieu. Mes parents arrivent le week-end prochain.

Categories
Loisirs

Virée à Odaiba

Dimanche dernier, on a fait un tour à Odaiba (l’île articielle de Tokyo) pour aller voir une certaine boutique. La même boutique existait près de la gare de Yokohama (donc environ 4 fois plus près), mais pour aller à Yokohama, il vaut mieux prendre le train à cause de la circulation trop dense. Le train avec Ryu, c’est un peu galère, alors la perspective de prendre la voiture, même pour une durée bien supérieure à celle du voyage en train vers Yokohama s’est imposée tout naturellement.

Dimanche après-midi, j’attendais des kilomètres de bouchons. Et bien, la route était déserte. En 40 minutes, on était à Odaiba (j’en attendais le double). Et arrivés à Odaiba, surprise: Odaiba était désert.

Où était donc passer tout le monde, mystère, mais en tous cas j’étais bien content qu’ils y soient!

On a fait un petit tour sur la plage, Ryu avait l’air super content, il était tout excité. J’ai trouvé que beaucoup de gens nous regardaient…est-ce moi qui me fait des idée, sont-ce les gens qui regardent tous les bébés qui passent quels qu’ils soient, avais-je une grosse tache sur le front, mystère. Décidemment, ce fut la journée des mystères.

Même la route du retour était dégagée. Un vrai plaisir d’utiliser la voiture dans ces conditions pas si courantes.

Categories
Ryu

Attraper ce qui passe par là

Ryu essaie d’attraper tout ce qui passe près de lui, sans distinction de danger (comme la queue des chats ou les fourchettes) ou de désagrément pour autrui (comme les oreilles de Yukiko ou les poils de mon torse (quand on est dans le bain)). Ça peut être le pain beurré confituré.


Ou les mouchoirs en papier. Il adore les mouchoirs en papier. Il en sort un et magie! Il s’aperçoit qu’il y en a un autre qui sort de la boite. Il oublie celui qu’il vient de prendre, et va en prendre un autre.


On a gâché pas mal de mouchoirs en papier (terriblement pas écologique!), mais c’est amusant de le voir faire.

Categories
Travail

Mauvais plan

Mardi prochain, j’ai une réunion téléphonique (“téléconférence”?) avec le Brésil à 7h du matin, et une autre réunion avec l’Australie à 20h (durée: environ 2 heures pour chacune d’entre elles), pour deux clients différents. Et c’est pas le genre de réunion où on peut se contenter d’écouter, c’est une sorte de recette où le client teste ce qu’on lui a installé, et où on doit troubleshooter en live en cas de problème (c’est l’ingénieur qui sera avec moi qui fera le troubleshooting, moi je suis responsable de caresser le client dans le sens du poil).

Entre les deux, une journée de travail normale.

J’aime pas ce genre de mauvais plan.

Categories
Ryu

Cérémonie d’entrée à la crèche

Tradition à laquelle on ne peut pas pas échapper au Japon: la cérémonie d’entrée. Ça fait des souvenirs, et j’ai appris à apprécier cette tradition.

Dans le cas de la crèche, c’était vraiment pour dire qu’on avait fait une cérémonie d’entrée; en 30 minutes, c’était plié, et le contenu était risible: présentation de l’équipe encadrante, et appel des parents/enfants pour que tout le monde voit la tête de tout le monde. Tous les nouveaux entrants (17 familles) étaient présents.

LE endroit ou prendre une photo (là aussi un classique): devant l’entrée. Ryu avec son chapeau de dahu. Le nom de la crèche blurré .

On a fait un peu connaissance avec d’autres parents. Comme ils étaient tous réservés!…sauf un couple, assez allumés mais vachement sympas. Espérons qu’on tissera quelques liens.

Et puis…voilà. On n’a tellement rien fait pendant cette cérémonie que je n’ai rien à vraiment raconter.

Ah si, un truc. On était interdit de venir en voiture (parking pas assez grand pour recevoir tout le monde en même temps), alors on a fait notre promenade à pied, aller-retour maison/crèche. 20-30 minutes pour aller de chez nous à la crèche, je confirme, avec une côte de folie (genre la rue du Grand Tertre à Bouguenais en un peu plus inclinée), en poussant une poussette. On espère que la voiture ne tombera jamais en panne.

Categories
Electronique/IT/AV/Net Japon

Les prix d’internet

Moi et Yukiko faisons maintenant plus d’achats sur Internet que dans la vie réelle. Si il n’y avait que des gens comme nous, il y aurait 3 fois moins de boutiques dans les villes, et des gros entrepôts partout.

Les courses alimentaires? Sur Internet, livrées dans la journée (quoiqu’il y ait des chances que cela devienne impossible quand Yukiko reprendra le boulot). Les gadgets technologiques? Kakaku.com, relié à la boutique virtuelle la moins chère qui n’a pas trop de commentaires négatifs des utilisateurs. DVD/bouquins? Amazon, majoritairement.

C’est que Internet n’est pas cher, et est très pratique. Par exemple, si je vais dans une boutique de DVD, je peux être sûr que leur stock est limité. Sur Amazon, bah il y a 99,99% de tout ce qui existe…Et alors la recherche, je vous dis pas. Quand je vais louer un DVD, c’est une galère pour trouver quelque chose, que les films soient classés par acteurs, réalisateurs, genre, ou pays, c’est jamais parfait et toujours incomplet; je met toujours une bonne heure pour trouver 3 ou 4 DVDs qui m’intéressent. Sur Internet (Amazon pour les achats et Tsutaya Discas pour la location) je trouve toujours quelque chose rapidement. C’est de l’ordre de 10-15 minutes pour le premier film, et puis par la magie des liens (ou “cables” 😉 ) j’en trouve un autre toutes les minutes suivantes.

Récemment, je me suis mis à acheter mon pâté de porc Hénaf sur Rakuten.co.jp. Par lots en dizaine, les prix sont cassés (c’est pas fantastique comme réduction, mais toujours moins cher que chez Precce par exemple [Precce est une superette de luxe qui distribue beaucoup de produits étrangers]).

Et puis encore plus récemment, les ampoules. On a une maison pleine de lampes partout, avec autant d’ampoules. Pour la moitié, ce sont des ampoules que je ne connaissais pas avant d’emménager dans cette maison. Elles sont petites, ont une forme marrante, sont puissantes, durent longtemps. Et elles coûtent une fortune.

400 JPY (3 €) chez Tokyu Hands (une boutique d’intérieur)! On en a plus d’une dizaine chez nous. Elles ont beau tenir environ 2 ans, quand on les change, ça fait mal de débourser autant pour ce morceau de verre. J’ai cherché à tout hasard sur Internet, et en ai trouvé à 240 JPY (1.8 €) pièce. Bon, il faut commander pour plus de 5000 JPY (37 €) de marchandise pour avoir les frais d’envoi gratuits. Vu les dizaines d’ampoules qu’on a chez nous, ça ne me dérangeait pas de faire un stock, car il sera rapidement épuisé…les autres ampoules étaient également dans le même genre de prix réduits.

Même si plusieurs secteurs qui utilisent traditionnellement des boutiques (physiques) n’ont pas grand chose à craindre d’Internet, je prédis l’avenir le plus maussade pour d’autres.

Categories
Ryu

Le premier jour

C’est biblique. Ryu a fait son petit tour à la crèche aujourd’hui.

La crèche demande une période d’adaptation du bébé au début si possible. Concrètement, cela signifie ne leur laisser le bébé qu’une heure les premiers jours, puis deux heures, puis une demi-journée, etc. jusqu’à arriver à la vitesse de croisière de la journée en entier. Ces periodes d’adaptation ne sont pas possibles pour les mères qui reprennent à travailler dès le 1er avril. Yukiko reprenant son travail en mai, la période d’adaptation va prendre quelques semaines. Aujourd’hui, Ryu n’est resté qu’une heure.

Ne me quitte plus jamais, maman (dans nos rêves)

Tout s’est bien passé, selon les dires de Yukiko. Ryu étant un plus grand et gros que la moyenne, parait-il (pourtant le toubs nous avait dit qu’il était pile dans la moyenne?!), les filles de la crèche ont d’abord crû que Ryu était stable en position assis. Yukiko qui était encore là, leur a précisé que sa position assise était instable, et qu’il ne pouvait guère rester assis que quelques secondes. Le sol de la crèche étant en parquet bien dur, il vaut mieux éviter les chutes.

Ryu est donc dans la “classe” des 0 ans, c’est à dire les bébés de moins de 1 an. Il y avait donc un bébé de 11 mois et demi…6 mois et 11 mois et demi, ce sont deux mondes différents. Il y avait aussi un bébé de 3 mois. Lui, carrément, il était posé au sol sur un futon, incapable de bouger. D’ailleurs, il dormait (tu m’étonnes qu’il bougeait pas 😉 )…à trois mois on dort encore ses 18 heures par jour.

Bon, en une heure il n’y a pas eu de problème pour Ryu. Sitôt arrivé dans la “classe”, il n’a fait que regarder les autres bébés, et n’a plus eu un regard pour Yukiko, à son grand dam…A cet âge, il faut croire que la séparation est plus difficile pour le parent que pour le bébé.

Demain, deux heures de crèche.