Categories
Loisirs

Reprise du sport

J’étais prêt dans ma tête, alors j’ai décidé de me remettre au sport. Mais avant de faire quel sport technique que ce soit (tennis ou karate, vraisemblablement), il me fallait un fond de forme. C’est donc le plus logiquement du monde que j’ai commencé à faire du jogging.

Ah! Le sport, la nature, quel bonheur!
Ah! Le sport, la nature, quel bonheur!

A l’époque où je faisais beaucoup de sport (jusqu’à mes 25 ans), je pouvais courir longtemps et à une bonne allure (pour quelqu’un qui ne pratique pas la course à pied sérieusement); genre je me rappelle que j’avais couru 2 heures une fois, j’avais terminé parce que je commençais à m’ennuyer sévère, et je n’avais pas eu de courbatures le lendemain. J’étais assez increvable (il y a eu des tournois de tennis dont je suis sorti bien mort tout de même, surtout quand je m’étais amusé à en faire deux en parallèle et que j’avais bien cartonné dans ces tournois).

Mais là, j’avais testé il y a environ un an déjà, je ne peux pas courir plus de 15 minutes sans manquer de souffle, sans éviter une pointe de côté, et sans avoir l’organisme qui hurle de douleur. Donc, sur les conseils de mon frère, j’ai repris doucement, 30 minutes en alternant une minute de course et une minute de marche, un rythme maxi-pépére, mais que j’ai pas la forme de dépasser. Le but étant à court/moyen terme de tenir la course tout du long sans m’arrêter. La vitesse? Pas grave. C’est juste pour mettre la machine en marche. Dès que j’aurai un peu de forme physique de retour, je me remet à un sport technique et plus ludique qui me permettra de développer plus rapidement la forme physique.

Moi, c'est plutôt dans cet environnement que je cours... :(
Mais moi, c'est plutôt dans cet environnement que je cours... 🙁

J’ai couru le soir, 30 minutes donc. Mais il a fait frais il y a deux semaines, et j’avais des douleurs aux genous (et  à la tête) à cause du froid (pas prouvé, mais j’en suis assez persuadé puisque j’avais déjà le même problème à la belle époque). Je me suis donc même acheté un collant de course; une merveille. Ça tient chaud, mais ça laisse passer la transpiration, un plaisir de porter ça. Même en pleine nuit où il fait froid, on ne sent rien du froid.

Et puis à la 3e séance, j’ai fini avec des douleurs aux 2 chevilles. Le lendemain, j’ai trouvé que la douleur était plutôt aux talons, mais pas sur l’os, c’est en appuyant juste au dessus de l’os du talon que ça faisait mal. Puis la douleur a augmenté, jusqu’à devenir difficilement supportable. J’ai donc été voir un toubs. Le toubs me demande de montrer où ça fait mal. Je montre. Il appuit comme une brute avec ses gros doigts. Et suite à mon hurlement de 500 db, il me diagnostique deux tendinites, une à chaque cheville (tendinite, ça se dit 腱鞘炎 (kenshōen) en japonais pour ceux que ça intéresse). Pas de traitement, “ça guérit tout seul” qu’il dit (la litanie préférée des toubs). La douleur disparaitra en environ 2 à 4 semaines (ça fait 11 jours que c’est arrivé), où je pourrai alors reprendre tranquillement.

Il m’a traité de fou de courir 30 minutes, et m’a conseillé de faire de la marche plutôt. Oui, bah il peut courir bien sûr (c’est le cas de le dire). Il m’a aussi dit qu’il en voyait pas mal ces temps-ci (des tendinites), le temps s’étant refroidi, et faire du sport par temps froid est une bonne solution pour avoir des tendinites, paraît-il. Il m’a dit que si je voulais continuer, je devrais courir avec des chaufferettes collées aux chevilles.

Donc en ce moment, la marche est douloureuse, même la station debout est pénible (c’est une horreur dans le train aux heures de pointe), et la course, je n’y pense même pas; rien que de sautiller sur place me donne l’impression d’avoir des hérissons qui se frottent le dos frénétiquement contre mes chevilles. Maintenant, à force de marcher bizarrement pour éviter les douleurs aux chevilles, je commence à avoir des douleurs un peu partout du pied au genou; sans doute à cause d’un effort mécanique pas naturel et inhabituel pour mes jambes. Bon mais rien de grave. Je suis par contre vert de chez Géant Vert d’avoir été stoppé aussi sec après ma reprise de sport. 🙁 🙁 🙁

Mais je suis bien lancé, et motivé. Je m’y remettrai, c’est sûr, à condition bien entendu de ne pas être blessé.

Categories
Amis/Famille

Décès de mon grand-père

(Suite à une erreur de communication, je corrige la date de cet article…)

La nuit dernière, 28 octobre 2009, mon grand-père est décédé. Il avait 86 ans.

Avec lui s’éteint le dernier arrière-grand-parent de Ryu. J’espère qu’il a trouvé la paix.

1988

Categories
Ryu

Une semaine à la campagne

Quand Ryu fut malade il y a 3 semaines, il alla passer une semaine chez mes beau-parents, avec Yukiko (une semaine en célibataire pour moi!).

J’ai pas grand chose à dire, vu que j’y étais pas 😉 , mais j’ai fait des heures supp cette semaine! Moi qui pensais me reposer, en fait pas trop. Bon, j’ai eu l’occasion de voir quelques films sur ma télé, ça change du PC, même si le moniteur du PC est un 26 pouces en Full HD, et que la télé n’est qu’en HD Ready. Au moins sur la télé, la sono est bien meilleure. Bref.

Mes beaux-parents étaient fatalement contents d’avoir Ryu avec eux, même si ils sont sortis de cette semaine complètement éreintés. Ils étaient vraiment fatigués. On dirait pas comme ça, mais un p’tiot d’un an, ça vous bouffe toute votre énergie, et même plus (il en vaut le coup, bien sûr, si c’est son enfant). A part une grosse poussée de fièvre donc, rien à signaler. Ma petite nièce est encore restée collée à lui toute la semaine (en soirée car école, sauf le jeudi puisque son école était fermée pour cause de typhon).

Changer d’environnement pour un p’tiot d’un an, c’est déstabilisant, pas rassurant, et fatiguant. Mais ils adorent, et je suis d’avis que de temps en temps, voir autre chose que leur chez soi leur fait du bien et les développe quelque part (vous m’arrêtez si je dis une évidence). Par exemple, Ryu a fait son initiation à l’informatique.

20091003

(On faisait gaffe qu’il ne s’envoit pas le laser dans les yeux…) Evidemment, il a bien essayé de manger la souris, mais il s’est rapidement rendu compte que les souris, c’est pas comestible. Enfin, pas pour un humain.

Et puis il s’est essayé au piano.

20091002

(Il y en a un chez nous, alors en fait il connaissait déjà)

Tout va bien.

Categories
Electronique/IT/AV/Net

Nouvelle montre

Je dois être dans une période “crise d’achat”. Après le lecteur mp3, une montre! Je n’ai jamais dépensé autant cette année en gadgets (c’est dire comme je dépense peu cette année!).

casioC’est ma première G-Shock.  Pourtant j’en ai acheté aux autres par le passé, et surtout, surtout, je me revoie en rêver il y a 20-25 ans. C’était au supermarché pas loin de chez nous, il y avait une boutique qui vendait des accessoires (des gadgets qui servent à rien), et entre autres ils vendaient des montres. Les G-Shock étaient parmi les plus chères de leurs montres (oops), elles devaient coûter environ 200 ou 300 Francs, une fortune pensez… Mais elles étaient grosses et elles étaient cool (10 ans plus tard, je lorgnais plutôt du côté des Breitling mais c’est une autre histoire).

J’ai toujours vaguement suivi les modèles qui sortaient, mais n’en ai jamais acheté. Avec le recul, ça me surprend. Il me manquait une excuse, en fait.

Or, j’essaie de reprendre le jogging en ce moment, et avec une montre à aiguilles, je morflais sévère dans la nuit pour chronométrer ma course et mes repos. Mon excuse était toute trouvée.

Justement, Casio venait de sortir un nouveau modèle (ils en sortent tous les mois des nouveaux modèles) qui m’a tapé dans l’œil immédiatement (je rappelle qu’on n’est pas dans la catégorie “montres de luxe”…à force de n’entendre parler que de marques de luxe à côté de moi et de voir tous les modèles de Rolex, Cartier, Omega ou Bulgari dans le train, on finit par penser qu’il n’y a que ça qui existe!). Elle est toute noire, et l’affichage est inversé, c’est à dire que le fond est noir et que ce sont les chiffres qui sont de couleur claire. Même l’affichage est donc majoritairement noir. Il y a des ninja qui vont être jaloux, je vous le dis!

L’affichage noir, j’avais un peu peur qu’il soit difficile à lire, mais ça se lit bien finalement. Je ne le conseillerais pas aux gens qui ont une mauvaise vue, mais pour moi ça va. C’est pas plus facile à lire, ça n’apporte même concrètement rien par rapport à un affichage classique, si ce n’est que je trouve ça sympa, parce que ça change de l’ordinaire.

En fonctions débiles, il n’y a rien, si ce n’est un calendrier lunaire et un indicateur de marée. Super hein? Si j’allais à la pêche, ce serait pratique peut-être. Mais je déteste la pêche, alors dans le genre fonction inutile…duh! Sinon, j’aime bien la fonction qui permet à la montre de se mettre à l’heure toute seule tous les jours (sinon c’est +/- 15 secondes par jour), quoique ma montre à aiguilles est toujours plus déréglée que 15 secondes, mais ça ne m’a jamais posé de problème. Fonctions inutiles, disais-je? Enfin, j’aime bien le fait de pouvoir afficher en même temps l’heure au Japon et ailleurs sur la planète (en France par exemple). C’est sympa. Pas life-saver, mais sympa.

Et c’est tout en fonctions! (en dehors des habituels chrono et compte à rebours). Je trouve lamentable que Casio n’ait pas développé plus de fonctions débiles (ou utiles même, pourquoi pas, soyons fous!) au bout de toutes ces années. On pourrait penser à des fonctions genre GPS, clé USB, télécommande de je sais pas quoi, ou une réplique du fameux détecteur d’otarie de Batman, mais non! Casio ne se concentre que sur le design de ses montres. C’est dommage.

Enfin, l’appellation G-Shock, il faudrait qu’ils arrêtent, parce que la coque en plastique ne m’a pas du tout l’air résistante. Elle est légère, certes, mais je suis pas sûr qu’elle supporterait un coup de marteau ou une chute en VTT.

Categories
Livres

Le village aux huit tombes

Un livre qui me fut recommandé en commentaire d’un article…vous voyez, je vous lis 😉

Le village aux huit tombes a l’air impressionant par sa taille (pour ceux qui comme moi ne lisent pas beaucoup), mais il se lit extrêmement vite. Il a dû me falloir 5 ou 6 heures pour le lire, les lecteurs expérimentés devraient prendre la moitié de ce temps (?). J’ignorais totalement l’histoire (c’est un peu comme les films; je ne lis rien du bouquin avant d’acheter ou louer), et il se trouve qu’il s’agit d’un roman policier. J’aurais probablement  détesté l’idée même d’un tel livre s’il n’avait pas été écrit par un Japonais et qu’il ne se passait pas au Japon. Mais sorti de cet environnement japonais, cela reste un roman policier très banal.

Le style est très simpliste. Pas de vocabulaire recherché, pas de tournures de phrases alambiquées, pas de recherche métaphysique; c’est un roman, une histoire qui ne cache rien derrière, sauf peut-être pour ceux à la recherche d’informations sur la société  japonaise. Des fois ça devient même trop bêbête, on a l’impression de lire une histoire pour enfants (ce n’en est pas une). C’est peut-être que le livre est vieux (1951, traduit en français en 1993). Un passage dans le style bêbête qui m’a retourné:

“Il (Note de Cable: l’amoureux) traina Tsuruko (NdC: son amante) par les cheveux, la roua de coups et après l’avoir dénudée déversa sur son corps des baquets d’eau glacée. Et il saisit Tsuruya (NdC: leur fils de 2 ans) (…) pour lui brûler atrocement le dos et les cuisses à l’aide d’une pince brasero. (…) Elle (NdC: Tsuruko) se cacha chez ses parents pendant deux ou trois jours au bout desquels elle apprit l’effroyable colère de Yōzō (NdC: son amant). Epouvantée, elle prit la fuite vers Himeji.”

Euh… Elle se fait martyriser de folie, leur fils se fait brûler au fer rouge, mais ce n’est que deux ou trois jours plus tard, en entendant la rumeur de la folie de son amoureux, qu’elle panique? Ça ne tient pas debout! A la lecture de ce passage (en prologue du livre, racontant le background de l’histoire), j’ai failli en abandonner la lecture. J’ai mis ça sur le compte d’une mauvaise traduction, en espérant que ça s’arrangerait. Il n’y eut pas beaucoup d’autre passages aussi ridicules, heureusement, mais le style resta un peu bêbête ou simplet.

L’histoire, par contre, est intéressante, quoique loin d’être retournante. C’est le genre d’histoire que j’aurais aimé lire quand j’étais adolescent. Je ne regrette pas de l’avoir lu car c’était divertissant, et on a vraiment envie de savoir le coupable derrière les nombreux meurtres qui se passent au village (50 pages dans le bouquin, et j’étais collé à sa lecture). Mais…c’est un roman, sans recherche autre que sur son histoire, et sans message. Pas le genre de livre que j’affectionne. Un de temps en temps, ça va, mais ce n’est pas le genre de bouquin que je recherche.

tombes

Categories
Electronique/IT/AV/Net

Qu’est-ce qu’un bon blog?

Je n’y aurais pas cru, mais mon autre blog a déjà eu une envolée de stats. J’ai une quinzaine de répéteurs, et une bonne centaine de visiteurs uniques par jour (150 hier). C’est du délire, vu le temps que ça m’avais pris pour atteindre un tel “score” sur ce blog-ci. Ah évidemment, les films et leurs stars, c’est plus glamour et intéressant que ma vie de tous les jours que je raconte dans ce blog. Et évidemment, l’immense majorité de mes visiteurs me vient de google avec des recherches genre “blog lemercier”, “mary mcdonnell” ou “bon film japonais”. Il faut dire aussi que je ne fais de pub pour ce blog nulle part; j’attends d’y avoir fait le ménage pour cela (vous savez, couper les articles de 3 films en 3 articles, rentrer les tags des vieux articles, etc).

Mais en fait, ça me surprend toujours qu’un blog de cinéma puisse avoir plus de succès qu’un blog perso (parce que mon nouveau blog cinema est bien parti pour avoir bien plus de visiteurs que mon blog perso), quand ils sont du même auteur. Je l’ai déjà écrit, mes blogs préférés sont souvent ceux de personnes qui racontent leur vie. Même les billets qui ne semblent pas raconter grand chose, mais qui donnent une vision de la vie d’un autre, avec des photos de préférence (pas forcément de personnes), je trouve ça incroyablement intéressant. Ça commence à faire quelque temps que je ne vois plus grand monde en dehors du travail (soyons honnête; ça remonte à bien avant la naissance de Ryu), alors les points de vue anodins de gens qui viennent d’un monde totalement différent du mien, c’est d’un rafraichissement! Evidemment, il faut que le style littéraire me plaise, mais je ne crois pas être difficile. Chose bizarre, je n’arrive pas à trouver de blog canadien (francophone) qui me plaise, alors que dans mon errance perpétuelle sur le net, je tombe souvent par hasard sur l’un d’eux. Bizarre. (euh…j’en lis un régulièrement, c’est Un taxi la nuit).

Je me rappelle aussi avoir vu des articles de blog qui dissertaient sur ce qu’était un bon blog. Alors c’est comme pour tout quand on parle de ce qui est bon et de ce qui n’est pas bon, le premier réflexe pour un Français va sans doute être de dire que c’est “les goûts et les couleurs”, qu’il n’y a pas d’absolu. Mais les articles que j’avais lus étaient américains, et ils avaient une approche complètement statistique de la chose (c’était il y a un ou deux ans, alors je n’ai plus les références de ces articles, désolé! Mais une recherche google donnera sans doute rapidement de bon résultats). Sans dire que tel ou tel critère était LE indicateur, ils donnaient des pistes. Statistiques. Genre…le nombre de visiteurs.

Mais c’est complètement truqué. Il y a moyen de faire gonfler ses stats artificiellement; on recevra des milliers de visiteurs…qui resteront moins de 2 secondes et ne reviendront plus jamais. Il y a des gens qui inscrivent leur blog  à plusieurs répertoires de blog, d’autres un peu, d’autres pas du tout. Il y a des chances pour que celui qui a fait le plus de travail pour faire connaître son blog ait plus de visiteurs, mais je ne vois pas en quoi cela rend son blog meilleur! C’est le contenu qui doit être bon (j’inclus les commentaires des visiteurs dans cette affirmation), pas le nombre de personnes qui viennent le lire. C’est bien différent des livres, dont le succès peut en un sens être mesuré au nombre de lecteurs. Mais même pour les livres; c’est pas l’auteur qui a eu le plus de lecteurs qui va recevoir un prix Nobel de littérature.

Un autre critère donné était le nombre de commentaires moyen par article. La théorie était que plus les gens laissaient de commentaires, plus ça signifiait que le blog avait accroché des gens et les avait assez bougé/choqué/inspiré pour leur faire laisser un commentaire. Ben…c’est vrai pour certains blogs, comme celui d’Eolas par exemple, un blog intellectuel qui va générer des commentaires intellectuels (il y a pas mal de crétins qui laissent des messages aussi évidemment, vu le ton agressif et franc des billets). Mais à côté de ça…combien de blogs ai-je vu qui était d’une pauvreté saisissante dans le contenu mais qui générait des centaines de commentaires par article? Deux exemples.

Le premier, un blog photo. Aucun mot dans le blog, juste des photos. L’auteur du blog n’est pas l’auteur des photos qu’il poste. Ce sont des photos classiques “coucher-de-soleil-en-patagonie-du-sud-avec-une-mouette-qui-se-ballade-et-la-lune-déjà-sortie”. Le lendemain, ce sera une photo d’un désert d’Irak avec un puits de pétrole au fond et des bandes de nuages improbables dans le ciel . Le lendemain, une photo du Chili. 250 commentaires sous chaque photo, chacun y allant de “superbe!” à “tous les matins vous me faites rêver de mon bureau”. Bah…soit, pourquoi pas, hein, je ne critique pas le blog ni même ses lecteurs, évidemment. Mais qu’on ne vienne pas me dire que ce blog est un bon blog. La créativité de l’auteur se résume à savoir se servir de Google images. Y’a aucun talent derrière!

Le deuxième, un skyblog d’une gamine de 15 ans. Entre 300 et 400 commentaires par article. Chaque article fait une phrase, voire deux. Je donne deux exemples de ses billets: 1/ “Lili est une grosse salope” 2/ “Putain, aujourd’hui j’ai envie de gerber”. 400 commentaires pour ces expressions, commentaires majoritairement d’un niveau qui me rappelle des visites au zoo (là oui vous pouvez dire que je critique l’auteur et certains de ses participants). Bon mais, c’est normal qu’elle ait le droit d’écrire ce qu’elle veut, le bon goût n’étant pas encore imposé par la loi. Ce blog m’indiffère et il ne me viendrait pas à l’idée d’aller le critiquer (par contre le genre en entier, si!), son existence même ne me pose pas de problème (heureusement, hein! Je suis pas un nazi, et je n’en suis pas encore à descendre des blogs nominativement). Mais quand je lis que “le nombre de commentaires est un indicateur du succès d’un blog”…euh…bah pas toujours, hein. Et quel est l’intérêt d’un indicateur si il ne fonctionne que pour les bons blogs, alors que c’est justement ce qu’il est censé indiquer!

Alors vraiment, qu’est-ce qu’un bon blog…la quête des stats n’est pas un but, même si consulter ses stats est toujours amusant et peut même nous faire comprendre des choses sur notre propre blog. Le nombre de commentaires, bof…c’est plutôt leur qualité qui me semble importante (et la qualité des commentaires de ce blog que vous lisez est plutôt bonne…oh, j’en ai pas beaucoup certes, mais au moins y’a personne qui vient m’insulter ou raconter des bêtises, et on sent que les gens sont sympathiques et pas bêtes…j’aime bien mes commentateurs!).

Un critère de référence tout de même; les blogs spécialisés me semblent générer beaucoup plus de traffic et beaucoup plus de fans. Par exemple le blog d’un médecin qui parlera de médecine, un avocat qui parlera de la loi, ou un blog qui parle de cinéma (et rien que de cinéma). Ce genre de blog est beaucoup plus à même d’être qualifié de “bon blog”, même par des gens qui ne les lisent pas régulièrement. Amusant, non? Bon, je doute que mon blog cinéma rentrera dans cette catégorie, car mes critiques sont courtes, atypiques et agressives, mais on dirait pourtant que ça va suffir pour dépasser en volume d’audience ce blog-ci. Mince alors.

En dehors de cela, je n’ai aucune idée de ce qu’est un “bon blog”, et évidemment ça ne m’empêche pas de dormir. Pour l’instant, je trouve que la loi des goûts et des couleurs fonctionne plutôt bien en tous cas, même si je n’aime que moyennement ce concept, guère absolu ni philosophique. Ça manque un peu de profondeur, et ça semble un peu trop facile pour être la réponse. Quand j’aime un blog, je sais pourquoi je l’aime. Mais derrière j’ai du mal à généraliser les raisons de mon appréciation.

Categories
Electronique/IT/AV/Net

Nouveau lecteur mp3

Juste avant d’acheter mon nouveau casque, j’ai acheté un nouveau lecteur mp3. Fort de ma mauvaise expérience avec mon précédent lecteur, de bonnes specs sur la papier mais un son moche et une électronique clairement défaillante, je m’étais promis de n’acheter qu’une marque connue.

Alors j’ai acheté un Cowon.

cowon

La taille m’importait peu du moment que ce ne soit pas la taille d’une poêle à frire, mais ils sont tous petits maintenant. Cowon commence à jouir d’une bonne réputation, le design est bon (bien meilleur que les lecteurs de marque japonaise que j’ai pu voir), et les specs étaient bonnes (8600 JPY [66 €], 4GB, radio, micro, + des gadgets). Je l’ai commandé à 1h du matin sur Internet, et l’ai reçu le jour même vers 16h. Terrible.

Alors première remarque, le son est excellent. Pas de grésillements, et c’est juste…beau. Je n’y aurais pas crû, mais on entend la différence entre un lecteur pourri et un bon lecteur (au fait, le casque de Sony est pas mal du tout, là aussi je sens une petite différence comparé avec un casque premier prix).

Il est très bien ce lecteur, mais il a deux inconvénients énormissimes. Le premier est que les boutons de retour (fonction)/ lecture-pause/next/previous sont des boutons tactiles, et ils sont trop sensibles. Un coup il va me sauter 3 morceaux alors que je ne voulais en sauter qu’un, et un autre coup il va sauter un morceau alors que je ne faisais que le prendre dans la main, l’extrêmité de l’ongle de mon petit doigt ayant eu le malheur de frôler un de ces boutons tactiles. Galère. Alors je suis obligé de pousser le bouton “Hold” en permanence.

Ce qui m’amène au deuxième inconvénient. Le bouton “Hold” est couplé avec celui du “Power”. C’est un bouton slider à trois positions, dans cet ordre: Power – Neutre – Hold. Donc quand je veux sortir de la position Hold, je dois pousser le bouton vers la gauche. Et si je le pousse trop fort…le lecteur s’éteint. Et bien ce bouton-là aussi est trop sensible. Une fois sur 10, j’éteins mon lecteur alors que je ne veux que sauter une plage.

Bon……….je suppose (j’espère) que je m’y habituerai. Mais le coup des boutons tactiles, plus jamais pour moi. J’imagine aller faire un jogging avec ce lecteur, ça va être la mort si je veux changer de plage à un moment.

A propos de jogging…le lecteur dont Micky2be a fait de la pub en commentaire (ce casque) m’a tapé dans l’œil. Il est cher pour ce que c’est, mais il faudra que j’aille l’essayer, parce qu’il a l’air ‘achement pratique pour le jogging, SI il reste bien en place.

w202

Categories
Ryu

News flash Ryu

Et bien, sans médicaments Ryu n’a pas eu de fièvre aujourd’hui. Les montées de fièvre spontanées existent donc bien, même jusqu’à 40゜. C’est ce qu’on m’a confirmé un peu partout, comme Christian en commentaire dans l’article précédent. Il faut surtout regarder les autres symptômes: perte de tonus, perte d’appétit, vomissements, etc. qui s’ils sont présents confirmeraient une maladie ou un problème en tous cas.

Ci-dessous ma conclusion. Vous la connaissiez d’avance.

Bouche-à-oreille: 1 / toubs: 0

Non pas que le bouche-à-oreille soit bien. Mais il bénéficie d’une comparaison avec les toubs.

Categories
Ryu

Ryu n’est pas sorti d’affaire

New flash hier après-midi; Ryu a 40゜ de fièvre (40,2゜ pour être précis). Le matin même, avec un 36,8゜, le docteur disait que Ryu n’avait rien, ou du moins juste un petit rhume (dû au nez qui coule).

Le plus fort quand Ryu a atteint les 40゜, c’est qu’il jouait, gambadait et buvait son lait comme si de rien n’était (paraît-il). C’est possible, ça? Un bébé de 1 an, avec 40゜, qui ne ressent rien de sa fièvre?

Retour chez le pédiatre (près de chez mes beaux-parents, donc un toubs qu’on ne connaissait pas), qui dit que c’est rien a priori (mais comment voulez-vous faire confiance aux toubs avc des commentaires pareils?). Il teste pour la grippe: négatif. Alors il a donné un médoc pour faire baisser la fièvre, en précisant que du moment où la fièvre aurait baissé, il fallait arrêter de lui donner le médicament. En fait, il n’a donc donné aucun traitement, car il ne sait pas ce que Ryu a, quoiqu’il soupçonne que ce ne soit rien, et que ce ne soit qu’une poussée de fièvre spontanée. Dans le genre…”Tiens j’ai un peu froid, on va monter la température du corps à 40″. Des poussées de fièvre spontanées à 40゜, vous en avez déjà entendu parler, vous?

Chose amusante (pas vraiment en fait, je précise), Yukiko avait pris sa matinée pour accompagner Ryu chez le pédiatre. Puis elle a pris le train et après 1h30 de trajet, elle est arrivée à son boulot. C’est alors que sa mère l’a appelée pour l’informer que Ryu avait 40゜. Yukiko a alors pris sa journée entière en congé, a immédiatement repris le train, et a refait 1h30 de trajet pour rentrer chez ses parents. Elle est pas belle, la vie?

30 minutes après avoir pris le médoc donné par notre sympathique pédiatre, la fièvre a disparu (Ryu s’est alors écroulé de fatigue et a fait une sieste de 4 heures). Maintenant, tout va bien, mais on espère que le lendemain (aujourd’hui) il n’aura pas de poussée de fièvre. Selon le toubs, si ce n’était qu’une poussée spontanée, il ne devrait pas y avoir de fièvre le lendemain. Mais si il y a de la fièvre, retour chez le pédiatre (en passant au distributeur avant) pour de nouveaux examens.

Categories
Vie en general

Malade(s)

Il y a environ 3 semaines, Ryu était franchement malade. Rien de grave, juste un gros rhume et une otite qui lui ont déformé le visage  l’espace de quelques jours (j’ai des photos affreuses que je ne publierai pas) et l’ont empêché de dormir paisiblement. Ça nous a empêché d’aller prendre une photo pour son anniversaire d’ailleurs (pas grave).

Il y a un peu plus de deux semaines Yukiko est tombée raide malade, d’un coup. Pendant le week-end, c’est fort, elle n’a perdu qu’une demi-journée de congé. Car elle s’est redressée en deux jours. Ça a fait bang! (la chute) puis hop! (une détente sèche).

Et moi, donc, mercredi dernier, ça a fait bang! Le toubs pas affolé car ça ressemblait à un rhume quelconque. Et comme d’habitude (je vais finir par déposer un brevet), non seulement je n’ai pas guéri, mais en plus ça s’est nettement aggravé. Gros mal de gorge (rien que respirer par la bouche me faisait mal à la gorge, alors je ne vous raconte pas la déglutition de liquide ou de bouffe), et 38,5゜. Pendant trois jours. Oh, j’ai bien été revoir le toubs qui m’a gardé 3 heures entre sa salle d’attente comble, le test de grippe (négatif) et finalement une perfusion assez longue, et qui a un brin paniqué quelques dizaines de minutes, car selon ses dires “c’est une maladie complètement différente de celle de mercredi dernier”, et en regardant au fond de ma gorge m’a gratifié d’un “Eurk, c’est vraiment dégueulasse là-dedans” (euh…oui, t’es gentil, mais qui c’est qui participe à l’achat de ta Porsche?). Bon, j’avais une inflammation purulente paraît-il. Sympa. J’en ai juste un peu marre d’aller voir un toubs pas pour un rhume apparemment de rien mais parce que je sens que je vais pas bien, de me faire donner des médicaments qui font tellement peu d’effet qu’ils font de la concurrence à un placebo, et de me retrouver deux jours plus tard avec un truc qui fait halluciner le toubs et me plante au lit grave. Ça fait 10 ans que je leur dis à tous ces putains de toubs que je vais voir ce qui se passe dans la majorité des cas, mais ils n’en font qu’à leur tête, et ils me décalquent la mienne.

Je me retrouve à dire à ma boite le premier jour “j’ai un rhume, je prends la journée”, et 5 jours plus tard, ils commencent à se dire que je leur raconte des conneries, parce que personne ne se repose 5 jours pour un rhume. C’est amusant d’ailleurs de voir la réaction des collègues. En grosse majorité, c’est “j’en ai rien à foutre” (c’est ma réponse favorite), il y a quelques “prends soin de toi, reposes toi bien et ne reviens que quand tu n’es plus contagieux. Pas la peine de faire trop d’efforts et de revenir trop vite, hein?”, et il y a bien sûr quelques “prends bien soin de toi”. Mon chef est le plus comique, avec un magnifique “arranges-toi pour faire ton travail de chez toi, ou alors fais-nous un rapport précis et détaillé de ce qui peut se passer comme problème en ton absence avec tes clients”. Je lui ai bien dit que si je connaissais par avance les problèmes qui peuvent arriver dans le futur, j’en aurais pris soin sans attendre, mais on dirait que je ne l’ai pas bien convaincu. Alors en fait, j’ai bossé de chez moi un bon mi-temps pendant ces jours à 38,5゜, tout en prenant des jours de congé (3,5 jours) parce que je n’étais pas physiquement à la boite. Je vous ai dit que j’ai comme des problèmes avec mon chef en ce moment? Ah, c’est une longue histoire, que je n’ai pas le droit de vous raconter pour cause de clause de confidentialité qui précise bien sur 10 pages que je n’ai le droit de ne rien dire de mon travail (mon contrat de travail ne faisant lui que 2 pages, vous comprendrez l’importance qu’ils accordent à cette clause de confidentialité).

Vers la fin de ma période semi-comateuse, Ryu a repris le relais. Un peu de fièvre, un peu de nez qui coule, et hop! bang! une crise nocturne où on avait l’impression qu’il s’étouffait. On fait un bond aux urgences pour finalement découvrir que ce n’était que les écoulement nasaux qui s’étaient faits dans le mauvais sens et avaient un peu obstrué sa gorge (au lieu de s’écouler à l’extérieur, ça s’écoulait à l’intérieur…je vous dis ça, mais je suis sûr que vous n’avez pas pensé que sa morve avait remonté le long de ses tempes pour aller sur son cuir chevelu). Rien de grave, mais un gros rhume arrive, en parallèle de l’arrivée du typhon de la demi-décennie (il y a des détails que des journalistes donnent, je vous jure!). Avec tous les jours de congé (qui n’avaient rien de vacances) qu’on a pris dans les 3 dernières semaines, ça devenait difficile pour nous de demander de prendre encore des congés cette semaine pour Ryu, alors on l’a amené chez ses grand-parents lundi. Yukiko va y rester toute la semaine avec Ryu, mais elle ira travailler en journée. Moi je suis seul à la maison, je garde les chats.

On espère que Ryu va se remettre d’aplomb rapidement, le pauvre bonhomme a bien assez morflé comme ça ces derniers mois, mais on a bon espoir. En tous cas, il n’y a rien de grave pour aucun de nous trois, ouf. Juste un peu de manque de confort…

Je suis encore un peu dans les vaps de mes 5 jours planté au lit, mais je me remets bien. J’ai comme des douleurs fantômes dans la gorge, mais ça va. J’ai surtout la haine en fait.