Categories
Ryu

Des nouvelles de Ryu

Ryu est clairement arrivé à un âge où les progrès sont fulgurants de jour en jour. Il retient de nouveaux mots presque tous les jours, il comprend ce qu’on dit de mieux en mieux (pour souvent mieux ignorer les consignes), il fait preuve d’un sens logique de plus en plus développé, etc.

Prenez cette file de voiture dans la photo ci-dessus. C’est Ryu qui l’a fait, tout seul. Ça paraît sans doute con quand on n’a pas d’enfants, mais c’est impressionant de voir son enfant commencer à construire des choses, avoir une démarche logique pour mener un “grand” projet à bien.

Tous les jours, en plus d’aller au centre de jeu pour entre autres admirer l’horloge principale, on va en plus à la caserne de pompiers pas loin.

Il adore les camions de pompier, forcément ils sont imposants. Et alors, les pompiers qui commencent à s’habituer à lui (ils le voient tous les jours) sont d’une gentillesse et serviabilité comme jamais je n’aurais imaginé. Ils s’en foutent que Ryu et son accompagnateur rôdent autour des camions, lui mettent la sirène, lui proposent de monter dans un camion, etc. (Ryu refuse toujours de monter). Leurs camions sont lustrés et font pika pika, ils doivent passer leurs journées à les lustrer, et à s’entrainer. Parce qu’ils s’entrainent comme des bêtes, tous les jours. Ils ont un terrain d’entrainement avec même une tour construite avec plein de configurations architecturales pour qu’ils s’entrainent dans diverses conditions… c’est impressionant.

Ryu a commencé à monter sur son grand-père. Il lui aura fallu quelques mois pour rompre la glace. Comme c’est agréable de le voir jouer avec quelqu’un d’autre que nous-mêmes. La sociabilité de nos enfants nous rassure, je pense.

Sinon, le coin des anecdotes:

  • En sortant du centre de jeu, Ryu part en marchant tout droit vers la route pendant que je prépare le vélo (qui a un siège enfant). J’arrête Ryu et lui explique que la route c’est dangereux, que c’est pour les voitures, et que si on va sur la route on peut faire “boum” avec les voitures et ça fait très mal. (Ryu comprend “boum”, il sait que c’est ce qu’on dit quand il y a un choc entre deux choses ou entre une personne et quelque chose).

On monte sur le vélo (le siège enfant est derrière moi), on commence à rouler. Sur le trottoir un couple de personnes âgés prend toute la largeur du trottoir pourtant assez large, alors je vais sur la route. Une voiture passe en sens inverse, et j’entends Ryu derrière moi crier “boum” et exploser de rire.

  • Avec Akira, ça va moyen. On sent un peu de stress chez Ryu, mais c’est peut-être nous qui nous faisons des idées. Quand on s’occupe intensément d’Akira (têtage, changement de couche, etc), il demande de l’attention.

La nuit entre samedi et dimanche, Akira s’est réveillé 4 fois en 6 heures, à chaque fois en pleurant bien sûr. Ryu a continué de dormir les trois premières fois (même si je sentais qu’il avait été réveillé par les pleurs), mais à la quatrième il n’a pas été content du tout et nous l’a fait savoir. Pendant qu’on était affairé autour d’Akira, Ryu nous crie:

Ryu: couche! couche!  (tout en tapant sur sa couche)

Effectivement, sa couche avait l’air pleine. C’est ça quand on boit un demi-litre de flotte avant de dormir. Mais Ryu ne demande jamais qu’on lui change sa couche, alors ça sentait le motif forcé pour attirer l’attention. Après quelques dizaines de secondes, Yukiko en ait à pouvoir gérer Akira toute seule, donc je me dédie à Ryu, et il le sent bien parce qu’il se calme d’un coup. Je propose à Ryu de changer sa couche:

Moi: Bon Ryu, tu viens, je te change la couche.

Ryu: Non.

———————————————–

Les mots que Ryu privilégie en français bien plus qu’en japonais (en gras les rajouts): voiture, ours, douche, bébé, tomber, vélo, oui, non, tous les nombres de 1 à 12 (cas spécial: il sait les lire mais ne comprend pas leur sens), douche, chaussure, chaussette, chapeau, moto, bébé, gâteau, merci, pardon, lunettes

Et puis il y a les mots qu’il utilise soit en japonais, soit en français, selon son interlocuteur: eau, bus, couche, crocodile, girafe

Les rajouts ne sont pas forcément des nouveaux mots appris, mais aussi des mots dont j’ai réussi à me rappeler.

Categories
Japon

La folie des passages à niveau

Je l’ai déjà écrit (sans doute), mais Ryu adore les trains et en particulier ceux qui passent aux passages à niveau. En fait, il adore les passages à niveaux, et il faut qu’un train y passe pour que s’activent les barrières, les lumières rouges clignotantes, et les sirènes.

On n’a pas forcément l’opportunité quotidienne d’aller voir un passage à niveau (et l’attente d’un train peut être longue…), alors Yukiko a eu une idée de génie: elle a cherché sur Youtube.

Surprise: il y a une tonne de videos sur les passages à niveau. Je ne sais pas ce qu’il en est pour les autres pays, mais au Japon tous les passages à niveau un peu spéciaux sont sur Youtube (et une bonne proportion de passages à niveaux pas spéciaux du tout).

Quelques exemples ci-dessous. Vous aurez besoin d’écouter le son pour les apprécier à leur juste valeur.

Un exemple banal (1 min 06 s):

Un exemple d’un passage à niveau spécial; sur ce passage, les trains de 2 compagnies différentes passent, et chaque compagnie a installé son propre système de passage à niveau, d’où 2 signalisations différentes, et deux sirènes différentes (1 min 34 s).

Enfin une video éditée pour la rendre fun (1 min 11 s).

Je suis admiratif du travail du gars de la dernière video.

Categories
Akira

Naissance

Notre deuxième fils est né mardi dernier, le 15 février à 12h03. Il faisait 3,4 kg pour 51 cm.

J’avais dit à ma famille que tout allait bien, mais en fait notre bébé a un problème physique: sa cheville gauche fait un angle impossible, le pied est complètement tourné vers l’intérieur, sans doute parce qu’il a manqué de place dans le ventre. Selon le toubs, il y a des chances qu’il se remette bien en quelques jours (on le saura d’ici un ou deux jours, si il y a une amélioration), mais sinon il faudra aller voir un spécialiste pour redresser ça.

Mais sinon il va très bien. Il est incroyablement silencieux, et il a réussi à têter tout de suite. Si on rajoute à cela le confort de la clinique par rapport à l’hôpital où Yukiko avait accouché de Ryu, Yukiko se sent infiniment mieux que pour la naissance de Ryu. Bon, peut-être l’expérience de la première naissance a joué.

Bébé a beau être plus grand et plus lourd que Ryu a sa naissance, on le trouve plus petit. Peut-être est-ce parce que le Ryu actuel est dans nos têtes donc forcément on trouve notre deuxième plus petit. Mais on trouve qu’il a plus de caractéristiques japonaises que Ryu. Même a sa naissance, tout le monde trouvait qu’il avait de grands pieds, de grandes mains, etc. Pour celui-ci, on a l’impression que c’est plus proche des standards japonais, en dehors de la couleur de la peau, qui est selon les dires de quelques visiteurs, sacrément blanche. Bon, on verra bien, les caractéristiques à la naissance n’ont de toute façon pas grand chose à voir avec celles 20 ans plus tard.

Pour le prénom, nous avons choisi Akira.

On dirait que le manga des années 80 du même nom est dans toutes les mémoires occidentales de plus de 20 ans et de moins de …?, le manga qui avait “nettement participé à la diffusion des manga en occident” (dixit wikipedia. Encore une fois, la version anglaise de Wikipedia sur Akira est mieux fournie que la version française). Pour l’anecdote, un des personnages secondaires de Akira s’appelait Ryu. Globlement Akira est un prénom assez fort, du moins il a cette connotation pour moi et Yukiko. Je crois qu’il est perçu de la même façon globalement en occident, va-t’on voir le même phénomène que pour Ryu, mais inversé? Parce que “Ryu” continue de marquer les esprits japonais. Le prénom “Ryu” n’existe pas au Japon, du moins pas tout seul (il y a beaucoup de Ryutaro, Ryuichi, Ryunosuke, etc.), tandis que Akira est un prénom courant (au Japon). Vous-mêmes, vous connaissez forcément des personalités ou anciennes personnalités Japonaises avec ce nom. En premier lieu, il y avait Akira Kurosawa, qui avec son “7 samourai” (et d’autres films) a marqué l’histoire cinématographique. Et puis il y avait Akira Toriyama, le créateur de Dragon Ball. Il y en a d’autres [Wikipedia EN] mais pas forcément aussi connus que les deux exemples que j’ai donnés.

Yukiko et moi avions songé chacun de notre côté à ce prénom, le même jour. Incroyable, non? Notez que notre appréciation de ce prénom ne vient pas de Kurosawa ou de Toriyama (ou de qui que ce soit d’autre), même si ça me fait plaisir que notre Akira partage le même prénom que celui de Kurosawa.

On a tout fait pour choisir un prénom pour Akira qui ne soit pas pensé par rapport à celui de Ryu, assez fort tout de même pour faire la balance, mais encore une fois les priorités furent de prendre un prénom dont la sonorité nous plait, qui ait un kanji qui nous plaise, qui soit facile à prononcer pour les deux cultures française et japonaise, et qui ne soit pas trop bizarre pour les deux cultures. Evidemment, le prénom “Akira” est très typé japonais (duh!), mais est facilement compréhensible par les Français.

Finalement, le kanji choisi est celui de . C’est pas le plus courant pour ce prénom (le plus courant étant 明 ).

暁 se lit “normalement” akatsuki, et signifie l’aube. Pour l’anecdote, les fans de Naruto (dont je ne suis pas) auront tout de suite reconnu que ce kanji est celui utilisé par la bande de ninja criminels Akatsuki [Wikipedia FR] (organisation représentée par un nuage rouge).

Categories
Ryu

L’enfant qui ne demandait rien

A quel âge les enfants commencent-ils à demander qu’on leur achète des trucs et des machins?

L’un des nombreux plaisirs égoïstes qu’on a avec les enfants en bas-âge, c’est qu’il s’émerveillent pour des broutilles, et qu’ils manifestent leur émerveillement d’un plaisir tellement énorme, spontané  et extraverti que cela procure un plaisir formidable à ceux autour, parents en premier. Yukiko et moi sommes toujours à nous retenir de lui acheter des milliards de choses pour générer ce plaisir. Et pour le moment, quand il demande quelque chose, on lui achète sans trop réfléchir (bon, la peluche  Totoro à 1000 €, on lui a pas achetée, c’est vrai, mais en fait il voulait surtout la tenir dans ses bras). En gros, quand il demande quelque chose, c’est de la bouffe, et encore c’est très rare. Mais on peut bien passer chez Toys R Us, avec des milliards de trucs qui ont l’air super sympas et super fun, il ne demande rien (Ah si, il avait demandé une voiture, et on lui a offert pour son anniversaire). Alors je me demande, quand est-ce que la frénésie va commencer…

Je ne me rappelle bien que d’une seule fois en dehors de la voiture où il a voulu ramener quelque chose d’un rayon jouet; on y était allé pour acheter des jouets de plage (saut, rateau et autres trucs dans le genre), et après avoir trouvé ce qui nous intéressait, je suis allé seul en caisse (longue file d’attente, on était un samedi). Pendant que j’étais en caisse, Yukiko est venue me rejoindre seule en disant “Ryu veut acheter un set de voitures de service public”.

Ryu adore les camions de service public: pompiers, ambulance, bennes à ordures, police, etc. Il connait presque tous leurs noms (en japonais, snif). Oui il connait bien les bennes à ordures; quand on se promène dans la rue, il va nous sortir d’un coup “gomishūshūsha”, et Yukiko et moi allons faire tourner nos cous respectifs pour faire un tour d’horizon, et toujours on en voit bien une à l’horizon: il les reconnait bien. Evidemment, il ne sait pas à quoi elles servent, et ne fait pas de différence entre une benne à ordures et une bagnole de police (je ne ferai pas de blague sur cette phrase), dans leurs fonctions concrètes du moins; il reconnait juste les traits physiques caractéristiques de chacun de ces véhicules.

Je reviens à mon histoire dans le magasin. Yukiko était venue me voir seule, sans doute pour préparer le terrain puisque je joue plus souvent qu’elle le rôle de l’ogre pingre qui restreint les dépenses financières. Evidemment je dis oui et demande où est Ryu. Elle me dit qu’il amène le jouet en question en hochant de la tête dans la direction derrière moi. Je regarde derrière, et j’explose de rire: la boite faisait la moitié de la taille de Ryu, et tout en la maintenant à hauteur des yeux, il la ramenait péniblement vers moi, en disant “papa! papa!”, et avec des yeux disant “regarde ce que j’ai trouvé!”. Et il était tellement joyeux… ce genre de moment, ça vous reste gravé en tant que parent.

– Tu veux ces voitures, Ryu?

– Un! (lisez “oune”, le “oui” japonais familier)

– “Oui” ? (je le corrige toujours)

– Ouiii!

Trois ou quatre mois après, il s’amuse toujours avec ces voitures. Ça aussi ça fait plaisir.

A propos du langage, je vais essayer de faire une liste de mots que Ryu privilégie en français plus qu’en japonais. Tout de suite, je pense à: voiture, ours, douche, bébé, tomber, vélo, oui, non.

Et puis il y a les mots qu’il utilise soit en japonais, soit en français, selon son interlocuteur: eau, bus

Sacré minorité pour le français. Je vais y réfléchir, j’ai du en oublier.

Categories
Akira Ryu

Nouvelles

D’après le toubs de Yukiko, Ryu 2.0 RC1 devrait sortir dans la semaine, au vu de son issue de sortie, et du fait qu’il s’en soit rapproché.

Ryu et Yukiko continuent leur virée quotidienne au centre de jeux, rien de tel que de bonnes habitudes pour que les jeunes enfants se sentent bien (c’est le cas pour Ryu au moins; routine quotidienne = stabilité et bonne humeur).

Mais dans cette routine, il teste des choses à sa façon. Par exemple, il accepte de monter dans d’autres véhicules que la voiture qu’il a à la maison.

Sur le Shinkansen par exemple:

Ou sur une moto:

Mais on sait très bien qu’il vise des trucs plus gros:

Euh...Ryu...le guidon est à l'envers...

Il continue son apprentissage des langues, il répète toujours beaucoup; l’autre jour il a sorti un “chapeau!” à son grand-père qui portait une casquette, alors que je ne me rappelle pas lui avoir appris ce mot, et que les barbapapa ne portent pas de chapeaux…

Et il commence à bien comprendre ce qu’on lui dit. Je ne sais pas si c’est de la reconnaissance vocale, ou juste une bonne interprétation de body-language / environnement / intuition, mais quand on lui dit “arrêtes de faire ça parce que xxx”, il arrête, ou quand sa mère lui dit “je ne peux pas te porter”, il marche sans rechigner ou insister. Il ne veut jamais se séparer de sa mère, mais quand elle lui dit “Je vais m’absenter 20 minutes”, il va être patient et ne pas la demander jusqu’à ce qu’elle revienne. Cool.

Il est toujours très solitaire et ne cherche jamais le contact avec les autres enfants (il les fuit tous). Quand un enfant s’approche, il se barre. Il n’est pas effrayé ou quoi que ce soit, c’est juste qu’il n’a pas envie d’avoir un contact avec quelqu’un d’autre que ses parents, grand-parents ou cousin(e), en gros avec qui que ce soit qu’il ne connait pas bien. Alors il ignore tout le monde. Quand il est dans la piscine de balles en plastique et qu’un autre enfant y rentre, Ryu en sort. Quand il veut faire un jeu mais qu’un autre enfant est dessus, il va se tenir à distance en ignorant apparemment totalement le jeu et l’enfant qui l’utilise, mais dès que l’autre enfant passe à autre chose, Ryu saute dessus (même si il y avait largement la place d’y être à deux).