Categories
Vie en general

L’accident de la mort qui tue

Devinez ce qui a fait ça?


T’endez, je vous fais un zoom arrière:


Ça calme une balafre pareille. Alors, devinnette, d’après vous, sont-ce les dents d’un motard que Yukiko aurait renversé?

Aucune idée?

Non? Oui?

Et bien non, évidemment ce ne sont pas les dents d’un motard, juste le carénage de sa moto.

Yukiko lui aurait coupé la priorité (dixit les flics), ce qui est faux ou du moins cachant la vérité car en fait elle ne l’avait juste pas vu. Bon d’accord, “juste” est de trop dans ma phrase.

J’ai mis beaucoup de temps à comprendre ce qui s’était passé (je n’étais pas dans la voiture), puisque l’explication de notre au pair (qui était dans la voiture et est revenu pendant que Yukiko dealait avec les flicos, l’ambulance et la presque morte ex-motarde) m’ont par la suite laissé penser qu’il devait être dans une autre voiture. Il n’avait pas remarqué que Yukiko venait de tourner à un stop, et croyait que la moto venait d’en-face, alors qu’elle venait de derrière. En gros, Yukiko a tourné à un stop (après s’être arrêtée pourtant) en n’ayant pas vu la moto qui arrivait. La moto a fait une embardée, mais n’a pas réussi à éviter la voiture complètement, a perdu l’équilibre à cause du choc sans doute, et s’est vautrée. Problème, la motarde était paralysée au sol: consciente, mais incapable de bouger. “Putain de merdeuh” est la première chose qui me soit venue à  l’esprit quand j’ai appris ça.

Je passe sur l’au pair qui ramène les enfants à la maison à pied, les flicos, et l’ambulance qui vient chercher la motarde paralysée au sol.

Les poulets signifient à Yukiko qu’elle devrait aller s’enquérir de la motarde à l’hôpital, ça fera mieux pendant l’éventuel procès à venir. On aurait pensé à aller la voir à l’hôpital sans qu’on nous le dise, mais bon.

Et donc voilà Yukiko qui attend à l’hôpital le résultat des examens en salle d’attente. Une heure passe. Deux. Puis elle voit la motarde partir seule, sur ses deux jambes. Résultat des examens: un bleu. La motarde a un vilain bleu  à la jambe. On n’est pas sûr pourquoi elle était restée paralysée au sol après l’accident, sûrement le choc. On va pas la blâmer non plus. Et donc la motarde fut assez froide avec Yukiko, et refusa de se faire raccompagner chez elle. Bon, c’est froid, mais on va pas la blâmer non plus.

Lendemain, coup de fil de l’assurance. L’assurance est toujours en discussion avec l’autre assurance, mais globalement Yukiko va se prendre 85% ou 90% des torts. Soit, soyons positifs, c’est toujours mieux que 100%. Les 10% ou 15% pour la motarde, c’est parce qu’elle aurait dû mieux maitriser sa moto si elle roulait à la bonne allure.

Le truc intéressant, c’est que l’assurance a été en contact avec la motarde, et on dirait qu’elle est vachement en colère. 10% à 15% des torts pour elle, ça veut dire qu’elle doit payer 10% à 15% de la note (de réparation de la moto surtout). Le fait que la moto soit une Harley-Davidson et que les réparations coûtent 600000 JPY (comment elle a fait pour avoir un devis aussi rapidement, je me demande) n’arrangent rien.

La fille s’est fait couper la priorité, est tombée et a cru mourir, et doit payer entre 60000 et 100000 JPY (entre 600 et 1000 euros)  de réparations. Tu m’étonnes qu’elle soit furax. De notre côté, notre premium va s’envoler haut, très très haut. On va payer beaucoup, beaucoup plus qu’elle, mais bon, c’est normal. Enfin ce sont les règles on va dire, je ne conteste rien.

Aucun gagnant dans cette affaire (sauf les assurances), mais ce fut sans aucun doute plus pénible pour elle.

 

Categories
Japon

Des blagues sans le vouloir

Au repas avec Jordan (anglais) et Yukiko. Traduction en français entre parenthèses.

Yukiko dit à Jordan que une mère d’un enfant de la crèche voulait lui proposer de le raccompagner en voiture avec les enfants un jour qui pleuvait, mais n’avait pas osé car elle ne parle pas anglais.

Jordan: Who was it? (qui était-ce?)

Moi: The single mum we met yesterday (la mère célibataire qu’on a rencontrée hier)

Yukiko: Marié desu (c’est marié)

Moi: n? Kekkon shite ru, kekkyoku? (hein? Elle est mariée en fait?)

Yukiko: Chigaimasu. Namae ha “Marié” desu. (Non, elle s’appelle “Marié”)

Grand moment d’euphorie en comprenant les deux blagues qui viennent d’arriver (la mère célibataire qui s’appelle Marié, et le fait que j’aie crû que Yukiko avait tenté de placer un mot français dans une phrase et que ce mot ait justement un sens en rapport avec la discussion). Puis, grand moment de solitude quand je réalise que je suis le seul des trois à pouvoir les comprendre.

Categories
Akira Ryu

Des nouvelles de Ryu et Akira

Je suis toujours un papa gaga et admiratif du progrès de ses enfants. Ils me clouent au sol tous les jours avec les nouveaux trucs qu’ils arrivent à faire. Encore un exemple pour Ryu.

Ryu est dans la chambre (rez-de-chaussée) et veut y rester. Il n’y a rien à y faire, espace restreint, pas de jouets, etc, alors je préfère qu’on aille à l’étage, là où il y a la grande salle de séjour et leur salle de jeux. Je n’aime pas donner des ordres pour des choses pareilles, alors je me débrouille pour les motiver pour faire ce que je veux qu’ils fassent.

Jusqu’à il n’y a pas longtemps:
Ryu: Je veux boire du lait (gyūnyū nomitai)
Moi: Oui, d’accord. Mais le biberon est à l’étage, donc on monte chercher le biberon, et je te donne du lait. D’accord?
Ryu: Oui (un)

Et on monte.

Le week-end dernier:
Ryu: Je veux boire du lait (gyūnyū nomitai)
Moi: Oui, d’accord. Mais le biberon est à l’étage, donc on monte chercher le biberon, et je te donne du lait. D’accord?
Ryu: Amènes le biberon (honyūbin motte kite).

A noter, cela fait quelques temps qu’on fait le pressing pour que Ryu dise merci quand on lui donne quelque chose, et on vient juste de commencer à faire le pressing pour qu’il dise “s’il te plait”.

A noter aussi que heureusement, le biberon est proche de disparaître.

Akira lui est maintenant un vrai footballeur, il ne rate plus le ballon quand il tape dedans avec son pied, il est presque meilleur que Ryu, qui décidemment préfère ses mains. Il arrive à manger tout seul (tenir sa cuillère et porter la nourriture à sa bouche avec plus ou moins de succès). Et en dehors de “bye-bye” et “touch”, il arrive maintenant à dire “bus” (en Japonais seulement) et “lapin” (en Français seulement).

Week-end dernier, nouveau tour à Kodomo no kuni. Le week-end d’avant aussi. Il n’y a encore pas grand monde peut-être puisque le temps est pluvieux (saleté de saison des pluies, elle est horrible cette année), et c’est un plaisir sans bornes.

Categories
Akira Ryu

Des nouvelles de Ryu et Akira

Ryu regarde un insecte par terre (une sorte de chenille en beaucoup plus petit).

Ryu: hai-hai shite ru (“il rampe”)
Moi: oui
Ryu: Comme Akira?
Moi: (ça fait quelque temps que Akira marche, mais bon…) Oui, comme Akira.
Ryu: Akira mo mushi? (“Akira est un insecte?”)

Je suis bien content, parce qu’on commence à voir une ébauche de raisonnement, où Ryu essaie de faire des déductions.

Ryu mélange les deux langues, mais je crois qu’il ne le fait qu’avec moi. Il a conscience de l’existence de deux langages (Français et Japonais), et sait à peu près quel mot est de quel langue. Il comprend les mots “Français” et “Japonais”, et donc des fois je lui demande de traduire, et il le fait. Mais évidemment, son Japonais est bien, bien meilleur que son Français. Il fait des phrases entières et correctes en Japonais, avec verbe et tout, quoique pas trop souvent encore. Pas en Français.

Akira marche bien maintenant, il ne se déplace plus qu’en marchant (et pas en rampant). L’équilibre, c’est pas parfait, mais pour tomber il faut que le sol soit en pente ou qu’il y ait des obstacles conséquents, ou qu’on le pousse, etc.

Piqûres de moustique sur la joue gauche et la paupière droite...

Son pied va bien, le toubs continue de dire que sa malformation n’a aucune incidence sur son développement et c’est bien l’impression qu’on a (d’ailleurs Akira a marché au même âge que Ryu et son développement physique est très similaire… un brin plus rapide, peut-être). Akira a toujours un harnais (?) à mettre à sa jambe pendant la nuit, et maintenant une semelle à mettre dans sa chaussure gauche. Autre chose, on doit lui acheter des chaussures montantes, recommandation du toubs.

Samedi dernier, moi et mes deux fils avont joué au ballon devant la maison (le plaisir d’habiter dans une impasse!), et Ryu a aussi joué avec le tuyau d’arrosage. En dehors d’arroser son frère et son père, il adore arroser les fourmis.

Akira adore taper dans le ballon avec son pied, du jamais-vu avec Ryu. Et il y arrive de mieux en mieux.