Categories
Loisirs

Kagura

9e sortie de snowboard de ma vie, à Kagura. Kagura est à côté de Naeba, qui est l’une des stations les plus connues du Japon. Kagura est dans la pŕfecture de Niigata, ce qui fait que je serai allé dans 4 préfectures différentes pour faire du snowboard cet hiver: Tochigi, Nagano, Gunma, et Niigata. Niigata est apparemment réputée pour garder la neige le plus longtemps, ce ce qui concerne les préfectures alentour de Tokyo (bien entendu c’est sans comparaison avec Hokkaido qui écrase toutes les autres préfectures du Japon).

Ce jour, j’y suis allé avec un collègue donc on y est allé en voiture. La voiture, quel confort comparé au bus! Réveillé à 3h du matin, parti à 4h, j’ai récupéré à 5h mon collègue qui habite sur la kanpachi, route maudite de Tokyo car en embouteillage en permanence. On est arrivé à la station à 8h, sachant qu’elle ouvre à 7h30, belle performance. Il y avait du monde sur la route (à 5-6h du matin, j’ai halluciné!) mais pas de quoi faire des embouteillages. Kagura est à 200km de la maison, la plus proche de toutes les stations de cet hiver.

Kagura est divisée en 3 zones: Matsumata, Tashiro, et Kagura. Seules Matsumata et Tashiro ont un parking, et on est allé à Matsumata, car le parking est à 6km de la sortie de l’autoroute, on y est en quelques minutes.

Kagura (les 3 zones donc) ont un sommet de 1845m pour un point le plus bas de 620m. 24 pistes, en énorme majorité des pistes vertes, 19 remontées mécaniques, 2 téléphériques d’une centaine de personnes pour amener du parking au bas des pistes, et un téléphérique de 6 personnes pour amener du bas des pistes à … plus haut (mais pas tout en haut).

En gros, une fois arrivé au parking de la station, comptez 1 heure pour arriver au sommet tellement il y a de téléphériques et de lift à monter (2 de chaque, pour une distance totale de 7km… c’est long…).

Mais une fois arrivé en haut, les pistes sont amusantes. Un peu faciles, mais il y a de quoi s’amuser. Il y a des embranchements partout, des petites pistes avec des grands virages, le moyen de skier sur le côté des pistes sur des mini-montagnes/tremplins, etc. Et on ne peut pas faire la fine bouche de toute façon, puisque les stations qui ont encore de la neige fin mars sont rares, surtout cette année.

On a skié jusqu’à la fin, dernière remontée à 15h45. La descente jusqu’au bas des pistes prend du temps mais est ennuyeuse à mourir. On est sorti du parking à 17h, et par la faute de très nombreux embouteillages, surtout sur la kanpachi, je suis rentré à la maison à 23h. Mort de fatigue, mais beaucoup moins épuisé musculairement que les fois précédentes. J’ai eu quelques courbatures le lendemain, et puis plus rien. Le corps commence-t’il à prendre le pli?

Cette journée, j’ai aussi testé une appli iPhone qui donne des tas de statistiques sur sa journée. J’aurais donc surfé sur 26 km (et non pas 24.7 km comme écrit sur facebook, à cause de la première descente qui fut comptée séparément), pour un temps de surf de 2h environ (pour plus de 7h de présence à la montagne). 13km/h de moyenne donc, et une vitesse maximale de 35km/h. Je ne suis pas tombé quand je fonçais à 35km/h, ouf.

En parlant de tomber, je suis tombé quelques fois, sans gravité. Il y a bien une fois où un connard m’a coupé la route, pendant qu’un autre connard me collait au derrière; pris en sandwich, j’ai essayé de freiner pour éviter de me prendre l’un des deux, mais le freinage fut trop brusque apparemment, j’ai fait un rouler-bouler, j’ai été un peu sonné, mais aucune douleur et aucune blessure.

Alors, atteindrai-je les 10 sorties snowboard cet hiver? Je vais essayer d’y aller encore une fois, et puis je rangerai sûrement l’équipement au grenier. Que faire pendant l’été? Le VTT commence à m’intéresser…

Categories
Loisirs

Tsugaike Kogen

8e sortie de snowboard de ma vie (pour la 7e, je suis retourné à Hunter Mountain).

On est allé à une des stations de Hakuba (Nagano), région où se déroulèrent les jeux olympiques de 98. Le nom de la station était Tsugaike Kogen.

De très très loin, la meilleure station à laquelle j’aie été jusqu’à présent. Mais ça a un prix: elle est super loin! (300 bornes à partir de chez moi) C’est pratiquement impossible de faire l’aller-retour dans la journée, ça veut dire qu’il faut loger sur place (c’est ce qu’on a fait puisqu’on y est allé en famille), et du coup bien entendu le coût de la sortie explose (quoique pas pour nous, puisque nous avons logé dans une pension tenue par l’université de Yukiko, à 20 euros la nuit, repas compris…!).

Station de taille moyenne (je commence à me dire qu’il n’y a pas de station de grande taille au Japon?), la station est à 800m d’altitude, avec son point le plus haut à 1680m.

26 lifts, 1 téléphérique (qui parcourt 4 kilomètres), un parcours le plus long de 5 kilomètres sacrément long et fun, mais il n’est pas tout seul, il y a un autre parcours assez long (celui qui est éclairé la nuit).

J’y suis allé début mars, et vu les températures élevées cette année, la neige était très très molle. Un plaisir quand on tombe, beaucoup moins quand on prend des virages car difficile de rester stable, et puis on perd vite de la vitesse.

Conséquences des températures peut-être, il n’y avait personne. Je ne pense pas que ce soit le cas tout le temps comme ça, en pleine saison par exemple. Un vrai plaisir de surfer sans une tonne de connards qui vous coupe la route en surgissant de derrière en ligne droite (le pire, ce sont les enfants qui croient que tout le monde les voit et va leur laisser la place, et si on a le malheur d’en bousculer un, tout de suite les parents rappliquent avec la hâche de guerre).

Mais pour le coup, j’ai compris maintenant. C’est comme en voiture, j’en ai plus rien à foutre de ceux qui sont derrière, je fais gaffe à ceux qui sont devant et je lis leurs trajectoires pour pas leur rentrer dedans ni leur couper la route. Bon, je fais gaffe à ceux qui sont derrière quand j’ai de la marge, mais mes priorités sont claires.

J’ai pas testé les vestiaires, car j’y allais directement de la pension.

Parking gratuit et assez grand! (pas assez grand en pleine saison à mon avis, et peut-être pas gratuit non plus)

Sinon, le truc de délire est que la station est dans un vrai village. Question commerce, c’est le top, car on a tout à côté. C’est super appréciable.

Il y a cinq niveaux de difficulté, nul (pistes vertes), assez nul (vertes pointillées), moyen (rouge), fort (noires), et balèze (noires pointillées), je n’ai testé que le niveau moyen (qui finit comme d’habitude par du nul), bien sympathiques et juste à mon niveau, avec des passages assez chauds de temps en temps.

J’ai essayé le nighter (comme écrit sur mon facebook), et ce fut un vrai plaisir. Personne sur la piste, sauf quelques groupes de jeunots (et jeunettes) bien balèzes, et en grosse majorité snowboarders. Il y a eu des moments où je ne voyais personne devant, et personne derrière: la totale éclate à faire ce que je voulais sur la piste sans me soucier des autres surfers. La piste ouverte la nuit par contre était de niveau moyen aussi, mais sans doute pour les surfers, puisque pleines de bosses. Les bosses en snowboard, tu meurs. J’ai compris pourquoi. Je ne suis pas tombé plus que d’habitude, mais quelle fatigue à la fin du passage avec les bosses!

Le lendemain au réveil, j’ai éprouvé toutes sortes de nouvelles sensations. Corps roué de courbatures, je vous promets qu’après avoir ouvert les yeux, je n’ai plus éprouvé qu’une grosse douleur pendant des heures. En fait, le moindre geste provoquait une douleur.

Je n’ai qu’une envie: y retourner le plus vite possible. Comme je pleins les Parisiens qui aiment les sports d’hiver. Nous à Tokyo, on peut y aller tous les week-ends. Mais bon, nous on ne peut que difficilement prendre une semaine entière pour y aller.

Categories
Films / Series

Films Février 2013

Peu de films pour février, dû à mon visionnage de la série “Revenge”, pourtant pas si bonne que ça, mais qui sait accrocher son spectateur. Madeline Stowe est toujours un plaisir à regarder. Et l’actrice principale est une bombe, ça ne gâte rien non plus.

On peut signaler “Looper” aussi, qui a fait grand bruit dans la critique et le bouche-à-oreille; moi j’ai été déçu, n’ayant pas réussi à passer outre les failles énormes du scénario.

The Master est un de ces grands films qui m’a gâvé rapidement. Pourtant, la réalisation est solide, et les acteurs sont formidables. Mais l’histoire, le thème, me furent insupportables (j’ai arrêté de le voir au milieu).

4 étoiles

  • brick

Excellent film noir. Il s’agit d’enquête dans un lycée par un lycéen après que son ex-petite amie soit retrouvée assassinée. C’est du noir de noir, très sombre, excellent mystère, bons acteurs, bons personnages, bon scénario. Un petit chef d’œuvre à mon avis.

  • hot fuzz

Comédie sur un super flic de Londres muté de force en rase campagne pour cause d’excès de zèle. C’est la même équipe que Shaun of the zombies, et l’humour est très proche, en tous cas aussi bon. La comédie de l’année pour moi.

3 étoiles

in the electric mist (Dans la brume électrique)

looper

flight

ill manors

lord of the rings i, ii, iii

transformers 3

Revenge

2 étoiles

rendition (Détention secrète)

the hunger games (Hunger games)

argo

officer down (?)

1 étoile

the master

Categories
Amis/Famille

Darth Cable

Trouvée sur le facebook de Yukiko encore. Quelqu’un l’a prise lors de cette soirée et Yukiko fut taguée.

Categories
Vie en general

Panneaux solaires

On a signé pour l’installation de panneaux solaires sur notre toit. 24 panneaux. 4,5 kW. Et puis un ballon d’eau chaude (ballon électrique) de 430 litres au lieu du gaz. Le tout devrait rapporter environ 28000 JPY (230 euros) par mois (estimation) d’économies/vente d’électricité. Pour 25000 JPY par mois de prêt pendant 10 ans. En gros 20 euros d’économie par moi pendant 10 ans, puis beaucoup plus après. En espérant qu’un gros tremblement de terre ne détruise pas tout.

Umh. Je suis pas sûr qu’on soit beaucoup gagnant, mais l’idée me plaisait, je ne sais pas encore pourquoi. Ce doit être mon côté joueur/parieur.

(Photo piquée du facebook de Yukiko. Photo prise à 7h du matin, donc valeurs pas élevées)

Categories
Vie en general

Retraite encore

Post-retraite (décidemment), où habiterai-je. Question récurrente dans ma tête. Si je reste au Japon d’ici là (c’est bien parti pour), je ne quitterai évidemment pas le Japon définitivement. Habiter en France et au Japon la moitié de l’année, c’est bien aussi (pour la France, ce serait sans doute Nantes). Mais où passer l’hiver? Les deux pays se transforment en pôle nord l’hiver. Il faudra un troisième pays. Tahiti? (pas un 3e pays, mais vous me comprenez!) L’Australie?

Categories
Films / Series

Films Janvier 2013

Traduction du titre du flm en français entre parenthèses, si le titre fut traduit en français lors de la sortie du film.

4 étoiles

  • I love you Phillip Morris

L’histoire véridique d’un des plus grands escrocs américains, pas méchant, très rusé et doué, homosexuel, et actuellement en cabane pour 150 ans.

Jim Carrey rayonne, il en fait moins des tonnes que d’habitude, mais quand même pas mal, mais ça colle bien avec le perso. On ne s’ennuie jamais et on rigole pas mal, même si ce n’est pas vraiment une comédie.

Bon, voir des gars se rouler des palloches à l’écran, on n’apprécie pas forcément, déjà que perso quand c’est un homme et une femme ça me gave rapidement, quand en plus c’est deux mecs… Si encore c’était deux femmes, hein!

  • Pitch perfect (The hit girls)

Il y aurait des raisons de critiquer mon choix de mettre 4 étoiles à ce film; objectivement, le scénario est basique, l’histoire est un gnan-gnan-te, c’est du déjà vu, et ça suit le schéma hollywoodien du bonheur de façon pathologique. C’est un film de jeunes, et je suis bien rentré dans l’histoire. Les chansons sont bien et bien chantées, et même si on n’a peu de doutes sur l’issue du film, on est très diverti par l’histoire qui se regarde sans effort, cerveau en veille.

Bon, et je dois dire que j’aime beaucoup Anna Kendrick.

  • It’s kind of a funny story (Une drôle d’histoire)

Le film porte bien son nom. C’est une petite histoire insignifiante (un ado qui se croit dépressif se fait interner dans le service psychiatrique d’un hôpital et y découvre des…choses…), mais bien servie par ses acteurs, une bonne musique, une bonne photo, de bons moments humoristiques, et la fraicheur de la jeunesse de certains personnages. Encore un film pour les jeunes à mon avis, ou ceux qui ont su rester jeunes (comme moi  ).

3 étoiles

The man from Earth

Notorious (Notorious B.I.G.)

Trouble with the curve (Une nouvelle chance)

The Bourne Legacy (Jason Bourne: L’Héritage)

Dredd

Skyfall

Cloud Atlas

Game change

Seven psychopaths (Sept Psychopathes)

Compliance

Deadfall (Blackbird)

Charlie St Cloud (Le secret de Charlie St Cloud)

The Avengers (Avengers)

2 étoiles

Killing them softly (Cogan: La mort en douce)

Killers (Kiss and kill)

Taken 2

Legally blonde (La revanche d’une blonde)

Romper stomper

The proposal (La proposition)

1 étoile

Love (Space Time: L’ultime odyssée)

True romance

Categories
Vie en general

Brève de retraite

Yukiko m’a annoncé qu’elle comptait travailler aussi longtemps que sa santé le permettrait, jusqu’à 70 ou 80 ans si possible. Yukiko adore le travail.

Je lui ai répondu que moi je prendrai ma retraite à 60 ans, si on peut toujours prendre sa retraite à 60 ans avec tous les bénéfices, quand j’y serai. Donc les voyages touristiques post-retraite, ce sera sans doute tout seul.

D’un autre côté, quand je vois comment on s’investit avec les enfants, j’imagine bien qu’une fois les enfants partis après leurs études ou leur entrée dans la vie active, de toute façon, on se retrouve seul (comme disait Brel). Avec ou sans partenaire, on est toujours seul car le manque à combler est tellement grand.

Categories
Travail

Je creuse

C’est officiel, je suis maintenant resté plus longtemps dans ma boite actuelle que dans ma précédente. Stable vous avez dit? Oui, c’est moi. Enfin, c’est mon troisième prénom.

Vais-je y rester jusqu’à ma retraite? Personnellement il y a quelques boites que j’aimerais bien essayer, mais je ne suis pas contre l’idée de rester ici toute ma vie non plus (et hélas, il faudrait que ces boites soient intéressées par moi pour que je puisse y aller). C’est un peu minant quelque part, on se sent un peu pris au piège avec un pied dans la tombe, mais il y a des avantages faramineux ici, difficilement trouvables ailleurs au Japon.

Categories
Vie en general

Black is beautiful

J’ai les cheveux noirs maintenant. Ça m’a paru absurde pendant deux semaines à chaque fois que je me regardais dans une glace, mais maintenant quand je regarde des photos de moi prises avant, je me dis que noir, c’est mieux.

Bon, je me suis aussi un peu amusé au début, en laissant une trainée non colorée sur le côté. En France, il y a des gens qui m’auraient appelé “XIII”. Ici, rien. Le silence en dit long.