Balade

En ce moment, c’est pas moi, c’est Yukiko qui est malade (un gros rhube, enfin un état grippal).

J’ai oublié de parler de mes résultats cardiaques; et bien tout va bien. Il paraît qu’en 24h, mon cœur a battu 125100 fois, alors que la moyenne est à 124600. Et que tout fonctionne bien. Le cardiologue était content d’avoir un patient qui se porte bien, et navré de ne pouvoir m’aider. Pendant qu’il me parlait, je jetais des regards inquiets à l’infirmière de taille imposante et au visage sévère qui lavait le sang sur le sol de la salle d’opérations juste à côté. Une opération venait de finir. C’est à cause de cette opération que ce docteur m’avait pris 20 minutes en retard (franchement, chapeau pour une telle organisation. En France, ça pourrait être le premier rendez-vous de la journée, le spécialiste serait quand même plus en retard).

J’ai encore eu quelques douleurs pendant la semaine, et de nouveau un ou deux jours la semaine suivante je crois, quand un connard m’a pris la tête sur le forum. Ça confirme ce que le docteur a suggéré; ce serait peut-être les nerfs. Ça me rappelle ma très jeune enfance. Donc voilà. Keep cool, fais du sport, fumes un truc, je sais pas mais calme toi. C’est en gros la conclusion. On va essayer de s’y mettre alors.

En tout cas, ce docteur était sympa, à l’écoute, pas hautain. Et puis il travaille le samedi et le dimanche. Si quelqu’un a besoin d’un cardiologue. Et puis ses infirmières sont vachement sympa aussi. J’aurais apprécié qu’elles pensent à donner un coup de rasoir (pas qu’elles me découpent en tranches non plus!) avant de me mettre les bandes adhésives et les électrodes, mais elles étaient sympas. Et, accessoirement, belles et jeunes. Sauf l’autre avec sa serpillière rouge, elle va sortir dans un cauchemard une nuit, j’en suis sûr.

Et puis la semaine dernière, un gros rhume. Il n’y a rien à faire au Japon quand on a un peu de fièvre, qu’on ne se sent pas dans son assiette et qu’on a deux litres de liquide qui sort par le nez quotidiennement. Le pire, c’est peut-être dans le train, quand on est trop serré pour pouvoir atteindre son mouchoir dans sa poche. Un éternuement, et c’est la ruine de votre réputation (et celle du costume du gars en face).

On ne peut rien faire parce que les médecins généralistes ici, il n’en ont rien à faire de votre état. Ils vous donnent une sorte de placebo si vous demandez des médicaments, mais en général ils vous disent qu’il faut juste se reposer. Et tout le monde va travailler dans cet état, les congés maladie n’existant pas au Japon…ou alors c’est qu’on est tombé dans une société en or.

J’ai mis la semaine à guérir de la façon naturelle qui plait tant à ces connards de toubibs. Et en fait, on dirait que je l’ai refilé à Yukiko. Elle a pris un jour de congé (sur ses 10 jours annuels de congés payés bien sûr) hier pour se reposer. Elle n’a même pas eu l’idée d’aller chez le toubib, bien sûr, parce que “pourquoi faire ?”.

Il y a deux ans, Yukiko s’était explosé la cheville en montant sur le lit mais en le ratant (si c’est possible quand c’est dans le noir complet). La cheville grosse comme une pastèque japonaise (ou une orange américaine si vous préférez) le lendemain matin, elle est allée faire un tour chez le docteur dans un hôpital. Verdict; entorse. Et alors, le toubs met son disque, et ran!: “ça va guérir naturellement, il faut juste vous reposer.”. Même pas d’anti-inflammatoires ? “Mais nan! Pourquoi faire ? Ça guérit tout seul ces trucs là. Ce sera 2000 yen pour la visite.”. Yukiko a trimballé sa pastèque à la cheville pendant quelques jours. Si seulement je pouvais avoir un de ces mauvais toubibs en face de moi dans le train, aux heures de pointe, un jour de gros rhume!

2 thoughts on “Balade”

  1. He ben je savais la France gros consommateur de médicament mais le Japon doit battre des records de non consommation avec des généralistes comme ceux là…
    Et sinon pour le stress tu peux essayer aussi un apéritif de temps en temps ça complètera bien la fumée 🙂
    (bon courage à Yukiko aussi)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *