Wolverine: Blood & Sorrow – Evolution

Voici une BD qui avait reçu une assez mauvaise critique sur Amazon de la part de lecteurs (genre 2 étoiles). Mais moi les ai-je crus? Naaaaaaaaaan, pourquoi faire, les commentaires des autres, c’est pour les chiens!

Bien sûr, finalement ce bouquin était complètement nul. Rempli d’histoires bouche-trous dont je me carre sévère, je lis les Marvel pour suivre les grandes lignes des histoires, pas pour lire des conneries comme Wolverine qui sauve une fille-à-papa pendant la soirée de Noël et ressentir un “oh! comme c’est beau”.

On y trouve donc 2 ou 3 histoires nullement reliées les unes aux autres, ni même au restant de la vie de Wolverine ou de Marvel. A la limite, la première histoire (faire sortir un bébé héritier d’un trône d’un pays d’Afrique en pleine guerre civile) avait bien commencé, mais elle s’est finie en quelques pages, avec une fin pitoyable, aucun développement de l’histoire, et bien trop vite.

Une pure BD commerciale sans inspiration aucune. A revendre vite sur les enchères Yahoo (mais je me connais, ça va me prendre des mois).

La BD suivante était nettement meilleure. Evolution raconte une seule histoire (c’est quand même souvent le cas lorsqu’il s’agit d’un TPB, bon sang!!), Wolverine traquant Sabretooth (“Dent de Sabre” à l’époque, en France) pour le décaniller une fois pour toutes. Ça n’est pas un scénario original, ohlala non, car on a déjà vu cette histoire quelques fois par le passé.

Mais c’est toujours un plaisir! Les dessins sont pas mal du tout (superbes même), et la progression de la traque est bien racontée. On a aussi droit à une histoire de fond assez tordue, genre “on n’y comprend rien”, même quand on a fini le bouquin. C’est vraisemblablement une affaire “à suivre”, quoiqu’on sait bien que parfois la suite n’arrive jamais (Compaq aurait pu être un titre de comic, je vous le dis). Bon, dans les grandes lignes, on dirait que Wolverine et Sabretooth sont millénaires, ou plutôt peut-être ont eu des ancêtres qui avaient les mêmes caractéristiques que nos héros, et se lattaient tout le temps, sous le contrôle d’un être infiniment supérieur qui compte les points à chaque baston…Ça vous parle? Moi pas trop, mais on verra bien…je perds pas trop le sommeil sur ces histoires de toute façon 😉

This entry was posted in Marvel and tagged , . Bookmark the permalink.

0 Responses to Wolverine: Blood & Sorrow – Evolution

  1. tinou says:

    la couverture est pas mal pourtant…

  2. jocelin92 says:

    Bonjour

    j’étais un grand fan des années John Byrne sur X-men. récemment j’ai acheté “inhumans”(flèche noire etc…) par Jae Lee.
    J’aimais bien les “micronautes ” également

Leave a Reply

Your email address will not be published.