Vs

Je cherchais un titre d’une chanson/musique (je sais pas comment catégoriser ce truc) que j’avais trouvé sympa dans Karate Kid 2010 (article à venir dans mon blog cinema), et j’ai trouvé qu’il s’agissait de Poker Face de Lady Gaga.

“Zut, flûte, cacaboudin” ai-je pensé. Avec tout ce que les media et le Marcel moyen mettent dans la gueule à Lady Gaga, je sentais bien que ma réputation allait se prendre un putain de dividende sur ce mauvais placement.

Bon, j’ai un passé musical techno/dance/house/etc (mon style préféré ayant toujours été le trip-hop une fois que je l’ai découvert il y a une quinzaine d’années, et le trip-hop est bien, bien, bien éloigné du style de Lady Gaga), et Lady Gaga en est a-priori une bonne évolution à mon avis (hey, je ne connais qu’un seul titre de Lady Gaga, alors je vais pas faire une généralisation sur le style de gaga!).

Je me suis demandé si ce titre de Poker Face avait des paroles; j’entendais bien qu’il y a des mots annonés, mais je n’étais pas sûr que ce soit humain. Un peu comme les premières paroles de Ryu, où sans décodeur, bonjour le décryptage.

Après recherche sur google, voici les premières paroles de la chanson/musique/morceau musical qui m’intéressait…

Mum mum mum mah Mum mum mum mah Mum mum mum mah Mum mum mum mah Mum mum mum mah

Nan, je rigole pas, ce sont vraiment les premières paroles. Le refrain les reprend, ces mots-là:

P- p- p- poker face, p- p- poker face
(Mum mum mum mah)
P- p- p- poker face, p- p- poker face
(Mum mum mum mah)

Bon mais au moins, c’est rempli entre les refrains, je veux dire qu’il y a du vrai texte. En fait beaucoup plus que dans la chanson moyenne anglo-saxonne ou française. C’est tout aussi con par contre.

Ça n’a rien à envier à un refrain du genre

J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous
Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous
Des petits trous, des petits trous, des petits trous, des petits trous

Au moins celui-ci a été écrit il y a un demi-siècle, alors il a une excuse, quoique les derniers titres de Gainsbourg étaient encore bien pires, mais c’était il y a une trentaine d’années, alors ça reste de la préhistoire, excusable. Je veux dire, les dinosaures n’étaient pas parfaits (les Japonais étant sur le point de cloner un Mammouth [sur qui le choix va se porter, mystère!], ils devraient passer aux dinosaures peu de temps après, et alors on en sera sûrs. Mais franchement, ne le sommes-nous pas déjà? Ils se sont quand même fait presque tous balayer la gueule il y a des millions d’années, ‘fallait pas être fut’ fut’). Déjà autrefois, je m’étonnais du succès des “chansons” de gainsbourg pleines de vide égayé de 3 notes, avec en tout et pour tout 2 phrases pour paroles pendant 5 minutes… Il y a bien 2 ou 3 titres de Gainsbourg qui m’ont accroché, mais dans l’ensemble j’ai toujours trouvé son œuvre un peu fumiste. Qu’on n’aille pas me dire que la qualité des paroles ou leur quantité fait la différence. Enfin ceux qui aiment, aiment. C’est ce que j’aurais tendance à penser de tout. (anecdote: je me rappelle en a voir discuté autour d’une table il y a 15 ans, et une fan présente, terriblement vexée, m’avait demandé pour qui je me prenais pour dire de telles choses. Ça m’est revenu en mémoire d’un coup, et ça m’a fait explosé de rire).

On en revient toujours un peu au même endroit; les jugements de valeur négatifs sont complètement à côté de la plaque.

This entry was posted in Loisirs. Bookmark the permalink.

0 Responses to Vs

  1. Sylvain says:

    Ha bah si tu parles de Gainsbourg ! Je suis fan. Heu… C’est-à-dire que j’aime 3 albums sur la petite vingtaine qu’il a fait. Il y en a certains que je supporte pas comme l’homme à tête de chou ou Love on the beat. Et dans ceux que j’aime, il y en a un c’est juste pour l’ambiance particulière (Histoire de Melody Nelson). J’aime surtout le dernier, You’re under arrest (sauf le morceau Aux enfants de la chance qui n’a rien à faire là-dedans). Faut dire que c’est un album Funk et que j’ai toujours apprécié le Funk, et les paroles ne sont que des allusions sexuelles à coup de jeux de sonorités approximatives. Hé ! j’apprécie. J’aime Bashung (en fait, seulement deux albums…) pour les mêmes raisons d’ailleurs. Je suis d’accord, la majorité de son oeuvre est assez fumiste et clairement, il en avait conscience.
    Black Eyed Peas ? T’as accroché ? Pa

  2. lawren00 says:

    Il paraît que l’album unplugged de Lady Gaga est énorme ! Mais pareil que toi, je me suis juste arrêté à Poker Face 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.