Brève de MacDo

Le MacDo rue de Rennes à Paris, 1999.

J’ai travaillé à ce MacDo entre 1996 et 1999, pendant les vacances scolaires uniquement (vu que je n’habitais pas à Paris).

Il y avait toujours beaucoup de turn-over dans le staff, et à chaque nouvelles vacances, je voyais des nouvelles têtes, des nouveaux managers. Apprendre à connaître les nouveaux était toujours très rapide et très intéressant. Il y avait des cons, mais c’était une extrême minorité. En général, au pire on n’avait juste pas d’atomes crochus.

Je me rappelle de ce nouveau venu à l’été 1999, tout peureux et gentil mais qui au bout de 1 semaine et beaucoup plus de confiance en soi était devenu arrogant et grosse gueule, sans être méchant pour autant.

On était tous les deux dans la salle de repos du MacDo à prendre notre repas de pause et il me demanda ce que je faisais comme études (il était en licence d’économie). Je faisais un DESS franco-japonais et étais en passe de partir un an pour le Japon.

Me demandant si je pensais y rester après, je répondis que oui, et il sortit un speech qui m’avait beaucoup amusé déjà à l’époque:

“Nan, tu reviendras. Tout le monde revient, et vite. La culture d’une personne est trop forte, c’est impossible de vivre dans une autre culture, on se sent pas bien à la longue. On en voit souvent des gens qui essaient de s’expatrier, mais ils reviennent toujours vite parce qu’il n’y a vraiment que dans sa culture qu’on se sent bien.”

Quel gros con bien sûr de lui, avais-je pensé. Mon opinion de lui n’a jamais changé.

This entry was posted in Souvenirs, souvenirs and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.