Quelques nouvelles des enfants

Lentement mais sûrement, Ryu devient un grand petit garçon. Les progrès sont époustouflant, mais il y a encore évidemment beaucoup de travail. Il a beau avoir de grandes qualités dans certains domaines (volontaire, gentil, serviable, et surtout une bonne capacité de réflexion), il est en retard dans d’autres, comme par exemple de rester en place et d’écouter sérieusement ce que le prof ou parent en face dit.

Ryu prépare les concours d’entrée en école primaire. Les concours d’entrée en école primaire, c’est rude. Sauf peut-être pour une extrême minorité d’enfants, ça se prépare sérieusement. Selon la réputation de l’école, les tests sont différents, et surtout de difficultés différentes. Les tests pour rentrer à Gyōsei par exemple, j’ai encore du mal à croire qu’il y ait des enfants de 5 ans qui arrivent à répondre correctement à ces questions.

Pour la plupart des concours, c’est bien simple, Ryu a tout à fait le niveau intellectuel. Mais il a deux lacunes qui vont lui faire du mal, et peut-être même lui faire rater TOUS les concours: une maitrise du japonais pas aussi accomplie que ses petits camarades du même âge, et comme écrit plus haut, un problème certain pour rester en place tout en écoutant ce que dit le prof (ou l’examinateur dans le cas d’un concours).

On le fait travailler tous les jours (surtout Yukiko, mais ces dernières semaines elle finit le travail tous les jours entre 22h et 1h), et on voit les progrès ceci dit. Est-ce que ça suffira pour réussir les concours en octobre/novembre prochains, pas sûr du tout. En attendant, ce travail reste quand même tout bénef pour Ryu.

Akira est toujours aussi différent de Ryu. Son intérêt pour le français est toujours aussi bas, quoiqu’il ne le rejette pas non plus. Il le comprend pas trop mal, en parle quelques mots, mais ne manifeste aucun intérêt particulier non plus. Il s’exprime bien en japonais, il ne manifeste pas de stress dans la vie de tous les jours et son développement se fait bien naturellement. Il a un caractère fort et n’aime pas changer d’avis, mais si il n’essaie pas non plus de diriger les choses. Il se laisse guider, mais parfois n’aime pas la direction et en prend une autre. En gros, il est sûr de lui.

Il mange toujours autant, comme quatre. Il imite son frère quand celui-ci dit “j’ai pas faim je veux pas manger c’est pas bon”, mais il ne tient pas et finit presque toujours son assiette.e

This entry was posted in Akira, Ryu. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.