Entretien d’embauche

Wooohooo, mais que se passe-t’il? Trois articles en trois jours?!? J’ai la peche!!

Cette fois avec une grosse boite Japonaise de technologie.

Le boulot: sécurité. Alors non, je ne suis pas un pro de la sécurité, mais j’y ai touché souvent; rédaction d’une security policy, formation d’auditeur pour ISMS, grosse expérience dans la gestion d’équipement de sécurité… Pas un pro mais pas totalement novice non plus. J’ai tenté ma chance parce que oui, la sécurité m’intéresse. Et puis le nom de la boite aussi, forcément (oui, je trouve du prestige aux grosses boites. Désolé.).

Premier entretien avec 3 personnes: le n+1, une collègue, et un jeune des RH.

Le n+1: posé, brillant et sympa. Cool!

La collègue: souriante et naturelle/un brin extravertie. Cool!

Le jeune des RH: super sympa!!! Cool! Je retire tout le mal que j’ai dit des RH! (lol)

L’entretien s’est super bien passé. On a parlé une bonne heure dans une atmosphère détendue, il m’ont montré un véritable intérêt, ils n’étaient pas agressifs, pas un mot de travers, plein tout plein de questions sur moi en tant qu’être humain et non pas en tant qu’employé. Pour faire court, je suis sorti de l’entretien, je le sentais bien!! En plus leurs bureaux sont superbes, ils ont un CE de malade, et des avantages en nature bien, bien intéressants…

Résultat des courses, leurs commentaires au recruteur: “Il est un peu faible en sécurité, en fait il n’y a jamais vraiment travaillé, mais ça s’apprend. Et à côté de ça, il a une carrière de tueur, il parle 3 langues, il est pas con et il est sympa. On le veut!”

………………merci……merci, merci, merci!!

Par contre je gagne trop, alors ils ont demandé de baisser mon salaire de 15-20%. Ah. Bon. J’y ai réfléchi 1-2 heures et j’ai dit oui, parce que la boite est super, parce que le job est super, parce que j’ai bien aimé le n+1, que leurs bureaux sont cools, enfin bref, parce que j’ai juste envie de travailler pour eux.

Et… il y avait une 2e étape dans le recrutement. Cette fois-ci avec le n+2 et le directeur des RH. Ah!

Et bien les deux étaient très sympas et brillants également. On a passé une petite/rapide demi-heure à parler principalement de mon parcours (ma carrière). Pas de question commune avec le premier entretien, ce qui dénote probablement une bonne communication interne.

Par contre, ces deux personnes étaient plus senior (je parle pas de l’age), contrôlaient beaucoup plus leurs expressions, et ils étaient du coup beaucoup plus difficiles à lire. Je suis sorti de ce court entretien avec de gros doutes sur le résultat.

Résultat qui vint 1 heure plus tard. Leur commentaire succinct:

“On le veut. Voici le contrat.”

Et puis ils m’ont tellement apprécié que finalement ils vont me payer le même salaire que celui que j’avais avant. Alors même que j’avais dit d’accord pour le baisser de 20%. Vous y croyez?? Moi j’ai du mal.

O-K-. Ben voila. On y est. Le bout du chemin. Je commence en Juillet.

Je suis aux anges. Super boite, super boulot, bon salaire, super bureaux, super avantages… Vraiment, j’ai du mal à y croire. J’ai une chance de malade.

Remerciements

Tout le monde m’a aidé! J’ai demandé des faveurs et services à droite à gauche, et TOUT LE MONDE a répondu positivement et a fait de son mieux pour m’aider. C’est juste fabuleux. Merci à tous ceux qui m’ont aidé!

Quelques leçons

Prenez ça comme la morale à 2 balles. Ma morale à 2 balles est gratuite, comme disait Eminem. Juste des trucs que j’ai pensé pendant le processus de 8 mois.

  • Ne pas prendre un feedback négatif des recruteurs à cœur. Les recruteurs ne vous connaissent pas ou mal, et ils cherchent n’importe quelle excuse pour justifier de ne pas vous prendre.
  • Qu’un recruteur vous donne un feedback montre que le recruteur est sérieux et respectueux envers vous. Mais c’est pas la peine d’aller en demander un non plus. De toute façon, c.f. morale ci-dessus, vous n’en tirerez pas grand chose, voire même il vous fera du mal.
  • J’ai reçu très très peu de feedback. J’ai dû en recevoir deux, sur un total de 12 entretiens.
  • LinkedIn, ça fonctionne pas terrible. Au début je croyais que si. Mais non.
  • Le marché du travail à Tokyo dans l’informatique est excellent en ce moment. Si je n’ai pas trouvé un job plus tôt, c’est juste parce que je suis nul en entretien. Avec les étrangers principalement.
  • Les recruteurs étrangers ne vous trouveront des jobs principalement qu’avec des étrangers. C’est une erreur que j’ai commise. Bah oui, je m’entends mieux avec les Japonais. Il y a 3-4 semaines je me suis inscrit à JAC, la plus grosse agence de recrutement japonaise du pays. La première offre qu’il m’ont présentée, j’ai été embauché…
  • Les recruteurs étrangers vont vous contacter pour vous proposer UNE offre. Ils vont demander de vous rencontrer, prendre le café, discuter, vous faire perdre des heures… pour rien. Ils veulent juste justifier leur temps de travail. Envoyez-les chier si ils veulent vous rencontrer et que vous n’en avez pas envie, ils vous présenteront quand même parce qu’ils veulent leur commission.
This entry was posted in Travail. Bookmark the permalink.

5 Responses to Entretien d’embauche

  1. Gilles says:

    Félicitations Câble !!!
    Je suis content pour toi et pour tout te dire, au Japon, je m’entends aussi mieux avec les japonais, qu’avec les Gaijins.

    Par contre, il me vient une question, comment vas-tu gérer ton nouveau boulot et ta nouvelle boîte ?

    Gilles

    • cable says:

      Merciii!

      Pour travailler sur ma boite alors que j’aurai un boulot à plein temps:
      1/ Pour les demandes de renseignements, c’est juste un mail à répondre, ça me prendra 5 minutes, le temps d’une pause…
      2/ Pour la création de nouveau compte, ça me prend 10 minutes, le temps d’une longue pause… si pas le temps, je ferai ça pendant l’heure du midi.
      3/ Pour le support, les utilisateurs attendront une pause, ou l’heure du midi, ou après le travail. Je ne pense pas qu’il arrivera de gros crash de serveur (ou j’espère qu’il n’en arrivera pas…).

      Si on atteint une certaine masse de clients, j’embaucherai quelqu’un pour faire tout ça pendant la journée.

      Pour dire les choses simplement, on va faire ce qu’on peut… J’ai espoir que ça tourne…

  2. Yoram says:

    Felicitations ! Trouver un boulot ca n’est jamais drole amis tu as persevere et cela a marche.
    Au plaisir de decouvrir de quelle societe il s’agit et de continuer a suivre tes aventures.

    Bravo encore

  3. Laurent says:

    Felicitations ! Ces histoires d entretiens etaient toutes tres instructrives. Quand pour mon clab project on a recrute des inge, on a fait la meme erreur. Au lieu de chercher des profiles avec un interet profond pour notre projet, on a embauche des cvs a rallonge. Resultat on a eu des gars qui ne bossaient pas mais pire que ca, incompetent, a se demander si leur cv n etait pas un mensonge integral.

Leave a Reply

Your email address will not be published.