Mort d’un serveur

Et ben c’est pas drôle quand un serveur meurt. Surtout quand je suis à 50km de là, à mon boulot de jour.

Bon, il est pas tout à fait mort, après 10 redémarrages il a daigné reprendre son boulot, mais si il se plante encore, je ne suis pas sûr qu’il redémarre.

Il est resté 4h24 hors ligne… le temps de me prendre une volée de plaintes… plein de mails, plein de tickets…génial…et 2 clients de perdus a priori. Super.

A priori, pas une panne hardware. Donc Windows probablement, mais il n’y a RIEN dans l’event viewer. Ah si, une entrée disant quelque chose comme “bah dis-donc, le dernier reboot était intempestif, hein!”. Ah bah oui. Merci du scoop.

J’ai migré la plupart des clients vers un nouveau serveur, je me suis excusé tout plein… J’espère pas avoir souvent des blagues de ce genre.

This entry was posted in Awakening. Bookmark the permalink.

2 Responses to Mort d’un serveur

  1. Quentin says:

    Reste a voir l’engagement de SLA sur la location.

    Si tu en as pas, les clients peuvent se plaindre mais ils savaient que ça pouvait se produire.
    Sinon il faut mettre de la HA ou du backup, mais c’est pas le meme prix.

    • cable says:

      Pas de SLA, et pas de backup. C’est écrit dans les conditions d’utilisation.

      Mais ça reste une pilule difficile à faire avaler évidemment. Personne ne se soucie des conditions d’utilisation, jusqu’au moment où un problème arrive…. Personne n’a réclamé de compensation financière cependant.

      Intéressant tout ça 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.