Hiroshima

2e entretien d’embauche. Un poste de directeur des systèmes d’informations.

Je me suis dit, je cherche des postes moyens et je trouve des trucs nuls ou des entretiens de malades où on me prend pour un con, cherchons des postes de malades où le travail est clairement intéressant. Visons haut, quoi!

L’entretien s’est bien passé. Déjà c’était avec le CEO, ça change d’une certaine boite où il est interdit de même mentionner le nom du CEO dans un email. Le CEO et 3 autres grands pontes de la boite.

CEO en tee-shirt et baskets, cool. Si je suis pris: pas de costume.

Boite de 160 personnes, CA de 80ME environ, une boite qui grossit bien et qui manque cruellement d’infrastructure. Ça tombe bien, j’adore l’infra, c’est pour ça que je m’éclate avec ma boite perso. Mais il y a un sacré travail à faire, là.

Bref, l’entretien se passe bien, je réponds à toutes les questions avec brio, je fais preuve de ma motivation (du moins je le pense), je m’entends bien avec tout le monde sauf un peu de tracas avec le CTO, mais rien de grave.

Réponse le lendemain: je suis pris.

Boudiou. L’année dernière il m’a fallu 6 mois pour trouver un job (de merde en plus), là j’en trouve un en deux entretiens. Et en plus un job qui me plait. Et qui paye bien. Wow. J’hallucine, je suis en transe, je me shoote au valium pour rester sur terre. (je blague)

Par contre le job est à Hiroshima.

Hiroshima, 10e plus grande ville du Japon avec son petit 1,2 millions d’habitants intra-muros (1,4 millions avec la région) est une ville à taille humaine, petite, dont le centre est traversable à pied. (la ville fait en fait 1000 km2, donc pas traversable à pied, mais le centre oui [quoique “le centre” au Japon n’a pas forcément beaucoup de sens]).

Hiroshima qui a beaucoup compté dans l’histoire du Japon, mais qui n’est connue aujourd’hui que parce qu’elle s’est prise la première bombe atomique dans la gueule. Triste. On choisit pas ce par quoi les gens se rappellent de vous.

Pour ceux qui se demanderaient (Yukiko s’est demandé, c’est pour dire que même les Japonais se demandent), le niveau de radioactivité est le même que n’importe où au Japon sauf à Fukushima (qui est foutue pour longtemps). Deux raisons pour cela, le premier est que la bombe fut 400 fois moins puissante que Tchernobyl (400 fois moins d’éléments radioactifs relâchés) et qu’elle fut détonnée haut en l’air (du coup les sols n’ont rien absorbé); tout fut dispersé par les vents en quelques jours.

Hiroshima est bien plus au sud que la capitale mais le climat y est similaire. A peine 2 degrés de plus en été, et une moyenne quasi-identique en hiver.

Hiroshima est à plus de 3h30 de train (shinkansen) de la capitale donc je vais devoir déménager. Fear not, c’est temporaire. Mais temporaire ne veut pas forcement dire “court”. Yukiko et les enfants restent à Kamakura pour le moment.

Cliquez pour agrandir!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *