Visite

Ryu se porte comme un charme et est revenu dans les normes question respiration, donc il a réintégré le côté de Yukiko dans la journée (hier lundi). Yukiko entre temps a repris du poil de la bête, et se porte bien (avec une douleur certaine là où ils l’ont découpée au scalpel (ou était-ce au ciseau?) puis recousue 5 minutes plus tard). Quand je suis arrivé à l’hôpital, les parents de Yukiko étaient déjà là…ils étaient dans les starting-blocks pour venir les voir, elle et Ryu (quand Yukiko leur a dit le prénom de Ryu, le père de Yukiko a demandé: “Ryutaro? Ryunosuke?” -non, non, juste Ryu). Ils sont repartis une petite heure après que je sois moi-même arrivé (je suis d’ailleurs désolé pour eux car je n’ai pas trop causé avec eux; j’avais constamment les yeux et mon attention rivés sur Ryu). Yukiko a essayé de donner le sein plusieurs fois, mais ce n’était pas très concluant. Il crie. Si sa couche est vide, Yukiko lui donne le sein, mais on sait pas bien pourquoi, il ne boit pas trop. Il tête 2, 3 coups, arrête, puis gueule à nouveau. On ré-essaye, mais il tête de moins en moins. Au bout de 20 minutes, Yukiko remballe le sein, le cajole, et il se rendort. Puis 1h plus tard, même histoire. Pour le moment, c’est clair qu’il ne se nourrit pas assez. La nuit venu, moi rentré à la maison, Yukiko m’a contacté (téléphone + mail) pour me dire qu’à ce moment, non seulement il ne buvait toujours pas, mais il n’y avait en plus pas moyen de le faire dormir, sauf à le garder bloti contre elle (ce sont les voisines de chambres qui vont être contentes…mais elles ne peuvent pas dire grand chose, vu qu’il n’y a rien d’autre que des chambres de 4 dans cet hôpital, et que même si les infirmières ne savent pas comment faire taire le bébé, alors on peut rien faire de plus qu’elles. Pas de bol, donc, pour les voisines; si Ryu ne dort pas, elles non plus 😉 ). Cet hôpital, comme beaucoup de cliniques au Japon j’ai l’impression, favorise le sein par rapport au biberon. Je ne serais pas étonné qu’ils préfèrent persévérer pendant plusieurs jours quitte à priver le bébé d’une nourriture adéquate les premiers jours (d’autant plus qu’au sortir du ventre, il paraît que le bébé a une réserve de bouffe pour 1 ou 2 jours), pour tenter à tous prix de le faire boire au sein. Bon, elles connaissent sûrement leur boulot alors on va leur faire confiance, mais après le retour à la maison, si ce genre de situation continue, on va sûrement passer au biberon dare-dare. Ça serait mieux qu’il se nourrisse au sein au début je pense (surtout pour Yukiko), mais on va s’adapter, pas besoin de forcer les choses (?). En attendant, je crois que cette nuit Yukiko va dormir avec Ryu contre elle. Peut-être que tout simplement il n’a pas faim, et veut juste sentir quelqu’un près de lui. Quand il aura vraiment faim, peut-être qu’il se bougera un peu plus pour se nourrir. On verra demain.

And then there were three…

Notre enfant est né vers les 17h, aujourd’hui dimanche 21 septembre 2008. Il faisait 3026g pour 48 cm. Il est en pleine forme et dans les normes, mais comme il a bu la tasse (de plasma) lors de l’accouchement, et que sa respiration est plus rapide que ce qu’elle devrait être, l’hôpital va le garder en observation pendant la nuit. Si tout va bien demain, Yukiko le récuperera dans sa chambre.

Yukiko va d’ailleurs bien aussi, même si elle est fatiguée (quel scoop). Je vais aller travailler cette semaine, mais irai la voir ainsi que le bébé tous les soirs. Date de sortie de l’hôpital prévue: vendredi 26.

Notre enfant s’appelle Ryu. Le kanji correspondant est 龍 (voir le kanji en grand).

C’est un prénom que tout le monde connait, mais rares sont les personnes qui ont exactement ce prénom. En fait, la plupart du temps, ce sont Ryuichi, Ryutaro ou Ryunosuke qui sont utilisés, mais les particules -ichi, -taro ou -nosuke ne me plaisaient pas du tout (goût personnel), alors on a fait sans (notez que l’écriture officielle est Ryū, Ryūtarō, Ryūichi, etc. mais j’entends bien déclarer “Ryu” en écriture officielle, alors même que la prononciation japonaise restera celle de “Ryū”).

La personne la plus connue actuellement au Japon portant ce nom est Ryu Murakami, un intellectuel (ou écrivain, c’est selon). Il utilise d’ailleurs le même kanji. Notez bien qu’on n’a pas choisi ce prénom à cause de Murakami. En réalité, je n’aime pas trop Ryu Murakami, mais comme je ne le déteste pas non plus… Et puis le vrai prénom de Murakami, c’est Ryunosuke, qu’il a lui-même raccourci en “Ryu” (j’en ignore la raison) pour son nom d’écrivain (qui est peut-être devenu son vrai prénom, je l’ignore aussi).

Le premier ministre japonais entre 1996 et 1998 s’appelait Ryutaro Hashimoto, là aussi avec le même caractère. Bref, ce n’est pas un prénom bizarre. Et pour une liste de toutes les personnalités publiques japonaises portant ce nom, c’est ici (en japonais).

Notez que 竜 et 龍 se prononcent de la même façon, et ont un sens très proche l’un de l’autre (tellement proche que le Wikipedia japonais a fait un article unique pour les deux), avec juste une certaine nuance (je ne m’étendrai pas sur le sujet, j’en ai déjà beaucoup trop écrit 😉 ).

Les deuxième et troisième prénoms sont choisis, mais je ne les donnerai que lorsqu’ils auront été officialisés au consulat français.

Je complèterai l’article racontant la journée de l’accouchement dans peu de temps (en mettant à jour la date). En attendant, il y a quelques articles que j’ai déjà préparés (sans rapport avec Ryu) qui seront publiés dans les jours qui viennent.

Et merci à tous pour vos messages!