Le business

J’ai re-dépassé la barre des 20.000 euros annuels. J’étais passé en-dessous la faute au temps perdu sur openstack pendant lequel je refusais les commandes.

Je suis dans un bon rythme là, les nouveaux clients viennent régulièrement.

La nouvelle plateforme (WHMCS) est plus stable que wordpress+woocommerce, et bien plus adaptée au business d’hébergement.

Le design des sites est plus sympa que le précédent.

J’ai acheté un rack, et au lieu de monter les serveurs moi-même j’utilise des serveurs de rack. Un plaisir. Les machines tournent bien, elles sont bien moins chères que les précédents serveurs (les tours), et mine de rien, on peut y mettre plein de trucs.

Le serveur que je prépare en ce moment:

Dual Xeon v2 3.3GHz 32 cœurs

512 GB RAM

250GB SSD x2 en RAID 1 pour l’OS

250GB SSD x5 pour les VPS

1TB SSD x1 pour les VPS

512GB NVMe x2 pour les VPS

1TB NVMe x1 pour les VPS

De quoi fournir 60-80 clients, si ils ne demandent pas trop de puissance CPU. En grosse majorité ils demandent 1 cœur, parfois 2, parfois 4. Jamais plus de 4. Ils s’en servent quelques heures par jour, jamais au même moment… ça se met bien. Les serveurs ne dépassent pas les 20% d’utilisation de CPU, mais ils atteignent la totalité de la RAM (que je ne sur-vends pas, c’est à dire que la RAM que je vends est garantie au client. Si j’ai 512GB de RAM, je ne vends que pour 512GB RAM.).

Par contre, gros problème. L’électricité. La maison n’a pas du tout la puissance nécessaire pour des serveurs additionnels. On a un contrat de 100A, là on consomme environ 3000kWh par mois, il m’en faudrait 2-3 fois plus pour assurer la croissance des 2 prochaines années. J’ai commandé une nouvelle ligne électrique. Combien ça va me coûter, ouille.

Le côté obscur

Il faut bien se rendre à l’évidence. Dark Vador a plus la cote que Luke. Les tee-shirts imprimés, les cosplay, les tirades célèbres, c’est tout pour Vador. Luke débarque, n’est pas fun et n’a rien compris à la vie.

Et on a tous un côté Vador. On s’identifie plus facilement à lui, non?

Forcément, quand je débarquais et n’avait encore rien compris à la vie (il y a 30-35 ans) je prenais le parti de Luke.

C’est beaucoup plus difficile aujourd’hui. Difficile de s’identifier à Luke avec un verre de vodka à la main. Ou avec une certaine quantité de psychotropes dans la main (ou dans le corps).

Je ne suis qu’à 5 comprimés par jour (en fait il y en a 2 aussi le matin mais je ne les prends pas), il fut un temps où je fus à 11. Tous des cachets bien puissants. Un cocktail psychotrope sympa.

Je suis particulièrement accro à l’aripiprazole (ou “abilify”). Le truc a une liste d’effets secondaires longue comme le bras (sans rire, ils dépassent la centaine dans des domaines bien divers: neuro-psychiques, intestinaux, dermatologiques, respiratoires, musculaires, ophtalmologiques, cardiovasculaires, hématologiques, métaboliques, psychiatriques, genito-urinaires, hépatiques, endocriniens et [je l’aime bien celui-ci:] “autres”). Eh beh. Tout ça dans un cachet de 2mm de diamètre.

Mais si je le prends pas, je meurs à l’intérieur. Je suis stable avec mes cachets. Tellement stable que tous les 2,3 mois je me dis que bah voila je suis normal et j’ai plus besoin de cachets. Alors j’arrête. Et au bout de quelques jours, oh boy! OH pas bon pas bon pas bon mayday mayday mayday…

Bon mais heureusement aucun effet secondaire grave ne s’est manifesté.

Ah, l’autre jour, après une énième “tentative” de désintoxication (je blague parce que j’en n’ai rien a foutre d’être intoxiqué, c’est juste que j’en ai marre de payer pour des médoc et un toubib, et d’attendre 2h dans sa salle d’attente à chaque fois), ça allait pas du tout alors j’ai fouillé dans les médoc de réserve que j’avais et j’ai essayé l’amitriptyline (ou “tryptanol”).

Oh coool. Ah bah on va beaucoup mieux avec ce truc. Et en plus près de zéro effets secondaires. Il y a des médicaments qui marchent bien, hein.

Bref. Tout ça pour dire que bah ça va. Tant que je prends mes cachets.

Et je regarde du côté de Vador. Ou de Ren, pour faire plus moderne.

 

Des nouvelles

Travail de jour: une horreur sans nom. Je préfère pas en parler car ça me rend malade rien que d’y penser.

Il y avait bien mon ancienne boite qui pensait me ré-embaucher (cool), mais avec le corona ils ont des pertes financières fantastiques et tous les budgets sont gelés.

Le corona me permet de travailler de la maison, ou plutôt de glander de la maison puisque je n’ai pratiquement rien à faire. Une grande partie des boutiques de Kamakura sont fermées puisqu’il n’y a plus de touristes…que du bon!!! On peut enfin marcher dans la rue en ligne droite. La pollution diminue, l’activité humaine diminue… en dehors des milliers de morts, c’est quand même un bilan très positif!

Je blague, car il y a hélas quantité de petits business qui sont frappés de plein fouet, c’est pas cool pour eux. Si on pouvait prendre aux grosses boites et redistribuer aux petites. Pas besoin de corona pour y penser vous me direz. Et bien sûr ce sont les plus pauvres et les familles déjà en position délicate qui vont payer le plus. Les milliardaires vont perdre des millions, les pauvres vont perdre tout ce qu’ils ont. Vaut toujours mieux être milliardaire.

Au Japon, 99 morts dus au corona (bilan d’hier). C’est bien moins que la grippe.

99 morts… ils ne testent pas le corona? Ils nous mentent? Les Japonais font tellement attention par nature qu’ils ne l’attrapent pas?

Le gros virus qui décime la population humaine, cela fait deux décennies que je l’attends, mais il est pas encore là. Le corona, c’est du pipi de chat comparé à ce que ça pourrait être. Moi j’attendais un truc genre ebola mais avec une période d’incubation bien plus longue (2 semaines) et un taux de mortalité de 90%. Là on avait du souci à se faire.

Le chat va bien. Il meurt tranquille. Pas de news.

Mon business se porte bien. J’ai eu un setback puisque j’ai arrêté de prendre les commandes entre novembre et mars, pendant que je déployais une nouvelle solution d’hébergement. J’étais à fond sur OpenStack et ce fut une grave erreur qui m’a coûté très, très cher. J’y ai perdu de l’argent et surtout du temps. OpenStack, c’est quand même une grosse merde pas du tout adaptée à un business d’hébergement. Dommage qu’il m’ait fallu tant de temps pour m’en apercevoir.

Je suis passé sur virtualizor qui utilise KVM en moteur de virtualization. Virtualizor, ça ressemble à un jouet, mais ça marche bien. Et Linux/KVM, c’est irréel tellement c’est stable. hyper-v aussi était super stable. Windows était stable mais là je trouve que Linux l’est encore plus. Plus(+) de peine pour faire marcher Linux droit que Windows, mais quand Linux marche droit il fait pas semblant et c’est sans accrocs.

J’ai pratiquement perdu les 2 traders qui faisaient 90% de mon chiffre d’affaire. Ils sont toujours là pour le moment mais ils ne font plus que 20-25%, et ça continue de baisser. Je vais refuser les clients qui prennent 100 serveurs d’un coup, ça me pose que des problèmes.

(à suivre)

 

Le changement, y’a pas que du bon

Alors.

Un crash serveur me fait perdre mon blog. Pas grave j’avais un backup. Pas comme ma trentaine de clients web qui pensaient que tout se passerait toujours bien.

J’avais un backup donc mais chose amusante, le backup ne contenait pas le thème ni les plugins ni plein de trucs. Donc il y a des trous partout maintenant. Formidable. Et 2000 commentaires en attente de modération, le plugin anti-spam étant parti dans les limbes.

Je reviens bientôt donner des nouvelles, avec un nouveau thème, hein.

Et le monde changea

Et donc, la première semaine de travail après la reprise se termina. Une semaine avec mon nouveau boss, donc, puisque l’ancien s’est fait virer. L’ancien qui avait peu d’amis d’ailleurs.

Et ben. Je revis. D’un coup tout va beaucoup mieux.

On va peut-être rester chez la banque molle alors. J’évalue mes options.

Des nouvelles de Jordan

Toujours en vie, toujours en train de mourir, mais ne le sommes-nous pas tous?

Il crache ses poumons régulièrement, des glaires, parfois (rarement) avec du sang. Il a le souffle court, et un sifflement genre asthme. Il n’entend plus sauf une certaine fréquence bien précise (c’est un peu space). Il fait souvent ses besoins hors de sa litière. Il perd l’équilibre parfois quand il marche, on sent qu’il manque un peu d’énergie. Il recherche toutes les sources de chaleur possible, genre il n’arrive plus à réchauffer son corps par lui-même. Il a les pupilles dilatées un max même en pleine lumière, à mon avis il ne doit plus bien voir dans l’obscurité. Mais chose étonnante, il est toujours capable de faire de grands sauts, genre sur une chaise et même sur la table.

Il a recommencé à maigrir, comme l’hiver dernier. Mais il a un bon appétit, donc on ne s’en fait pas plus que ça. J’avais écrit que le veto avait été mystifié de le voir encore vivant? Il a toujours une boule de 5 cm dans les poumons. Je le ferais bien opéré, mais je crains qu’il ne reste sur la table d’opération. Il est trop faible pour survivre à une telle charcuterie.

Il s’est pris d’amour pour Akira, bizarrement. Ça se voit qu’il l’adore.

On le cajole, on ne l’engueule jamais quoiqu’il fasse (de toute façon on ne devrait jamais engueuler un animal), on lui achète de la bonne bouffe, il a accès à toute la maison, on le caresse souvent, il a des journées peinard et sans stress… je crois qu’il a une merveilleuse fin de vie, en dehors de ce qu’il morfle avec ses poumons malades (!).

Et bientôt 17 ans.

Entretien d’embauche

3e entretien pour la petite boite d’équipement sportif. Avec les mêmes interviewers que la dernière fois. Mais ils m’ont posé des questions pas débiles. J’ai pas eu l’impression de faire un entretien juste pour le plaisir de voir ma tronche et de s’assurer que je suis pas un cake.

Bon, j’ai un peu freezé quand ils m’ont demandé de jouer un role play… j’ai pas aimé…j’ai passé l’âge de ces conneries…

Réponse le 6 janvier. Tout ce que je souhaite c’est qu’on m’extirpe de cette boite de fous dans laquelle je suis. Il continue de se passer des trucs de malade tous les jours, j’en peux plus. Les Japonais sont débiles pour la plupart, mais alors les Français c’est une toute autre catégorie. Oh les Français au Japon sont sympas, mais alors ceux de France…oh boy… Font un sale travail, sont imbus d’eux-mêmes, des gros cons sans couilles à ce niveau, j’en ai rarement vus. Mais quelle horreur de travailler avec ces animaux!

Sinon je suis en discussion avec une autre boite… travailler sur leur sécurité des informations, voire leur sécurité informatique. Possiblement en consultant indépendant, donc possible gros salaire. La sécurité, ça marche fort, hein. Beaucoup de jobs. C’est honnêtement pas un domaine qui me passionne (avec ce que j’ai vécu ici c’est pas trop étonnant), mais bon, pour payer les factures en fin de mois ça ira…

… (4)

Un gars sympa à la boite. Un gars qui pourrait devenir un pote si on passait plus de temps à se parler.

Hier je le vois assis face à un mur pas loin de chez moi, séparé de son équipe, tout seul (rien autour, sur un bureau de fortune).

Je lui demande qu’est-ce qui fait là.

Je rappelle que nos bureaux sont en open space. Les bureaux font 15 mètres de long et on y met une quinzaine de personnes.

Là où il était assis avant, son voisin s’est plaint qu’il débordait de 10 centimètres sur sa place. “Ah excuse-moi, je bouge” qu’il a dit.

“Nan nan. Tu m’as fait chier, tu dégages ailleurs.” fut la réponse de l’autre con. Qui s’est plaint aux affaires générales. Qui a envoyé un gars vérifier. Qui a dit “c’est vrai, t’as débordé. Tu dégages.”

Mon presque-pote, il est leader. Ils l’ont séparé de son équipe, ils l’ont fait s’asseoir au milieu de nulle part face à un mur, tout seul, parce qu’il a débordé de 10 centimètres dans un open space et que des excuses, et ben ça suffisait pas.

Des malades, je vous dis. Des malades.