Support

Comme j’ai pas encore beaucoup de clients, je les aide à mettre en place leurs serveurs quand ils ont besoin d’aide. Ça me prend beaucoup de temps, mais ils sont super contents et j’espère que ça les fidélisera.

Mais alors là, j’en ai eu un… un serveur de jeu… un calvaire. Le problème venait de chez moi en plus. Le firewall a 2 interfaces (et pas de protocole de routing entre les deux [c’est pas possible sur des lignes comme j’ai]) et les NAT 1-to-1 ne fonctionnent que sur une des 2 interfaces.

2 semaines pour comprendre. Evidemment, j’étais tombé sur la mauvaise interface. Je m’escrimais à faire fonctionner le truc sur l’interface qui fallait pas. Nulle part c’est marqué qu’on peut faire des NAT 1-to-1 que sur une des 2 interfaces.

Mais globalement, les clients sont des gens qui s’y connaissent, je n’ai eu aucun débutant pour le moment. Une adresse IP, un nom d’utilisateur et un mot de passe, et hop! ils sont dessus et font leurs trucs. Ceux qui me demandent le moins de trucs, ce sont les utilisateurs Linux. Quand j’ai un client qui me demande une machine Linux, je suis à peu près sur que j’entendrai plus parler d’eux. Heureusement d’ailleurs, car je me vois mal faire beaucoup de support Linux. Ça m’est arrivé une fois (un problème d’expansion de disque), bbrrrrr, pas envie de le refaire.

En règle générale, les clients me posent beaucoup de question juste après avoir pris un contrat, puis une fois que le serveur est en production, plus rien… ça file tout doux, sans accrocs. Alors oui, je me fais assassiner de questions au départ, genre 10 questions en 2 jours, j’y passe le week-end. Puis plus rien. Du tout. Du coup, j’arrive à faire le support (et tout le reste) tout seul, tant qu’il n’y a pas trop de clients d’un coup.

Mais je vois que le nombre de visiteurs augmente… Pourvu qu’ils prennent pas tous un contrat en même temps.

Coût Internet

Comme pour toute entreprise, la gestion des coûts est primordiale.

Le plus gros coût pour mon business, c’est l’accès Internet. De très, très loin. C’est dingue ce que ça coûte cher.

Et en fait, pour être plus précis, ce qui coûte cher dans l’accès Internet, ce sont les adresses IP.

Il y a deux types d’accès Internet: l’accès perso, i.e. les offres pour particuliers. Fibre, 1Gbps. Le débit est formidable, et la ligne est super stable. 80 euro mensuels. Bon. Pas cher, mais vous prenez 2 lignes, et ça fait 160 euros. Vous prenez 10 lignes, ça fait 8000 euros. Vous voyez où je veux en venir? Non? Et bien, le prix est linéaire. On s’en fout pour les particuliers parce que de toute façon ils ne vont pas commander 10 lignes, mais les business qui ont besoin de 10Gbps, ça le fait pas du tout.

Rajoutez à cela le prix des adresses IP. Les FAI donnent les adresses au compte-goutte, en général 1 adresse par contrat. Et comment font les business qui ont besoin de 200 adresses? Ils doivent demander plein d’adresses au FAI, et celui-ci se régale.

Résumons. Accès perso.

Fibre: 80 euros (1Gbps)

Accès Internet (FAI): 20 euros

16 adresses IP: 100 euros

64 adresses IP: 400 euros

Et puis, il y a les offres pro. Là, pas de petites offres, c’est que du gros. Une ligne à 100Gbps? Pas de problème. Un bloc de 512 adresses IP? Pas de problème.

Résumons. Accès pro.

Fibre: 460 euros (2.5Gbps)

Accès Internet (FAI): 0 euros

250 adresses IP: 200 euros

La comparaison:

En axe Y, le prix mensuel (divisez par 100 pour un ordre de grandeur en euro).

En axe X, le nombre de contrat VPS = le nombre d’adresses IP requises.

Il manque une donnée non représentée sur le graphe: le débit. Car tous les 1Gbps, il faut racheter une ligne (perso), ou tous les 2,5Gbps il faut augmenter le débit (pro). J’ai considéré 20Mbps par contrat. C’est environ ma moyenne actuelle. Soit 35 contrats par ligne (la ligne à 1Gbps ayant été mesurée à 700Mbps).

En orange, le coût pour utilisation des abonnements perso. Linéaire. Ça devient rapidement TRES cher.

En jaune, le coût pour utilisation des abonnements pro. out initial élevé, mais bien moindre (relativement) une fois qu’on a atteint une certaine taille.

En vert, ce que je paye pour le moment. Pourquoi ça colle pas à la courbe orange? Parce que je dois acheter les blocs d’adresses IP en avance des contrats, bien sûr.

L’équilibre est à 71 contrats. Vivement que j’y sois.

Et en fait, (sujet d’un autre article), je vais sans doute les dépasser bientôt, donc j’ai commencé à prendre les devis pour une ligne pro. 3 mois pour se la faire livrer.

 

 

 

Awakening: les nouvelles

Alors en fait j’ai plein de nouvelles. Je vais pouvoir faire plein d’articles. Il arrive plein de trucs.

L’autre jour mon FAI me contacte pour me dire qu’une machine dans mon réseau faisait des trucs pas bien. En preuve, il me donne un extrait d’un log, où on voit une machine (de mon réseau) tenter UNE connexion SSH sur une adresse IP quelconque, et se faire refuser la connexion.

Je leur ai renvoyé un mail serré pour leur dire que leur log était tout à fait normal, qu’on n’y voyait absolument rien de suspicieux, et qu’ils pourraient faire un peu plus d’efforts pour me donner plus d’info. Mais que j’allais vérifier.

Je contacte l’utilisateur en lui donnant le log et en lui demandant si c’est bien lui qui a tenté de faire cette connexion.

Réponse: Non.

Ah. Pas bon.

Bon, je vais regarder ce qui se passe sur le firewall. Je mets en place une trace, une capture du trafic SSH en provenance de la machine de l’utilisateur en question.

Le log a explosé instantanément. 20000 connexions par seconde.

Ah ouais… quand même…

Il y a tellement de choses pas correctes dans cette histoire, que je sais pas par où commencer. Les plus gros:

Le FAI qui me donne un log d’UNE connexion SSH alors qu’il y en a 20000 par seconde depuis je sais pas quand.

Mon utilisateur qui se fait pirater son serveur alors que bah y’a que 2 ports d’ouverts. Le serveur est sous Ubuntu, c’est à dire Linux, c’est à dire une passoire si son admin n’est pas au top. Si seulement tout le monde pouvait passer sur Windows.

Mon firewall qui n’a rien fait pour arrêter ça. Bon bon d’accord, je lui ai fait un peu trop confiance, et lui a l’air de trop faire confiance aux machines “à l’intérieur”. Je vais m’y pencher.

Serveur effacé, et mon utilisateur utilisera désormais des ports moins conventionnels.

 

Veni Vidi ego asinus habuerunt

Un truc marrant.

La gestion de serveurs, ça date pas d’hier. Ça a… quel age? 40 ans? Plus? Bon, on va dire que ça s’est démocratisé dans les 90s. C’est une VIEILLE technologie. Un serveur, c’est stable à l’origine et en plus on a formé des centaines de milliers d’admin qui font bien leur boulot. Bon ok, tout le monde ne peut pas devenir admin de serveur, mais en toute honnêteté, c’est franchement pas une technologie faramineusement complexe. Tout ça pour dire que la partie technique de ma boite, c’est pas ça qui me fait transpirer.

Ah non mince, c’était pas ce que je voulais dire.

Je voulais dire que dans toutes les boites qui proposent de la location de serveurs, elles ont TOUTES le même niveau de service et les mêmes compétences. Eheheh, je le sais, moi. Moi. Môa. J’insiste sur le “moi”.

Parce qu’on dirait que en dehors de môa et des autres boites de location de serveurs, personne n’est au courant. Je vois de ces articles ou discussions, sur twitter en particulier mais aussi sur le web…. et que je dis “ouais j’hésite entre truc et machin parce que (insérez ici un truc technique complètement débile) “, et que je dis “ouais machin il a l’air vachement bien” (alors que machin coûte 3 fois plus que tout le reste et il fait rien d’autre que de maintenir des serveurs en vie, c’est à dire ce que tout le reste de la meute fait tout aussi bien pour 3 fois moins cher).

Mais j’hallucine, quoi. Les gens n’y connaissent rien! Quelle horreur. Je les vois se planter les uns après les autres, c’est une hécatombe. Ils se font vider le porte-monnaie par des boites qui ont un département marketing surdimensionné par rapport au département technique, c’est une catastrophe.

Mais l’autre fois un gars sur twitter s’exclame “ouais je savais pas quoi choisir alors j’ai choisi en fonction du prix et de si j’aimais leur site.”

Wow. Une oasis dans un monde de brutes (umh??). Et ben en fait, il y en a qui ont compris, dites-donc. Tout n’est pas perdu. Je lui ai dit bravo et qu’il savait parfaitement comment choisir.

Les loueurs de serveur ont tous la même qualité. Ils se différencient uniquement sur leur site web et leurs pubs, c’est à dire que plus ils ont de thunes, plus ils vont faire bonne impression et avoir de clients. Si seulement tout le monde pouvait comprendre.

Donc voilà, je pars avec un gros handicap, mais j’ai de gros atouts (que je ne vais pas dévoiler, petit mesquin que je suis). Je suis confiant dans l’avenir. Un jour, vous verrez, je pourrai enfin dire: Je suis venu, J’ai vu, ils l’ont eu dans l’…

Des nouvelles

Bon. Je ne croule pas sous le travail pour le moment, et c’est un euphémisme bien sur; j’ai des périodes de 4-5 heures de suite où je n’ai rien à faire. Alors voilà, je vous écris un article.

J’aurais beaucoup de choses à écrire sur mon travail, vraiment beaucoup… mais je travaille dans la sécurité, je suis bien la dernière personne qui devrait écrire sur son travail. Alors je vais m’abstenir. Dommage, hein?

Quelques nouvelles en vrac sur ce qui nous arrive ici, en dehors du travail.

Les milles-pattes sont de sortie. On en a croisé 4 dans la maison pour le moment, tous petits. Akira a réussi à en écraser un pied nus…sans faire exprès. Il descend de sa chaise pour sortir de table, il sursaute et fait beurk et là on découvre un mille-pattes qui se tortillait de douleur… J’ai abrégé ses souffrances à coups de tatane. Les autres se sont pris un coup de pschiiit pour les crick crick crick, comme disait Michel Leeb. Vous avez déjà vu l’imitation du requin par Michel Leeb? Ça vaut le détour.

On a eu notre premier client sur le site, un client qui paye vraiment, avec de l’argent et tout. 20 euros. Le début de la fortune. Mais soyons honnête; le site awakening-hosting.com est un échec. Alors j’en ai fait un autre: https://www.awh.jp . Uniquement pour le Japon, les Japonais étant les plus susceptibles de me payer. Il est beau ce site, je l’aime bien. Il m’a coûté 10 fois moins cher que awakening-hosting.com, et je le préfère. Là je prépare une GROSSE campagne de pub pour le nouveau site, ça va faire mal. J’attends des milliers de commandes (quelques bonnes centaines me suffiraient pour arrêter mon job de jour et me consacrer à ma petite entreprise).

Je vais sans doute devoir embaucher rapidement si le business prend son envol. Le seul client payant que j’ai eu (un gars vachement sympa) m’a appelé genre 10 fois le premier week-end pour des tas de questions. Puis plus rien les 2 semaines suivantes. C’est ça qui est bien avec ce job, une fois que le serveur est en production, ben les clients n’ont plus besoin de vous appeler. Ils payent leur facture tous les mois et zy-va.

Au fait, les gens qui continuent de dire que Windows est instable… Les serveurs tournent depuis février en continu, ils n’ont pas déconné une seule fois, Pas une seule fois. Pas un pet de travers. Serveurs stables comme pas permis. Bon certes, je suis un formidable administrateur mais windows fait son boulot derrière. Notez que j’ai bien payé mes licenses au fait.

Linux par contre… je vous raconte pas les merdes que ça me fait quand je les installe sur les vps (toutes les versions… centos, suse, debian, ubuntu, etc). Mais vraiment des trucs de dingue parfois. Genre centos, si il reste des données sur un disque dur lors de l’installation, il dit qu’il y a pas de disque. Il offre pas d’ignorer ou d’effacer les données résiduelles naaaaan. Au pire il pourrait dire qu’il y a un disque mais qu’il ne veut pas s’installer mais naaaaaaaan. Il dit qu’il y a pas de disque. Et on dirait qu’ils ont fait exprès. Pour pas prendre le risque que l’admin efface des données importantes. Mais sérieusement, j’ai jamais vu une connerie de ce niveau sous Windows, même il y a 20 ans. Je vous raconte pas le temps que j’ai perdu à tout vérifier mille fois, tester le disque dur ailleurs, triturer le bios etc, avant de comprendre. Effectivement, en employant un effaceur de disque (sous windows) et après avoir effacé tous les secteurs du disque un par un, centos me dit qu’il y a un disque. o0

Ou alors Ubuntu. Avec lequel il faut bien marquer les indentations dans le fichier de config réseau… nan mais sérieux…les indentations sont importantes maintenant…bienvenue au 20e siècle… ah ouais nan attends… J’hésitais à installer des serveurs sous linux, mais là…

De toute façon, les connaissances de l’admin sur le système employé sont bien plus importantes que la qualité du système employé. Je suis fort en windows, je continue avec windows.

On est ouvert!

Après de longues semaines de travail (je travaille 15h par jour, samedi dimanche inclus) et des milliards de détails réglés, on a enfin ouvert nos portes (virtuelles) de notre site B2C d’hébergement web. On offre du Web, du serveur privé virtuel (VPS en anglais), et du serveur dédié.

Tiens, le É a un problème. Putain de police sans accent!

Notre site, la meilleure solution d’hébergement web.

Je crois qu’on est parmi les moins chers du marché, si on n’est pas les moins cher tout court. Au Japon on est les moins chers, sûr. Cela suffira-t’il à attirer les clients? Certains oui, mais pas tous. Pour avoir tout le monde, il faut les convaincre qu’on est les meilleurs. Pour ça c’est facile, il suffit d’être partout, dans toutes les recherches google, dans tous les articles sur le sujet, dans la pub dans le train, etc. Le plan est facile, mais pas facile à exécuter. Il faudrait beaucoup d’argent pour soudoyer google, pour soudoyer les journalistes pour qu’ils écrivent sur nous, la pub dans le train, etc. L’argent on n’en a pas, donc il va falloir être patient et passer l’épreuve du temps. Bon ok, j’ai souscrit à des pubs google, ils me promettent un client pour 10€ (et 700 affichages).

Je pense sérieusement que notre offre est bonne. On est moins cher que les autres parce que les autres s’en mettent plein les fouilles, et au niveau qualité… Je vois pas bien ce qu’ils auraient de plus que nous. Je sais ce qu’ils ont de moins par contre.

Allons bon! Les prix, ils sont faibles ou ils sont petits?

L’un des trucs auquel j’étais attaché était le multilinguisme. Le site est disponible en Anglais, Japonais et Français et d’ici quelques jours il le sera en Chinois (Mandarin) et en Arabe. Oui, l’Arabe, 5e langue la plus parlée de la planète (bien devant le Français, à la 10e place). Je vais sans doute passer sur le Hindou, le Bengali et le Malay dans un premier temps, pour continuer avec le Russe et l’Espagnol.

On ne peut faire le support qu’en Anglais, Français et Japonais pour le moment, mais on embauchera des gens pour les autres langues si on a assez de clients dans ces langues.

Les prix commencent à 5€ (par mois) pour l’hébergement web, 6€ pour le VPS et 153€ pour un serveur dédié. Je vous raconte pas le nombre de clients qu’il me faut pour rentrer dans mon argent. Mais j’ai confiance. En attendant, j’ai plus d’argent donc il va falloir que je trouve réellement un travail pour survivre, le temps de trouver des clients.

En attendant; souhaitez-moi bonne chance!

Site pro!

Non je ne parle pas de ce site-ci, même si je sais qu’il est pro, phoulahlah oui, non, non. Je parle du site de ma boite. Je ne compte pas (du tout) attraper des clients avec un site web, donc j’ai fait un truc rapide, juste pour avoir une présence officielle. J’ai ouvert des comptes Facebook, insta, twitter, linkedin, mais ils sont TOUS vides (ah ah).

Je vais peut-être me payer un community manager un jour si j’ai un peu d’argent, histoire de remplir tous ces sites bouffe-pognon. Ça pourrait peut-être être un bon stage pour un étudiant en école de commerce??

Bon bref, tout ça pour vous demander d’y jeter un coup d’œil si vous avez du temps, et si vous en avez encore plus de me dire les trucs que vous avez vus qui ne sont pas bien. Ça n’a pas été facile pour moi d’écrire des trucs genre “je suis super fort embauchez-moi”, du coup il y a des chances que j’aie écrit des choses qui exagèrent vraiment trop, genre “je suis un dieu”. En fait, je ne vois pas bien la différence entre “je suis fort” et “je suis un dieu”, les deux étant pour moi de la vantardise pure. Mais tout le monde n’a pas les mêmes sensibilités, et celle des clients potentiels est plus importante que la mienne.

Ah, détail, la version japonaise n’est pas encore prête, il faut juste que je traduise, mais ça va me prendre des jours vu le peu de temps que j’y accorde.