Akihabara chez nous

Comme disait Lawren dans un de ses derniers commentaires, Akihabara, c’est chez nous.

Yukiko revient à la maison de forte méchante humeur, un soir de la semaine dernière. “Il y a une fête (懇親会) lundi prochain organisée par la boite. Soit. On est obligés d’y aller. Soit. Mais il faut qu’on paye 3000 JPY de notre poche !!?? C’est quoi ce truc de nul ?!”. Oh non, elle n’était vraiment pas de bonne humeur, et je la comprends.

Avant-hier soir, lundi, la fête. Et voilà ma Yukiko nationale, que dis-je, “internationale”, qui revient dans une humeur excellente. Il y avait eu un loto, et elle avait gagné le premier prix: un aspirateur Dyson (elle était surtout contente d’avoir gagné le premier prix je pense, c’est une gagnante ma Yukiko).

Vous connaissez les Dyson, ces aspirateurs du futur (très pratiques pour les cosmonautes) avec des couleurs très fun, qui n’utilisent pas de sacs, et qui coûtent assez cher (pour un aspirateur).

C’est bien beau tout ça, et je suis bien content de recevoir un nouveau Dyson à la maison, seulement voilà; on est deux, et on a

  • Sept PCs
  • Cinq téléphones (2 portables chacun, et un filaire)
  • Et maintenant Quatre aspirateurs Dyson (on en avait déjà trois) !

Et encore, je vous passe la Hi-Fi qu’on a… (entre autres six platines de salon capables de lire des DVD…)

C’est pas normal, ça commence à faire beaucoup je trouve. J’ignore comment on en est arrivé là (je n’ai pas accordé beaucoup de mon temps à cette réflexion vous me direz), mais j’espère qu’on reviendra un jour à une vie un peu plus simple. En attendant, je savoure ma vie au Japon, je suis un peu dans mon élément ici.

Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept…

J’ai changé mon PC, cela faisait quelques temps que je le trouvais trop lent. D’ailleurs, j’en avais fait une résolution pour 2007 (la numéro 6), la plus facile de toutes sans doute.

Pour la première fois de ma vie, j’ai donc acheté un desktop neuf. J’ai un pris un DELL, parce que c’est pas cher, parce que leur site est facile à utiliser pour choisir ses options, parce que leur garantie dure longtemps, et qu’ils viennent à la maison (24h/24, 7j/7, 365j/an) si il faut le réparer.

J’ai un pris un Dual Core en 2.4 GHz (basique aujourd’hui) avec 2GB de RAM (basique aujourd’hui) sous Vista Ultimate (basique aujourd’hui). Je me suis fait plaisir en prenant des disques durs en RAID1, parce que les 2-3 fois où un de mes disques durs a rendu l’âme, j’ai été bien embêté (pour réinstaller en urgence et retrouver les données perdues). Heureusement, aujourd’hui cette option ne coûte vraiment presque rien.

Je me retrouve donc avec sept PCs à la maison. On est deux, on a sept PCs.

En desktop, j’ai aussi ceux-ci:

Un DELL Optiplex GX260, Pentium 4 en 2GHz, 1 GB de RAM, que j’utilisais à mon précédent boulot (je l’ai racheté une bouchée de pain à la compagnie, dans les 10,000 JPY, car il avait plus de trois ans donc n’avait plus de valeur comptable). C’est maintenant Yukiko qui l’utilise, pour Internet et email.

Il y a aussi un vieux compaq, Pentium 3 350MHz je crois, avec 256 MB de RAM. Une antiquité, que j’avais récupéré dans un lot de PCs dont on s’était débarrassé (= jetés à la casse) dans ma précédente compagnie. On ne peut presque plus rien en tirer, même windows 2000 tourne au ralenti dessus. Ni Yukiko ni moi ne l’utilisons.

Et puis il y a celui dont je me sers le plus après mon PC principal (celui que je viens d’acheter), le PC multimedia, qui se trouve sous la télévision. Pour écouter de la musique (avec quelques dizaines de Go de mp3), pour regarder des films (DVD ou divx) ou séries (mêmes supports), pour s’amuser avec Google Earth avec les invités, pour regarder les photos de temps en temps, etc. Je ne pourrais plus m’en passer de celui-ci.

Dans la catégorie serveur, un DELL Power Edge 600 SC. Je crois que c’est un Pentium 4 2.4GHz avec 1GB de RAM. C’est le serveur qui me servait à héberger mon blog jusqu’à il y a quelques semaines. Maintenant il est éteint la plupart du temps, mais je compte m’en servir comme machine de test, et comme machine de download (emule…) car faire tourner emule sur mon PC principal ne m’avait attiré que des tuiles auparavant.

En notebook (“laptop” comme on dit occident je crois), j’en ai deux. J’ai le petit VAIO de la série U. Qu’est-ce qu’il est pratique ce PC quand on est en déplacement ! Un vrai bonheur. Et puis pratique aussi pour décharger toutes mes photos numériques dedans quand mon appareil photo est plein. C’est dommage que je n’aie pas plus de déplacements avec mon traail actuel, parce que du coup, je ne m’en sers pas si souvent que çà.

Enfin une antiquité de notebook, un vieux IBM Thinkpad. C’est un pentium 3 vers les 900 MHz, 256 MB de RAM. Mais l’adaptateur secteur est mort (je m’en suis aperçu sur une remarque de Lawren d’ailleurs, dans un billet assez ancien), il faut que j’en rachète un nouveau. Mais pour en faire quoi de toute façon ? Je l’ignore. Peut-être va-t’on le mettre dans les toilettes, relié à Internet par du Wi-Fi ?

La prochaine fois, je fais un billet sur les moniteurs que j’ai ? Trois, peut-être bientôt quatre… 😉

PLC

Cela fait quelques temps que cette technologie existe. Mais les applications pour monsieur-tout-le-monde sont, elles, très récentes. Quand j’en avais entendu parler il y a quelques mois, ça ne m’avait pas choqué tant que cela, mais là, il y a quelques jours, j’y ai repensé et maintenant je suis sous le choc.

Voyez-vous, pour relier mon bureau (où se trouve fibre optique, firewall et serveur) à ma salle de séjour (où se trouve mon PC multimedia), j’ai toujours utilisé le Wi-fi (en 54Mbps). Mais c’est d’une lenteur ! Il faut dire qu’il y a un étage à passer, et le Wi-fi n’aime pas les obstacles. Donc à part pour faire un peu d’Internet (très lent) sur la télévision (pratiquement aucun intérêt sauf pour voir Google earth avec les invités), je faisais le transfert de fichiers d’un PC à l’autre en utilisant un disque dur externe. Oh comme ce n’est pas pratique !

Il y a quelques jours, j’ai pété un cable, et me suis acheté le HD-PLC de IO Data.

Donc cette technologie, PLC (Power Line Communication), permet de faire passer du traffic réseau par les prises de courant. Moi, je suis toujours surpris qu’une telle chose soit possible. Dessous, un diagramme explicatif.

Les petites machines ont une prise courant, et une prise réseau. On branche un cable vers le hub (ou routeur ou PC ou quoi que ce soit de réseau), et le cable secteur…dans la prise secteur. On fait de même dans une autre pièce de la maison, et hop! un bridge entre les deux petites machines. Les machines tiennent dans la main tellement elles sont petites, et pèsent 230g. Aucun réglage à faire lors de l’installation. Un débit max de 190 Mbps.

Le constructeur avertit que l’utilisation de ces machines peut poser problème aux autres machines (sèche-cheveux, aspirateur, etc.). J’ai lu les commentaires d’utilisateurs sur Amazon, et aucun d’entre eux n’a eu de problèmes de ce genre. Donc, ça peut arriver, mais ça n’a pas l’air très courant.

Sur la notice d’utilisation, ils recommmandent de brancher l’appareil sur une prise où aucune machine grosse consommatrice de courant n’est branchée. Je viens de faire un test, mais je n’ai pas eu d’autre choix que de brancher une machine sur la prise où ma télévision (qui glougloute du 500W) est branchée. Pas les conditions optimum donc…

J’ai mesuré la vitesse de transfert de fichier (de 130MB) avec le Wi-fi, puis avec le PLC, et voici ce que cela donne:

La première barre représente la vitesse du Wi-fi: 388 KBps.

La deuxième, celle du PLC: 925 KBps.

La troisième est la vitesse théorique de l’Ethernet, soit 10 Mbps.

Donc, j’ai à peu près du 10 Mbps maintenant. C’est pas top, mais c’est déjà pas mal, d’autant plus que j’ai fait le test dans les conditions les plus épouvantables possibles.

Je suis vraiment, vraiment, impressionné.

Note: Site en français qui parle de cette technologie.

Playstation 3

J’ai craqué.

Je ne suis pourtant pas un fou de jeux video.

Mais au prix de la PS3, c’est toujours le lecteur Blu-Ray le moins cher du marché, alors si ça peut me permettre de voir des films en excellente qualité visuelle…pourquoi pas. Si je suis déçu, je peux toujours la revendre à un bon prix.

Par contre, les titres disponibles en Blu-Ray sont très peu nombreux. Vraiment très peu nombreux. Ça fait une semaine que j’ai la playstation, et je n’ai toujours pas de film à voir dessus (Ice Age 2 est censé arrivé aujourd’hui d’Amazon). Donc mon premier Blu-Ray sera un dessin-animé…vais-je voir la différence ? Pour être honnête, j’en doute fort.

Alors, avoir une PS3 et ne rien faire avec, c’est bête. Et je ne suis pas contre un bon jeu de bagnoles de temps en temps. La dernière version de Nedd For Speed n’étant pas encore disponible sur PS3, je me suis rabattu sur Ridge Racer, une simulation de course de voitures que je n’avais pas aimé les 2,3 fois que j’ai joué dessus dans ma vie. Je lui ai quand même donné sa chance. Et on dirait que j’ai eu raison.

C’est très maniable même pour un débutant comme moi. Sauf les virages, que je n’arrive toujours pas à prendre.

Le nombre de course a l’air d’être très élevé; je n’arriverai jamais au bout de ce jeu.

La qualité de l’image est impressionante (en Haute Définition); je n’ai jamais rien vu de similaire dans les jeux video.

L’accès via Internet à un serveur de Sony pour recevoir des stats, les records de tous les joueurs enregistrés, le jeu en réseau a l’air excellent. Allez savoir pourquoi, quand j’essaie de me connecter, il me renvoit une erreur avec un code à 8 (?) chiffres.

En gros, ça passe le temps…que je n’ai absolument pas. C’est en gros 2h le week-end, et rien en semaine. Pouvoir voir des films dessu me ferit plus l’utiliser…chacun ses loisirs.

A quand mon prochain gadget électronique ? Je prends les paris (avec moi-même): quel sera mon prochain gadget électronique/informatique/électrique ?

103 pouces

Ou 51 paires de mains et demie…

Le Japon est un pays qui a adopté le système métrique (comme en France). Les vitesses des voitures sont exprimées en kilomètres heure (comme en France). La taille des personnes est en centimètres (en France, c’est en mètres, mais c’est globalement la même chose). Les tailles des moniteurs de PC sont en pouces, et c’est une aberration (comme en France). Là où cela change de la France, c’est qu’ils poussent (c’est le cas de le dire !) l’aberration jusqu’à exprimer la taille des télévisions en pouces (à la différence de la France, où c’est exprimé en centimètres). Fin de la parenthèse-mise en matière.

Le week-end dernier, j’ai été voir le “nouveau” (il a quatre mois) téléviseur Plasma 103 pouces de Panasonic. 103 pouces, cela fait 261 centimètres de diagonale écran. C’est grand.

Vu dans l’énorme magasin (le seul) qui l’a mis en exposition, cela ne paraît pas grand au début. Puis on s’approche, on regarde le contour (c’est à dire qu’on doit tourner la tête), et finalement, on voit bien que c’est très grand.

1m74 de haut (en comptant le socle). 2m41 de large (en comptant les frames extérieures).

Le bloc écran fait 13 cm de profondeur (!), mais le socle fait 87 cm de profondeur.

Le tout pour un poids total de 223 kg… On se rassure en se disant que pour cette taille, un tube cathodique aurait dépassé les 2 tonnes.

Alors, le magasin et le site de Panasonic déballent une liste d’avertissements pour les potentiels acheteurs, tous plus amusants les uns que les autres, car on ne dirait pas qu’ils parlent d’une télévision:

  • Il n’y a pas de stock, donc en cas de commande, il faut attendre 3 mois pour la livraison
  • Il y aura des travaux à faire, car la fixation au mur est imposée (pour éviter les chutes mortelles…)
  • Il y aura d’autres travaux à faire, car cette bête se nourrit de 200 Volts (la norme japonaise est à 100 Volts) et 1450 Watts
  • En cas de déménagement, il faut savoir qu’aucun déménageur ne voudra le prendre en charge; prière de rappeler Panasonic pour qu’ils s’occupent du déménagement de l’engin (et c’est payant)
  • Prière d’avoir des grandes portes-fenêtres pour pouvoir rentrer la bête dans la maison…sinon prévoir de démolir les murs

J’ai vérifié, mon mur dans ma salle à manger pourrait la recevoir. Mais elle ne passerait pas par la porte fenêtre. Et il n’y aurait pas assez de recul entre elle et le canapé, à moins qu’on souhaite devenir myopes (ou presbytes je sais jamais) très rapidement.

Les specs techniques sont évidemment aux meilleures normes, mais sans “bonus” particulier (sauf l’ampli audio-video fourni avec). La définition est en full HD (1920×1080). Une connectique d’enfer (“3 connecteurs HDMI” ??).

Le prix est à la hauteur de la performance technique (c’est le Plasma le plus grand du monde): 5,6 Millions de Yens (37.000 €). Umh…finalement, c’est peut être cela qui va le plus m’empêcher de l’acquérir prochainement. Plus que les murs à abattre peut être.

Bon, quand ma télé tombera en panne, je passerai d’abord par l’étape 70 pouces. En espérant que les Plasma existent toujours !

Nouveau téléphone

Comme j’en avais parlé il y a un peu moins d’un mois, je viens d’acquérir mon nouveau téléphone portable.

LE truc de bien ? LE voici.

Je voulais surtout une carte pour accéder à Internet à partir de mon ordinateur portable (vous savez, le tout-petit Sony). Comme je ne veux pas m’embêter à surveiller le temps où je suis connecté, je devais prendre une carte Air-Edge. Ce fut celle-ci:

Enfin, elle peut bien avoir la tête qu’elle veut, on s’en moque un peu. Son abonnement mensuel me coûte 5,176 JPY (35 €), pour un débit de 128 kbps, en utilisation illimité. 128 kbps, j’avais peur que ce soit lent, et bien ça ne l’est pas. Je reçoit les mails rapidement, et même le browsing est très rapide (étonnant).
Et, donc, j’en arrive au sujet du post; j’ai pris un téléphone portable chez le même fournisseur que la carte Edge, Willcom. Prix de l’abonnement mensuel du téléphone ? 400 JPY (2,5 €). Utilisation illimité pour appeler les autres abonnés Willcom. Un prix à la minute pour tout le reste, certes un peu cher (dans les 15 ou 20 JPY (0,1 €)) mais ça n’est pas pour ce que je m’en sers que ça va me ruiner.
A la finale, la carte Internet + le téléphone me coûtent moins cher que mon téléphone tout seul d’avant. Et la réception est nickel, quoiqu’en disent les rumeurs (au moins je peux l’utiliser chez moi…tous les téléphones des autres fournisseurs ne reçoivent pas dans ma maison, ou très mal).

Nikon D80

Noël 2007 a été très en avance aussi; je me suis offert le nouveau Nikon D80, tout juste sorti le 1er septembre au Japon.

Cela faisait quelques temps que je souhaitais acquérir un reflex, et ce pour une bien mauvaise raison (il y en a qui vont se moquer de moi): la série télé Six Feet Under. Quand j’ai vu ce qu’on pouvait faire avec un appareil photo, cela m’a tout de suite motivé (je précise que Six Feet Under ne parle pas spécialement de photo, bien que deux caractères soient des photographes).

J’en suis ravi !! Cette bête prend des belles photos toute seule. Le 10 Mega Pixel (Nikon ne fait plus que du numérique, plus d’argentique) crache des jpeg à 4MB en 3872×2592 ! La prise en main est incroyablement confortable. La batterie peut prendre dans les 2000 photos ! L’appareil peut prendre 100 photos en rafale, à 3 photos par seconde ! La liste des spécifications ne s’arrête pas.

J’apprécie énormément le focus manuel; pour être honnête, l’auto-focus est une plaie, sauf pour les portraits. Je n’aurais pas crû cela, mais régler le focus manuellement de la main gauche est super-rapide, et on a tout de suite le bon réglage. Pareil pour le zoom.

La fermeture de l’objectif est ultra-rapide !! Même en utilisant un objectif de 300mm au maximum de ses capacités, je peux bouger la main comme je veux pendant que je prends la photo, le résultat est super-net ! Avec un appareil-photo de touriste, si une mouche passe près de l’appareil au moment où on appuie sur le déclencheur, la photo sort toute trouble. Avec le D80, c’est nickel, quoiqu’on fasse (je n’ai pas encore eu une photo ratée), bien que l’auto-focus fasse des trucs bizarre des fois.

Je me suis également acheté deux objectifs: un 24-60mm en 2.8 (de chez Sigma), et un 70-300mm en 4-5.6 (de chez Nikon). Les objectifs sont plus lourds que l’appareil lui-même, et cela surprend (le débutant que je suis). Il me reste à acheter un grand-angle, et un flash.

Ci-dessous, une des premières photos que j’ai prise (tout le monde aura reconnu Jordan). Je n’ai pas pu mettre l’original (car trop grosse selon WordPress), alors je l’ai un peu rétrécie. En fond, mon jardin de pierre.

VAIO U series

Noël est en avance. Je viens de m’offir le nouveau (sorti en mai ?) VAIO U series, c’est à dire le portable ultra-compact de Sony.

C’est le deuxième du genre que Sony. Le premier n’avait pas de keyboard et n’était pas aussi beau, ni aussi puissant, ni avec autant de gadgets.

Tout d’abord, celui-ci a un clavier. Cela doit être impossible d’utiliser une telle machine sans clavier…quoique cela dépend bien entendu de l’usage qu’on en fait.

Et dans le désordre, il est Wi-fi a/b/g, bluetooth, il a un scanner d’empreinte digitale, une petite batterie qui dure 3 heures, des tas de boutons qu’on peut paramétrer à peu près comme on veut, deux vidéo caméras, une reconnaissance des caractères (au cas où on préfère écrire avec le stylus) excellente, un disque dur de 30GB…

Les points négatifs maintenant…Il est tout de même difficile de taper au clavier pendant plus de 15-20 minutes; on attrape des crampes aux doigts. Donc pas de roman par email, mais le strict minimum.

La batterie, même si elle dure trois heures (ce qui est très acceptable pour un portable en général, et incroyable pour sa taille) , est trop courte. Comment on fait quand on part une journée en voyage, ou qu’on prend l’avion pour la France ?

Il est lent. Il ne faut pas espérer faire tourner des applications gourmandes en ressources. Rien que pour lancer Outlook, il prend 20 secondes. Pour situer les choses, c’est dans le niveau des IBM Thinkpad (qui sont eux-mêmes très lents).

Sur un disque dur de 30GB, c’est difficile de faire rentrer toute sa collection de musique, toute ses photos, et une dizaine de films, même encodés en mpg4.

Et pourquoi je l’ai acheté ? A l’origine, je souhaitais m’acheter un PDA, pour les fonctions d’address book, et de calendrier. De plus, un accès internet mobile, ça peut grandement aider de temps en temps. Accessoirement, j’aurais Skype en mobile maintenant, donc je peux appeler en France même quand je ne suis pas chez moi.

J’ai beaucoup apprécié la possibilité de pouvoir utiliser ce VAIO à la manière d’un PDA (cf photo ci-dessus). Un grand écran (par rapport aux PDA) de 4,5 pouces, et un poids modeste (dans les 500g).

Enfin, je souhaitais depuis quelques temps un cadre afficheur de photos numériques à mettre sur mon bureau (pour que les photos changent toutes les minutes…ça évite d’avoir toujours la même photo et de s’en lasser).

Et puis, je me suis fait plaisir. Ça compte aussi ces choses-là.

Anti Espaces Ouverts

Je ne pensais pas en arriver là un jour, mais je n’ai pas le choix.

Dans le travail, il n’y a à priori aucun mal à faire quelques minutes d’Internet par ci par là. Je travaille des fois jusqu’à minuit parce qu’il le faut, parce qu’il y a du travail, mais des fois il peut arriver de n’avoir pas grand chose à faire pendant une ou deux heures. Alors on trainasse un peu sur un projet à délivrer dans 4 mois, on lit les dernières news de l’Intranet, on discute avec les collègues à côté…et il reste toujours une ou deux heures de vide. Quand on accumule entre 20 et 100 heures d’heures supp par mois, quel peut donc être le problème de faire 30 minutes d’Internet de temps en temps ? Ou de checker son email perso ?

Réponse: le regard des autres. Les autres n’en ont rien à faire que vous fassiez 100 heures supplémentaires par mois. Les autres n’en ont d’ailleurs rien à faire de votre travail, ou de votre vie. Par contre, s’ils voient une fenêtre d’Internet Explorer ouverte sur un site autre que celui de l’Intranet ou d’une compagnie partenaire, alors là ils se sentent concernés.

Moi, si je n’en ai rien à faire de quelqu’un, je n’en aurai rien à faire des fenêtres ouvertes sur son PC. D’ailleurs, je n’en ai rien à faire de comment ils travaillent, du moment que les résultats sont là, et qu’ils ne viennent pas me prendre la tête dans MON travail et MES fenêtres.

Bref, dû au fait que mon bureau est en open-space, que mon bureau est très mal placé dans l’étage, et que les gens me font des sourires en coin quand ils voient mon webmail ouvert sur mon écran (je peux parler avec n’importe qui au téléphone, tout le monde s’en moque, mais les emails, ah! non alors !), j’ai acheté un écran protecteur pour mon notebook. Raison officielle: ça fatigue moins les yeux. Raison officieuse: impossible de voir quoi que ce soit à l’écran si on n’est pas exactement en face de l’ecran, et pas trop loin. C’est un poil mesquin, mais on s’adapte aux environnements comme on peut.

Et le but de ce post (tout ça pour ça), c’est de dire que ces filtres sont absolument géniaux. Le principe et la fabrication sont très simples, mais oh! combien efficaces. Je recommande.