Categories
Japon Maison

Toppo l’écrevisse

Photo déjà postée sur Facebook.

Voici Toppo, notre nouvelle mascotte à la maison. Ryu voulait une écrevisse, une écrevisse il a eu. On a été la pêcher dans un fossé pas loin de la gare de Shin Yokohama. Le fossé avait l’air crade, mais d’après wikipedia les écrevisses sont incapables de survivre dans les eaux polluées, donc le fossé ne devait pas être si crade que ça. L’écrevisse fut facile à attraper.

Comme les crabes, les écrevisses attaquent tout ce qui passe à leur portée, y compris leurs congénères, donc Toppo se retrouve seul dans son aquarium. Ça fait plus de travail pour papa, en charge de changer l’eau deux fois par semaine et de la nourrir 3 fois par jour.

Le gros problème avec les écrevisses, je l’ai appris après, c’est qu’elles sont malignes et agiles, et qu’elles se font la malle facilement. Toppo s’est déjà enfui 4 fois de son aquarium (en remontant le long du cable d’oxygène), et après il se cache bien l’animal! Son armure lui permet de prendre des chocs très importants, genre de tomber d’un cabinet de 80 cm de haut sur du carrelage sans se faire mal. C’est un tableau assez amusant de chercher partout une écrevisse qui s’est cachée chez soi. Le problème bien sûr, c’est que le temps compte puisque l’écrevisse a besoin d’eau au bout d’un moment, mais elle peut s’en passer pendant presque une journée apparemment. L’autre problème, c’est qu’on n’a pas envie de marcher dessus par inadvertance, et puis malgré sa petite taille, ses deux énormes pinces font peur mine de rien.

La première fois qu’elle s’est échappée, on a mis la journée à la retrouver, d’ailleurs on ne l’a pas retrouvée, c’est Darma qui l’a dénichée dans notre entrée (sous les boites des scarabées), ce qui veut dire que Toppo avait dévalé l’escalier.

Longue vie à Toppo, mais il a l’air d’être résistant donc ça ne devrait pas lui poser de problème.

20130828-115931.jpg

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *