9000

Le nombre de pattes qui nous ont attaqués depuis la semaine dernière.

9 scolopendres en moins de 2 semaines! 2 morsures, une pour Yukiko une pour Ryu, heureusement par des petits. Un maousse gros dans le lot (environ 10 cm), qui n’a pas réussi à nous bouffer.

Les enfants psychotent (moi aussi un peu, je dois avouer, ça attaque le système à force), et réclament un déménagement. Chic. Peut-être allons-nous déménager l’année prochaine? Sans doute près de la nouvelle école de Ryu.

C’est sans doute Awakening qui va payer, pourvu que les ventes grossissent bien d’ici là.

En attendant j’ai entouré la maison d’une poudre répulsive anti-scolo et anti-fourmis (une autre engeance du genre). 20 euros. A répéter tous les mois.

 

boom?

Le graphe des visites de mon site de location de serveurs de jeux.

Pas encore beaucoup de visites mais ça a l’air de grimper. Le genre de courbes qu’on aime bien.

Je ne suis pas sûr de la raison du pic en cours, peut-être la campagne de pub Twitter actuelle.

Pour comparaison, la courbe des visites de mon site de location de serveurs (VPS):

Il y a eu un pic similaire mais globalement c’est stable à une quarantaine de visites quotidiennes. J’avoue privilégier le site des jeux vidéo en ce moment, il requiert plus de support mais a des marges plus élevées.

L’électricité

C’est con comme les trucs les plus élémentaires peuvent vous foutre par terre comme un rien.

Par exemple, l’électricité. Ça parait tout con, mais en fait pour fournir le jus d’une quarantaine de serveurs (ce qui n’est pas foncièrement énorme), il faut 25 kW (ou 250A). Et une ligne de 25kW, et bien ça coûte 5000 euros à installer (ça comprend 15 prises de courant, 3 serveurs par prise environ).

Alors, investit-on 5000 euros dans cette maison que je rêve de quitter?

Réponse: non, je crois pas.

J’ai encore de quoi installer 3-4 serveurs avant que notre disjoncteur disjoncte en permanence. Soit 200/250 clients, soit 2000/3000 euros mensuels. On va attendre d’arriver à ce niveau sans engager des frais, et si on continue de grossir, on va louer un local qu’on transformera en data center. Et là on y investira 5000 euros pour avoir le bon débit de kW. Là on aura les moyens.

D’autant plus qu’un tel local dans la région de Tokyo, ça se trouve à 400/600 euros mensuels. Moins cher que ce que j’aurais imaginé.

 

Le business

J’ai re-dépassé la barre des 20.000 euros annuels. J’étais passé en-dessous la faute au temps perdu sur openstack pendant lequel je refusais les commandes.

Je suis dans un bon rythme là, les nouveaux clients viennent régulièrement.

La nouvelle plateforme (WHMCS) est plus stable que wordpress+woocommerce, et bien plus adaptée au business d’hébergement.

Le design des sites est plus sympa que le précédent.

J’ai acheté un rack, et au lieu de monter les serveurs moi-même j’utilise des serveurs de rack. Un plaisir. Les machines tournent bien, elles sont bien moins chères que les précédents serveurs (les tours), et mine de rien, on peut y mettre plein de trucs.

Le serveur que je prépare en ce moment:

Dual Xeon v2 3.3GHz 32 cœurs

512 GB RAM

250GB SSD x2 en RAID 1 pour l’OS

250GB SSD x5 pour les VPS

1TB SSD x1 pour les VPS

512GB NVMe x2 pour les VPS

1TB NVMe x1 pour les VPS

De quoi fournir 60-80 clients, si ils ne demandent pas trop de puissance CPU. En grosse majorité ils demandent 1 cœur, parfois 2, parfois 4. Jamais plus de 4. Ils s’en servent quelques heures par jour, jamais au même moment… ça se met bien. Les serveurs ne dépassent pas les 20% d’utilisation de CPU, mais ils atteignent la totalité de la RAM (que je ne sur-vends pas, c’est à dire que la RAM que je vends est garantie au client. Si j’ai 512GB de RAM, je ne vends que pour 512GB RAM.).

Par contre, gros problème. L’électricité. La maison n’a pas du tout la puissance nécessaire pour des serveurs additionnels. On a un contrat de 100A, là on consomme environ 3000kWh par mois, il m’en faudrait 2-3 fois plus pour assurer la croissance des 2 prochaines années. J’ai commandé une nouvelle ligne électrique. Combien ça va me coûter, ouille.

Le côté obscur

Il faut bien se rendre à l’évidence. Dark Vador a plus la cote que Luke. Les tee-shirts imprimés, les cosplay, les tirades célèbres, c’est tout pour Vador. Luke débarque, n’est pas fun et n’a rien compris à la vie.

Et on a tous un côté Vador. On s’identifie plus facilement à lui, non?

Forcément, quand je débarquais et n’avait encore rien compris à la vie (il y a 30-35 ans) je prenais le parti de Luke.

C’est beaucoup plus difficile aujourd’hui. Difficile de s’identifier à Luke avec un verre de vodka à la main. Ou avec une certaine quantité de psychotropes dans la main (ou dans le corps).

Je ne suis qu’à 5 comprimés par jour (en fait il y en a 2 aussi le matin mais je ne les prends pas), il fut un temps où je fus à 11. Tous des cachets bien puissants. Un cocktail psychotrope sympa.

Je suis particulièrement accro à l’aripiprazole (ou “abilify”). Le truc a une liste d’effets secondaires longue comme le bras (sans rire, ils dépassent la centaine dans des domaines bien divers: neuro-psychiques, intestinaux, dermatologiques, respiratoires, musculaires, ophtalmologiques, cardiovasculaires, hématologiques, métaboliques, psychiatriques, genito-urinaires, hépatiques, endocriniens et [je l’aime bien celui-ci:] “autres”). Eh beh. Tout ça dans un cachet de 2mm de diamètre.

Mais si je le prends pas, je meurs à l’intérieur. Je suis stable avec mes cachets. Tellement stable que tous les 2,3 mois je me dis que bah voila je suis normal et j’ai plus besoin de cachets. Alors j’arrête. Et au bout de quelques jours, oh boy! OH pas bon pas bon pas bon mayday mayday mayday…

Bon mais heureusement aucun effet secondaire grave ne s’est manifesté.

Ah, l’autre jour, après une énième “tentative” de désintoxication (je blague parce que j’en n’ai rien a foutre d’être intoxiqué, c’est juste que j’en ai marre de payer pour des médoc et un toubib, et d’attendre 2h dans sa salle d’attente à chaque fois), ça allait pas du tout alors j’ai fouillé dans les médoc de réserve que j’avais et j’ai essayé l’amitriptyline (ou “tryptanol”).

Oh coool. Ah bah on va beaucoup mieux avec ce truc. Et en plus près de zéro effets secondaires. Il y a des médicaments qui marchent bien, hein.

Bref. Tout ça pour dire que bah ça va. Tant que je prends mes cachets.

Et je regarde du côté de Vador. Ou de Ren, pour faire plus moderne.

 

Des nouvelles

Travail de jour: une horreur sans nom. Je préfère pas en parler car ça me rend malade rien que d’y penser.

Il y avait bien mon ancienne boite qui pensait me ré-embaucher (cool), mais avec le corona ils ont des pertes financières fantastiques et tous les budgets sont gelés.

Le corona me permet de travailler de la maison, ou plutôt de glander de la maison puisque je n’ai pratiquement rien à faire. Une grande partie des boutiques de Kamakura sont fermées puisqu’il n’y a plus de touristes…que du bon!!! On peut enfin marcher dans la rue en ligne droite. La pollution diminue, l’activité humaine diminue… en dehors des milliers de morts, c’est quand même un bilan très positif!

Je blague, car il y a hélas quantité de petits business qui sont frappés de plein fouet, c’est pas cool pour eux. Si on pouvait prendre aux grosses boites et redistribuer aux petites. Pas besoin de corona pour y penser vous me direz. Et bien sûr ce sont les plus pauvres et les familles déjà en position délicate qui vont payer le plus. Les milliardaires vont perdre des millions, les pauvres vont perdre tout ce qu’ils ont. Vaut toujours mieux être milliardaire.

Au Japon, 99 morts dus au corona (bilan d’hier). C’est bien moins que la grippe.

99 morts… ils ne testent pas le corona? Ils nous mentent? Les Japonais font tellement attention par nature qu’ils ne l’attrapent pas?

Le gros virus qui décime la population humaine, cela fait deux décennies que je l’attends, mais il est pas encore là. Le corona, c’est du pipi de chat comparé à ce que ça pourrait être. Moi j’attendais un truc genre ebola mais avec une période d’incubation bien plus longue (2 semaines) et un taux de mortalité de 90%. Là on avait du souci à se faire.

Le chat va bien. Il meurt tranquille. Pas de news.

Mon business se porte bien. J’ai eu un setback puisque j’ai arrêté de prendre les commandes entre novembre et mars, pendant que je déployais une nouvelle solution d’hébergement. J’étais à fond sur OpenStack et ce fut une grave erreur qui m’a coûté très, très cher. J’y ai perdu de l’argent et surtout du temps. OpenStack, c’est quand même une grosse merde pas du tout adaptée à un business d’hébergement. Dommage qu’il m’ait fallu tant de temps pour m’en apercevoir.

Je suis passé sur virtualizor qui utilise KVM en moteur de virtualization. Virtualizor, ça ressemble à un jouet, mais ça marche bien. Et Linux/KVM, c’est irréel tellement c’est stable. hyper-v aussi était super stable. Windows était stable mais là je trouve que Linux l’est encore plus. Plus(+) de peine pour faire marcher Linux droit que Windows, mais quand Linux marche droit il fait pas semblant et c’est sans accrocs.

J’ai pratiquement perdu les 2 traders qui faisaient 90% de mon chiffre d’affaire. Ils sont toujours là pour le moment mais ils ne font plus que 20-25%, et ça continue de baisser. Je vais refuser les clients qui prennent 100 serveurs d’un coup, ça me pose que des problèmes.

(à suivre)

 

Le changement, y’a pas que du bon

Alors.

Un crash serveur me fait perdre mon blog. Pas grave j’avais un backup. Pas comme ma trentaine de clients web qui pensaient que tout se passerait toujours bien.

J’avais un backup donc mais chose amusante, le backup ne contenait pas le thème ni les plugins ni plein de trucs. Donc il y a des trous partout maintenant. Formidable. Et 2000 commentaires en attente de modération, le plugin anti-spam étant parti dans les limbes.

Je reviens bientôt donner des nouvelles, avec un nouveau thème, hein.

Et le monde changea

Et donc, la première semaine de travail après la reprise se termina. Une semaine avec mon nouveau boss, donc, puisque l’ancien s’est fait virer. L’ancien qui avait peu d’amis d’ailleurs.

Et ben. Je revis. D’un coup tout va beaucoup mieux.

On va peut-être rester chez la banque molle alors. J’évalue mes options.