Honneur et Vengeance

Deux histoires extrêmement connues au Japon. Tout le monde les connait ici, mais peut-être pas en occident.

  • Les 47 rônin. L’histoire de ces samouraï dont le maître (daïmio) fut lâchement forcé à se suicider, devinrent rônin et fomentèrent une vengeance qui eut du succès (succès populaire également). Lisez l’intégralité de l’histoire sur Wikipedia.

C’est de la pure vengeance machiavélique dissimulée sous de l’honneur!

L’honneur/vengeance sont institutionnalisés par cette histoire. Les gens s’en servent toujours aujourd’hui pour justifier certains de leurs actes. Je crois que la plupart de la population Japonaise pense qu’ils ont eu raison.

Pour info, le code du Bushido promeut ces valeurs:

Droiture / Rigueur
Courage
Bienveillance
Politesse / Respect
Sincérité / Honnêteté
Honneur
Loyauté

Et pour info, ici (Japon) le code du bushido a, je pense, beaucoup de valeur et de traction. Comparez aux valeurs de nos habituelles religions d’occident, et vous verrez en quoi et pourquoi le comportement de beaucoup de Japonais diffère de celui habituellement rencontré en occident.

  • Le chat et la souris

Un jour, un dieu décida de créer le zodiaque avec ses 12 animaux. Il annonça la nouvelle aux animaux, leur dit de venir le 1er janvier et qu’il nommerait les 12 premiers arrivés comme les animaux du zodiaque.

Le chat a oublié la date de quand ils devaient venir. Il demanda à la souris la date de la nomination, et la souris lui répondit “le 2 janvier”.

Le 1er janvier, la souris était là et pas le chat. La souris devint l’un des animaux du zodiaque. Le 2 janvier, le chat se pointa et découvrît avec horreur/honte qu’il s’était fait avoir. Depuis, le chat chasse inlassablement la souris par esprit de vengeance.

Ce mythe est totalement institutionnalisé ici. Un peu comme les fables de la Fontaine en France. Dans l’esprit des Japonais (selon ma vision empirique des choses) sans vouloir prendre parti pour le chat, son comportement est parfaitement compréhensible.

Pardonner? Bah non, pourquoi faire.

Vengeance? Bah oui, il s’est fait avoir en traître.

Intéressant, non?

This entry was posted in Japon. Bookmark the permalink.

2 Responses to Honneur et Vengeance

  1. geppu says:

    Merci pour cette anecdote. Je connaissais cette histoire mais je n’avais pas fait le rapprochement avec la société japonaise.
    Comme quoi les histoires que l’on raconte aux enfants, laissent une marque bien plus importante qu’on peut l’imaginer.

  2. Jérémy says:

    Très intéressant.
    En même temps, la notion de confiance en l’autre est extrêmement importante au Japon. Et c’est un des aspects les plus positifs de la vie japonaise. Pour se faire accepter dans la vie d’un japonais pour faire des activités, sorties et beuveries ensemble, se faire inviter chez eux, ça peut prendre jusqu’à plusieurs mois d’observation de leur part (beaucoup moins pour des japonais qui ont expérimenté un séjour en occident et qui l’ont bien vécu). Moralité de l’histoire, c’est tout à fait compréhensible. Ce sera toujours mieux que des américains installés dans un bar et qui commencent à vous taper la discussion sans vous demander votre accord, et qui font comme si vous étiez déjà les meilleurs amis du monde. Je vous laisse deviner sans souci quelle relation est la plus durable.
    On retrouve très bien cette notion dans le mythe du chat et de la souris. La souris s’est comportée à l’exact opposé du code du bushido en quelque sorte.
    Et en toute honnêteté, basé sur ma propre expérience, il y a des souris partout, que ce soit en France ou au Japon, avec un peu plus de souris en France quand même. L’abus de confiance ici est monnaie courante. “Excusez-moi, je suis en scooter et je suis en panne sèche, j’ai essayé de retirer de l’argent au distributeur mais ma carte ne fonctionne pas. Est-ce que vous pourriez me dépanner de quelques euros ? Je vous rembourserai “. Ça fait moins d’un an que je suis rentré en France et j’ai déjà eu droit à trois fois le même genre d’histoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.