Souvenir de Martinique

Martinique, Noël, probablement 1975 ou 1976.

On est tous (les enfants) assis d’un côté de la terrasse ou pièce, les cadeaux sont sur une table de l’autre côté. On attend tous le signal pour aller se servir.

Le signal arrive. Je me précipite et prends la première chose qui me tombe sous la main (n’importe quoi c’est bien parce que tout ce que je veux, c’est recevoir un cadeau de toute façon).

Une boite de crayons de couleur. Je reste sur place à me demander ce que c’est et à quoi ça sert (à la fin j’ai compris). C’est alors qu’un prof se jette sur moi et me dis, gentiment mais fermement que non, ça c’est un cadeau pour les enfants plus grands, que les cadeaux pour mon âge sont sur la table là-bas.

Je réfléchis. Je me dis que les crayons de couleur, j’en ai rien à faire. Mais remettre le cadeau en place, j’ai la honte. Je sens bien que le prof est embêté, mais aussi qu’il ne me le laissera pas. Je finirai par remettre la boite de crayons de couleur en place et sans dire un mot, me précipiterai vers là où il y a les cadeaux pour mon âge. Je ne me rappelle pas du cadeau que j’ai reçu finalement.

Ce souvenir est mon premier souvenir d’empathie; je me suis pris les sentiments du prof en pleine face, et ça a été un sentiment extrêmement bizarre et gênant.

Quand je ressens ce que mon interlocuteur ressent (notez que je ne fais peut-être que m’imaginer ce qu’il ressent), c’est toujours la même sensation aujourd’hui, et je me rappelle toujours de ce noël en Martinique. Si seulement on pouvait contrôler notre empathie.

This entry was posted in Souvenirs, souvenirs and tagged . Bookmark the permalink.

0 Responses to Souvenir de Martinique

  1. spanks says:

    Salut !

    La Martinique ? Ca nous fait un point commun en plus du Japon dis donc.
    (forum Japon sur les enfants trilingues)

    J’y suis arrivé à 15 ans pour en repartir à 30 ans. 5 ans à Paris et maintenant le Japon.
    J’ai 35 ans maintenant, tu es de cette génération ? S’est on croisé ? Mystère !

  2. Cable says:

    Même génération (j’ai à peine quelques années de plus), mais je n’y suis resté que 3 ans, de mes 1 an à mes 4 ans. On ne s’y est donc pas croisés, dommage, ça aurait été amusant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.