Support

Comme j’ai pas encore beaucoup de clients, je les aide à mettre en place leurs serveurs quand ils ont besoin d’aide. Ça me prend beaucoup de temps, mais ils sont super contents et j’espère que ça les fidélisera.

Mais alors là, j’en ai eu un… un serveur de jeu… un calvaire. Le problème venait de chez moi en plus. Le firewall a 2 interfaces (et pas de protocole de routing entre les deux [c’est pas possible sur des lignes comme j’ai]) et les NAT 1-to-1 ne fonctionnent que sur une des 2 interfaces.

2 semaines pour comprendre. Evidemment, j’étais tombé sur la mauvaise interface. Je m’escrimais à faire fonctionner le truc sur l’interface qui fallait pas. Nulle part c’est marqué qu’on peut faire des NAT 1-to-1 que sur une des 2 interfaces.

Mais globalement, les clients sont des gens qui s’y connaissent, je n’ai eu aucun débutant pour le moment. Une adresse IP, un nom d’utilisateur et un mot de passe, et hop! ils sont dessus et font leurs trucs. Ceux qui me demandent le moins de trucs, ce sont les utilisateurs Linux. Quand j’ai un client qui me demande une machine Linux, je suis à peu près sur que j’entendrai plus parler d’eux. Heureusement d’ailleurs, car je me vois mal faire beaucoup de support Linux. Ça m’est arrivé une fois (un problème d’expansion de disque), bbrrrrr, pas envie de le refaire.

En règle générale, les clients me posent beaucoup de question juste après avoir pris un contrat, puis une fois que le serveur est en production, plus rien… ça file tout doux, sans accrocs. Alors oui, je me fais assassiner de questions au départ, genre 10 questions en 2 jours, j’y passe le week-end. Puis plus rien. Du tout. Du coup, j’arrive à faire le support (et tout le reste) tout seul, tant qu’il n’y a pas trop de clients d’un coup.

Mais je vois que le nombre de visiteurs augmente… Pourvu qu’ils prennent pas tous un contrat en même temps.

This entry was posted in Awakening. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.