Categories
Japon Vie en general

Caractères

En décembre, j’ai eu beaucoup de travail. Il y a eu une semaine où je n’ai mangé que des cup ramen à midi (je crois que c’est la semaine où je n’ai pas écrit un seul billet sur ce blog). Et il y a eu un jour où moi, mon chef et un collègue (tous deux japonais) sommes allés mangés dans un restaurant coréen pas loin de la boite où je travaille. On y va souvent à ce coréen, parce que 1/ le choix de restaurants est restreint autour de ma boite et 2/ c’est pas mauvais. Par contre, le service n’est pas terrible. Peut-être à cause du fait que ce ne sont pas des japonais qui font le service(??).

Ce jour-là, après avoir passé notre commande, mes deux collègues ont eu leur plat en 10 minutes (c’est long!), et moi en 30 minutes (on avait pourtant demandé entre temps qu’ils se magnent). 30 minutes pour avoir mon plat. Bien entendu, mes collègues avaient déjà terminé leur plat quand le mien est arrivé. J’ai pété un cable (ahah), et j’ai littéralement putréfié sur place de remarques désobligeantes la serveuse. Il faut croire que j’ai tellement hurlé, que la salle d’habitude si bruyante est devenue d’un silence qui “résonne” (ahah) encore à mes oreilles. Ça me fait toujours bizarre d’avoir 20 paires d’yeux qui se braquent sur moi au restaurant.

Mon collègue n’a pas décollé les yeux de son assiette (vide) du début de mon engueulade jusqu’à ce que mon chef parle (10 secondes après mon engueulade), le tout d’un air très sérieux. Mon chef était en extase, en me félicitant de leur avoir fait des remontrances (“c’est bien que quelqu’un leur dise qu’ils abusent”), et en disant des “kakkoi” (“Cool!”). Il a d’ailleurs raconté à tout le monde la semaine d’après ce que j’avais mis dans la gueule de la serveuse. C’est qu’il en ait parlé ouvertement devant moi qui m’a fait penser qu’il n’en pensait rien que du positif.

Parce que putain, j’ai eu chaud. Avec l’engueulade que j’ai balancée ce jour, il aurait tout aussi bien pu mal le prendre. Il va falloir que je me surveille, et que j’en balance pas trop des engueulades comme ça. Mais ce n’est pas le genre de choses que je contrôle très bien. En fait, je suis plutôt habitué des extrêmes; 99% du temps je suis tout calme tout sourire, mais le 1% restant je me transforme en Joe Dalton. Ces 1% font toujours peur à Yukiko quand on sort quelque part; d’ailleurs, c’est vrai qu’il m’arrive souvent de faire des remontrances aux serveurs ou vendeurs qui font une connerie. Même la fois où mes parents sont venus au Japon et qu’on a été dans un bon restaurant avec mes beaux-parents, j’avais eu une parole un peu désobligeante (on pourrait la traduire par “Vous vous foutez de moi? Changez moi ça dare-dare!”) pour la serveuse qui m’avait amené un pavé de rumsteak à la sauce aux anchois, alors même que je lui avais dit lors de la commande “Je ne peux pas manger de produits de la mer, faites attention svp”. Mais bon je relativise l’appréhension de Yukiko, puisque ma cocotte ne s’est pas vue quand elle enguirlande quelqu’un (elle est même habituée à faire pleurer les filles sous elle au boulot…). En fait je crois que personne ne sait où se mettre quand son partenaire pète une vénule envers quelqu’un d’autre, devant nous.

Tout ça pour dire qu’il va falloir que je trouve une balance entre mer de glace et volcan en éruption, parce que sinon ça va se retourner contre moi un jour. Les caractères changeants sont ce qu’il y a de plus appréhendé un peu partout sur la planète (même en France dans une certaine mesure, mais alors au Japon les gens croient qu’on est malade), alors il vaut mieux être volcan à longueur de temps ou glaçon à longueur de temps, plutôt que de jouer à la marelle entre les deux. Je vais me surveiller.

Categories
Vie en general

Le Bilan

Comme j’en parlais hier, il est temps de faire un bilan 2007. Celui que je poste ici est limité à mes plans dévoilés pour 2007. Ça fait un an déjà. Tout de même. Le blog me vieillit, je devrais peut-être arrêter.

1. Augmenter mon salaire

C’est sans doute une bonne chose que j’aie rejoint A (mon employeur actuel), car A m’a augmenté en mars dernier. Petite augmentation, certes, mais je vous promets que ça fait toujours plaisir. En tous cas, le point 1 de mes plans/espoirs de 2007 a été accompli/exaucé.

2. Voyager 2 ou 3 fois à l’étranger: Thaïlande, Etats-Unis (Los Angeles) et France

Celui-ci, c’est ratage complet. C’est la première fois depuis que j’ai immigré au Japon que je ne sors pas du territoire pendant toute une année civile. Bon, l’achat de la maison nous a pris tout notre temps entre janvier et mai, et a consummé une bonne partie de nos congés. Accessoirement, Yukiko a changé de boite et fut dans l’impossibilité de prendre des congés jusqu’à début décembre. Ça valait bien la peine de faire refaire mon passeport fin 2006!

3. Faire plus de fêtes chez moi

On a dû faire 4 séances de Club Video (ici les 3 premières séances et la dernière), un conseil de guerre de la précédente boite de Yukiko (celle qui fut conquise par les yakuza) qui concrètement fut une fête, quelques autres fêtes avec les collègues de Yukiko (Yukiko invite facilement les gens, tant mieux pour moi), des invités pour présenter la fille de l’un d’eux à la famille de home-stay de Yukiko quand elle était au Canada (ils sont venus en octobre/novembre deux semaines chez nous), et les trois réveillons de Noël (je ne mets pas les liens, car c’était il y a quelques jours)…J’ai dû en oublier, mais globalement, en dehors du début de l’année passé à chercher une maison à acheter, on en a eu tous les mois. Ça fait beaucoup.

4. Recommencer le sport

Complètement raté. J’ai dû aller courir deux fois 20 minutes cette année, et c’est tout le sport que j’ai fait. C’est littéralement misérable.

5. Acheter une maison

Ah celui-ci, on l’a bien réussi. Avec Yukiko, on le remarque tous les jours 😉 Il y a plusieurs billets en parlant…essayez ici, ici ou .

6. Changer mon PC

Changé en juillet! Ça commençait à devenir nécessaire, malgré tous les PCs qu’on a.

7. Ne pas encore changer ma télé

Ça a failli être chaud, mais j’ai tenu bon. Je suis d’ailleurs en train de réfléchir à ce que je vais faire en 2008.

8. Travailler la photo

Complètement raté encore! Les 4 mois que nous ont pris l’achat de la maison ne m’a libéré qu’en mai, et encore, sur les genoux. On a eu tellement de choses à faire, on n’est jamais parti en vacances (sauf à Kyoto, où j’ai pris des photos oubliées ici et ). Bon et puis la prochaine fois, je serai plus précis par ce que j’entends par “travailler la photo”!

9. Faire un quelconque travail intellectuel débouchant sur un exam

Ces bonnes résolutions de 2007 furent la principale raison pour laquelle je suis allé passé le premier niveau du JLPT.

10. Lire au moins trois livres

Je lis peu de livres en général, c’est vrai. En 2007, j’en ai lu quatre:

Quatre livres, dont trois de Marcel Proust…c’est tout moi; quand je trouve un filon, je l’exploite jusqu’au bout sans réfléchir!

Si je compte bien, j’ai réalisé 7 points sur les 10. 70% de réussite. 14/20 en notation française scolaire. Ça fait la mention bien, non? Je pense retenter l’expérience pour 2008; j’essaierai de faire mieux.

Categories
Amis/Famille Japon Vie en general

Réveillon 3

Notre troisième simili-réveillon eut lieu dimanche dernier (23 décembre, d’où le “simili”). Huit invités nous firent le plaisir de venir pour ce qui fut une soirée des plus agréables. Encore une réussite! Quoique je ne vois pas comment une fête où on invite des amis peut rater…

J’ai réalisé au bout de quelques heures qu’il fallait peut-être prendre des photos (enfin c’est plutôt Yukiko qui me l’a rappelé); j’en ai pris pendant un quart d’heure, puis plus rien 😆 Dans une fête, je parle beaucoup, mais je ne pense à pas grand chose d’autre…

(Notez que dans les huit personnes sur la photo, l’une d’elles est Yukiko; le huitième invité est caché sur la gauche)

Comble du malheur, mon objectif de 24-60mm est en rade en ce moment; pas facile de prendre des photos dans une fête avec un objectif de 10-20mm et un autre de 70-300mm! La photo ci-dessus a été prise au grand angle donc…hélas…les proportions sont pour le moins bizarres…

Pour l’anecdote, Yukiko a encore parlé du Super Master Mind; j’ai encore trouvé en 6 coups et 15 minutes, mais deux filles ont trouvé l’une en 5 coups et 15 minutes (très difficile), et une autre en 2 coups et 5 minutes (virtuellement impossible).

Vint le moment de l’échange des cadeaux! (photo ci-dessous)

Moi j’ai eu un DVD (un classique japonais); je suis pas vieux films normalement (vous l’avez remarqué dans mes revues de films), mais celui-ci a attisé ma curiosité; les seuls vieux films japonais que j’aie vus étaient de Kurosawa (un peu typés quand même), donc j’avais déjà envie de voir quelque chose d’autre. Et puis c’est un classique…j’aime beaucoup voir les classiques du cinéma, ça permet de comprendre beaucoup plus sur cet art. C’est juste le manque de temps qui m’empêche d’en voir plus que ce que j’en vois. La revue de celui-ci dans pas longtemps! (2-3 semaines quand même please!)

Yukiko a encore reçu un truc très drôle; un set de verres à Whisky avec le fabricateur de bloc de glace rond (parfait pour le whisky).

( c’est un vrai glaçon, fabriqué pendant la nuit dernière)

Ce qui en pratique donnera quelque chose comme ça:

(“For precious times, make it Suntory times”)

Bon, j’ai pris la photo avec du Brandy que Yukiko a acheté pour la cuisine, mais l’aspect sera le même.

Les réveillons sont finis, on est bien fatigués mais heureux. On passe doucement aux préparatifs de la nouvelle année, ce qui signifie clore l’année 2007 (faire un bilan), et préparer les bonnes résolutions 2008. J’espère que vous avez tous passé un bon réveillon (si ce n’est pas le cas, rassurez-vous il y en aura d’autres), et que les fêtes de fin d’année dans leur ensemble se passeront bien également!

Pour voir toutes les photos que j’ai prises durant le réveillon 3, allez voir sur ma galerie de photo.

Categories
Humour Vu dans la Presse

Le retour du Jedi

Il paraît qu’il n’était pas venu en France depuis une trentaine d’années (je plaisante)…tout le monde connait Qui Gon?

Mais si, vous savez, c’était le maître de Obi-Wan Kenobi, qui se fait trucider par un cornu qui a soudé deux sabres laser ensemble. Voici une phote de Qui Gon (c’est celui sur la gauche):

En voici une autre pour être bien sûr:

Et bien, quand j’ai vu la photo ci-dessous, un instant j’ai crû y voir Qui Gon:

Mais à lire les journaux français, on a plutôt l’impression que tout le monde veut l’appeler “Darth Kadhaf” (en référence au cornu “Darth Maul” et à l’évadé des Men in Black “Darth Vader”).

Alors, côté clair, côté obscur ?

Categories
Amis/Famille Japon Vie en general

Réveillon 2

Samedi dernier (15 décembre), nous avons fait notre deuxième simili-réveillon à la maison. C’était celui avec les collègues de Yukiko. Si vous vous rappelez bien, j’avais dit que (je cite) “j’avouais avoir un doute sur le bien-fondé de cette party“.

Il faut croire que je n’étais pas le seul à avoir un doute; sur 13 collègues de Yukiko qui avaient répondu “oui” tout de suite, 9 se sont décommandés dans les 24h précédent la fête, certains avec des excuses bien burlesques. Remarquez, je préfère de beaucoup qu’ils se soient décommandés pour quelque raison que ce soit, plutôt qu’ils soient tous venus…en y repensant, je ne crois pas m’être jamais vexé quand quelqu’un a décommandé une fête ou un rendez-vous…après tout, on a tous à un moment ou à un autre pas eu envie de rencontrer la personne qu’on devait rencontrer, ou pas eu envie d’aller à une fête où on avait dit qu’on allait, pour une raison X ou Y.

Bref, seules quatre personnes venaient donc, parmi les meilleures amies de Yukiko à la boite en fait, les seules que j’aie rencontrées plus d’une fois. Quatre personnes sur les treize prévues, ça le faisait apparemment pas (quelle honte pour nous! ont apparemment pensé les quatres qui venaient 😆 ), alors ces quatres ont invité au dernier moment une ancienne employée amie, qui finalement est venue avec son copain (un gars super sympa d’ailleurs). On s’est donc retrouvés à 8, dont Yukiko et moi.

Chose intéressante, inattendue et imprévue, mon jeu de Super Master Mind a eu un franc succès. Allez deviner comment l’existence même de ce jeu (qui n’a pas existé au Japon et ne doit plus être vendu en France depuis des lustres) est arrivée dans la discussion!

J’ai commencé à prendre le rôle de celui qui cherche, et (avec un assez bon tirage de départ), j’ai trouvé la bonne combinaison en 6 coups en 15-20 minutes. Ils étaient verts. Bon, mais c’était une performance normale après que j’y aie joué des centaines de fois (même si c’était il y a 20 ans). Ils s’y sont ensuite mis à plusieurs à prendre le rôle de celui qui cherche, et ils ont trouvé la bonne combinaison en 8 coups et un peu plus de deux heures (entre-coupées par le repas et l’échange de cadeaux). Mais ils ont compris que c’était quelque chose de faisable, même eux étaient surpris d’avoir pu trouver en 8 coups.

Une fille, toute seule, a retenté l’épreuve (photo ci-dessus), et après un des meilleurs tirages possibles (2 bonnes couleurs sur 5, avec un total de 8 couleurs…ça veut dire qu’elle connaissait alors 3 couleurs pour sûr) a trouvé en 5 coups et 15-20 minutes. Sur le coup, elle m’a quand même bien scié, car c’est rare de voir un tel sens logique, surtout chez une fille qui vient de boire une demi-douzaine de bières et quelques verres de vin et de champagne les 8 dernières heures.

Deux personnes (les deux filles de la photo ci-dessus) sont restées dormir chez nous, quoiqu’on a fait nuit blanche pour voir … Pirates of Caribbean: At World’s End, entre 2h et 5h du matin (Yukiko a déclaré forfait en moins de vingt minutes).

Une deuxième fête de Noël très réussie dans son ensemble! Comme quoi le nombre ne fait pas la qualité, ça s’est encore mieux passé qu’on ne l’espérait, alors même qu’on n’était que la moitié des membres prévus à l’origine.

Plus qu’un réveillon. On va être triste quand tout sera terminé, on va peut-être se sentir seuls chez nous 😆

Enfin je passe à la partie la plus importante: les cadeaux. On a fait une tournante de cadeaux, donc (vous connaissez la chanson) chacun a amené un cadeau d’une valeur maximum définie, et on se les est échangés.

Moi j’ai ręcu des…je ne me rappelle plus le mot en français…mais en anglais, ça se dit “handkerchief”. C’est un set, il y en a un pour femmes, et un pour hommes. Des sortes de mouchoirs, donc, mais pour essuyer la sueur (tout le monde en a un au Japon, surtout l’été où les japonais transpirent bizarrement à grosses gouttes). Hélas, moi je suis un chameau et ne transpire pas tant que ça, donc j’avoue ne pas trop savoir ce que je vais en faire. Quoique je devrais faire une heureuse, Yukiko va sans doute les apprécier.

Et Yukiko a reçu un Bank Pig. Ça faisait longtemps qu’on n’en avait pas vu, là on en a reçu un de luxe. Vachement sympa.

Je suis pressé d’être au prochain réveillon pour qu’on voit encore plein de cadeaux s’échanger.

Categories
Amis/Famille Japon Vie en general

Réveillon 1

On a fait notre premier simili-réveillon le samedi 8 décembre. Si vous vous rappelez bien, c’était avec les élèves et la prof du cours de français de Yukiko. Chose incroyable, tout le monde avait répondu qu’il viendrait. Finalement, la prof (française) n’est pas venue, mais tous les élèves sont venus. Ça faisait onze invités. A onze invités, ce n’est pas la place qui manque chez nous, c’est la vaisselle (pour l’anecdote, ça m’a pris trois jours pour faire le ménage et la vaisselle derrière…mais c’est un peu parce que pour la vaisselle, j’ai tout délégué à notre lave-vaisselle, qui n’est pas capable d’en laver autant en une fois).

Yukiko n’avait dit à personne que son mari est français (c’est de moi que je parle si vous suivez bien); quand les invités sont rentrés, la moitié a fait une tête terrible, et l’autre moitié n’a rien laissé paraître d’une quelconque surprise. Ceux qui n’ont rien laissé apparaître ont dit après qu’ils avaient pensé que j’étais un ami…

Et bien, c’est rigolo comme tout d’avoir plein d’apprentis francophones à la maison; ils posent de ces questions…genre “quelle est la différence entre “un peu” et “un petit peu” ?”. J’en sais toujours rien, mais j’ai répondu que “un petit peu”, c’est grammaticalement pas terrible, donc réservé à l’oral. Si il y a des apprentis profs de français dans l’assistance, n’hésitez pas à vous manifester…(je sais que j’ai au moins deux profs de français qui viennent me lire de temps en temps).

La soirée fut charmante; les élèves du cours de Yukiko viennent tous d’horizons divers et variés, et sont d’âges bien différents, mais ils ont tous une certaine éducation (ou bien “une éducation certaine”), et les discussions de chaque personne étaient toutes intéressantes. On a vraiment passé un bon moment.

La photo ci-dessous fut prise par un des élèves, puis imprimée avec une imprimante perso, puis scannée…alors excusez la qualité!

Categories
Y

Francophone

Yukiko est en train de devenir francophone. On est loin du compte avant qu’elle ne puisse s’exprimer en français, mais…le travail avance.

L’école où elle va (Institut Français), sponsorisée par le ministère français des affaires étrangères, enseigne le français comme à l’école en France (de ce que j’ai entendu et compris, mais moi je n’y ai jamais pris de cours 😉 ). Ça voudrait dire qu’on apprend la grammaire etc d’une façon très officielle, et que les cours visent le long terme. Ça veut aussi dire que la part faire à la conversation est limitée, et que les élèves ne savent pas tenir une discussion avant longtemps, et c’est bien démotivant pour les élèves qui n’ont pas que ça à faire dans leur vie. Par contre, j’ai rencontré des japonais(es) qui avaient tenu bon, et oh! après quelques années de cours, leur français était vraiment bon, autant à l’écrit qu’à l’oral. Alors, je n’ai pas rencontré assez d’élèves pour pouvoir faire une quelconque généralisation soutenue sur telle ou telle école (quoique je recommande cette excellente organisation pour son excellente qualité! Leur page d’accueil est orientée traduction, mais ils font aussi des cours de français), et donc je ne peux guère affirmer quoi que ce soit, mais l’un dans l’autre, je fais assez confiance à l’Institut Français dans son enseignement.

Enfin, ce message (qui est en fait sans rapport avec le paragraphe ci-dessus) est surtout pour annoncer que Yukiko a réussi l’examen du 5e niveau du Diplôme d’Aptitude de Pratique au Français (DAPF, n’existant qu’au Japon apparemment?). Elle est super contente, et c’est un bon point pour sa motivation à apprendre cette langue.

Il fallait 60 points (sur 101,5 points apparemment), et elle en a eu 84. Un succès franc, donc!

Pour relativiser le succès, voici quelques questions qui tombèrent dans cet examen de 54 questions en 45 minutes (je n’écris pas les questions, car elles sont devinables facilement):

  • 1) Elle habite dans ( ) petit village

① des ② un ③ une

  • 2) Il ( ) à la mer.

① va ② vais ③ vas

  • 3) Tu ___ ___ ___ ?

① âge ② as ③ quel

  • 4) Comment vous appelez-vous?

① Pierre Dupont. Et vous?

② Très bien, merci. Et vous?

  • 5) 距離 (en japonais: “distance”)

① court ② froid ③ long

Il y avais aussi de l’écoute, et des dessins avec la bonne description à choisir à côté. Je trouve ça honnête comme qualité. En avant pour le niveau 4!

Categories
Electronique/IT/AV/Net Japon

Plan data au Japon

Avec mon téléphone, j’ai besoin d’un accès Internet. L’accès Internet apporte…le web browsing, les cartes avec le GPS, les flux RSS, le mail, Skype, etc.

Et là, j’hésite. J’hésite entre le Wi-fi et le HSDPA.

D’abord il y a le prix. Le Wi-fi est à 500 JPY par mois (3€), et le HSDPA…coûte au minimum 1000 JPY (6 €), et grimpe selon le nombre de paquets qu’on reçoit jusqu’à 10000 JPY (62€). En fait, à plus de 460 MB dans le mois, on paye 10000JPY (c’est un semi-flat rate, ie le prix maximum est de 10000JPY, tout ce qu’on consomme au-dessus de 460MB est gratuit).

Honnêtement, le HSDPA est tellement plus pratique que le Wi-Fi; dans les grandes agglomérations, la couverture du HSDPA est la même que celle des portables (=excellente), tandis que le Wi-Fi n’est disponible que dans certains cafés/restaurants et dans les gares. De plus, le HSDPA est compatible avec le hand-over, donc la connection n’est pas coupée quand on se déplace (reconnection automatique et on-the-fly entre les bornes), tandis que le Wi-Fi, dès qu’on marche 10 mètres, on est coupé. Même s’il y a une autre borne, il faut repasser par le processus en ligne et très prise de tête de login au réseau.

Bon, le Wi-fi fait du 54Mbps, alors que le HSDPA ne fait que du 3.6 Mbps (en download seulement). Mais sur un téléphone, 3.6Mbps est pluuuuuus que suffisant. Et puis HSDPA n’est pas autorisé sur mon téléphone (allez savoir pourquoi, softbank n’autorise les connections HSDPA qu’à partir de ses téléphones approuvés), il faudrait donc recourir à un crack. Il y a ce qu’il faut sur Internet pour faire ce crack, mais ça m’a l’air un peu prise de tête.

Et quand je me dis que je vais me décider sur l’HSDPA (car tellement plus pratique), je me rappelle du prix. Est-ce que je suis vraiment prêt à débourser 10000JPY par mois pour un accès Internet mobile??? C’est un peu de la folie. Bon mais vais-je vraiment télécharger pour 460 MB de données??

Arh, j’hésite, j’hésite…

Categories
Vie en general

JLPT

Hier, je suis allé passé l’examen du niveau 1 du JLPT (lien wikipedia).

Mon petit historique sur ce test:

J’ai passé (et obtenu) le niveau 4 en 1997, et le niveau 3 en 1998.

La fois suivante (qui devint la dernière fois jusqu’à hier) que je l’ai tenté, c’était en 1999, et c’était le niveau 2. J’avais échoué de peu, genre il me manquait 20 points sur 400 (à l’époque, il me semble qu’il fallait avoir 240 points sur 400 pour l’avoir, et j’avais eu dans les 220 points).

Je m’étais ré-inscrit pour le niveau 2 en 2004 et 2005, mais n’y étais pas allé (la flemme).

Je m’étais inscrit pour le niveau 1 en 2006, mais n’y étais pas allé (la flemme).

Cette année je me suis inscrit, et y suis allé. Qu’est-ce qui a changé avec les années précédentes? Mes vœux (espoirs) du nouvel an 😀 (et un de plus de réalisé, mais celui-ci fut chaud).

L’intérêt pour moi de passer ce test:

Concrètement, aucun. Ce test peut servir aux jeunes diplômés pour se donner confiance, ou pour structurer leur apprentissage vers un but, ou pour rajouter une ligne sur leur maigre CV. Moi, sur mon CV, j’écris juste que je sais parler japonais, et à priori ça ne dérange pas les recruteurs. De toute façon, ils peuvent vérifier mon niveau lors des entretiens d’embauche. Pour ce qui est de me donner confiance, un bout de papier ne va pas y changer grand chose. “Structurer mon apprentissage” sera difficile car cela fait 7 ans et demi que je ne travaille plus mon japonais de façon académique. Je le travaille au bureau avec mes collègues et à la maison avec Yukiko. Quoique j’en suis rendu à un niveau où j’en apprends de moins en moins…car je me “débrouille” avec ce que je sais.

Je me suis demandé à moi-même pourquoi je continuais à vouloir passer cet examen. Et je ne peux penser qu’à deux raisons; la première, c’est que j’aime bien aller jusqu’au bout des choses. Je me répète, mais n’allez pas croire que c’est une bonne chose; dans mon cas, c’est un comportement compulsif (un peu comme un OCD). Une sorte de force m’empêche d’être tranquille, et me pousse à débourser quelques milliers de JPY et à perdre une journée pour un bout de papier qui ne me servira concrètement à rien 🙁 . Juste pour en finir avec cette histoire qui me motivait quand j’étais étudiant.

La seconde raison (encore moins bonne que la première), c’est que quelques crétins m’ont pris la tête à encenser des gens qui avaient le niveau 1, alors que ces gens n’avaient franchement pas un niveau mirobolant. J’en ai rencontré des gens qui ont passé le niveau 1 et qui étaient incapables de dire une phrase correcte (par contre, ils comprenaient tout). C’était des dictionnaires vivants. Ils avaient un vocabulaire fantastique, mais leur grammaire, leur accent, et leur emploi de ces mots qu’ils connaissaient étaient…nuls. Donc voilà, des crétins m’ont vexé, et ça me pousse à vouloir ce diplôme pour pouvoir leur répondre que ce qu’ils croient, est à côté de la plaque. C’est très futile, je sais, mais ça aussi c’est un comportement compulsif. Et que ne ferais-je pas pour pouvoir décalquer la tête de trolls.

Comment réussir ce test de niveau 1 ?

Pour moi, il y a deux façons; la première est le bourrage de crâne, surtout de vocabulaire (incluant la connaissance des kanji), et la deuxième est d’être juste très fort 😉 .

Et moi ? Qu’est-ce que ça a donné?

Le bourrage de crâne n’est pas pour moi; je travaille et ai d’autres choses à foutre. J’aurais dû le faire quand j’étais étudiant, mais à priori à cette époque je pensais que j’avais autre chose à foutre (on se change pas).

Être juste très fort…je crois que je suis un peu limite. Mon “apprentissage” sur le tas m’a semble-t’il avantagé sur certains points, mais m’a aussi laissé des lacunes. Par exemple, je ne connais pas encore les 1945 kanji requis pour le niveau 1 (il m’en manque quelques centaines).

Le test comporte trois sections: vocabulaire, écoute, et grammaire (dans cet ordre).

Le test de vocabulaire m’a complètement laminé. Je vais m’en tirer avec un 40% (autant dire une tôle). J’étais vert, d’autant plus que dans la partie grammaire, je n’ai pas eu beaucoup de problèmes de vocabulaire; c’est un peu dire qu’ils nous cherchent des poux dans les cheveux avec des mots de l’espace…Ou plutôt, je dirais bien que le japonais est un langage qui est “sensible au contexte” (“context sensitive”); une phrase est nettement plus facile à comprendre que plusieurs mots pris un à un. Et puis il y avait des exercices vraiment vaches dans leur concept. Mais bon, soyons beau joueur, ceux qui connaissent leur affaire s’en tireront sans problèmes. C’était juste pas mon cas.

L’écoute était facile…je dois être entre 80% et 100% sur celui-ci (sans doute pas 100%, car sur certaines questions, j’avais un peu la tête dans les nuages car j’avais l’estomac dans les talons).

La grammaire (coefficient 2) était raisonnablement facile…mais il me manque un peu d’expérience de lecture (il y avait beaucoup d’analyse de textes). Et puis je déteste les questions du genre “sélectionnez la réponse qui convient le mieux“, car ça veut dire qu’il y en a plusieurs qui conviennent, mais que l’une d’elles convient mieux. Je trouve ça un peu vache comme question; on n’est pas en train de passer le GMAT en japonais, sans rire. Sur ce genre de question, il faut faire preuve de raisonnement logique dans une certaine mesure, hors le japonais n’est pas un langage très approprié à cet exercice…le japonais, c’est très flou dans les descriptions et expressions d’opinion…alors trouver la nuance dans le texte qui fait que XXX est mieux que XxX, je trouve ça léger. M’enfin, c’est la règle du jeu. Sur celui-ci, je devrais m’en tirer entre 40% et 70% (j’espère honnêtement avoir plus de 60%, mais avec ces quelques questions à la noix, une mauvaise surprise est dans le domaine du possible).

Il faut un total de 70% pour réussir ce test. Vous avez bien compté; à priori, je ne l’ai pas. Même en repensant à l’examen dans son ensemble, sans parler des notes que je pense avoir, et juste avec mon sentiment sur place, j’ai bien eu l’impression que c’était raté. Mais bon, j’ai une petite chance de l’avoir…enfin toute petite…enfin vraiment minime.

Bon, j’abuse aussi, mea culpa. Sans aller jusqu’au bourrage de crâne, j’aurais quand même pu passer un peu de temps à apprendre du vocabulaire ou des kanji que je ne connaissais pas. Mâhais bon, j’avais autre chose à foutre 😉 Décalquer les trolls attendra.

Résultat officiel courant février.

Categories
Amis/Famille Vie en general

Nouvelles en vrac

  • Fin de la maladie

Je suis guéri! Les traces de l’inflammation ont presque complètement disparu de mon visage, dans une semaine, ça devrait être définitivement parti. J’ai été voir le toubib 6 fois en 3 semaines (7 en comptant ma visite mensuelle chez le pneumologue pour l’asthme), un record. Que j’espère ne jamais battre.

Je sais pas pour vous, mais moi, quand je sors d’une maladie aussi négligeable soit-elle, j’ai une forme d’enfer. Je n’arrive plus à dormir, je me couche super tard (et je n’arrive pas à me lever le matin), je fais un ménage de printemps dans la maison, j’achète des milliards de trucs inutiles, et je fais plein de projets. En bref, je revis.

En fait, je vois bien comment ça va se passer dans XX années; je tomberai malade de la même façon, mais j’en reviendrai pas. Quand on est malade et anémiquement incapable de bouger son derrière hors de son lit, même si c’est une conne de grippe, on voit bien comment ça peut continuer à dégénérer jusqu’à la visite de la faucheuse. En un sens, ça me rassure. Et en attendant, j’en profite. C’est un peu comme monter dans une montagne russe; on se sent revivre. Ou un peu comme une blague de mon père, qu’il répète depuis ma plus jeune enfance: l’histoire du gars qui se cogne la tête avec un marteau. Une personne arrive et lui demande s’il aime ça. Il répond que non, mais que ça fait tellement bien quand ça s’arrête.

  • Décorations de Noël

On se fixe un budget chaque année avec Yukiko pour les décorations de Noël. L’année dernière, c’était le sapin et ses décorations, et la couronne à mettre sur la porte d’entrée (elle a disparu dans le déménagement cette couronne, d’ailleurs!). Cette année, on s’est fendus de deux malheureuses décorations pour les murs du leaving, de poudre de neige pour faire des étoiles sur les vitres, d’une magnifique guirlande lumineuse pour notre arbre dans notre jardin/parking dehors, et d’une plaque lumineuse “Merry Christmas” (sur notre balcon pour le moment).

L’arbre est en place, ainsi que toutes les décorations qu’on a achetées. On se tâte pour en acheter d’autres (j’ai voulu acheter un père Noël lumineux de 3 mètres de large pour mettre sur notre balcon, mais il avait l’air salement encombrant, alors on a passé).

  • Plus de reviews de films!

D’ici à la fin de l’année, je sens qu’il va y avoir beaucoup beaucoup de revues de films. Parce qu’il y en a beaucoup que j’ai vus et pour lesquels je n’ai pas encore publié mes commentaires. Et que j’aimerais bien liquider le stock d’ici à la fin 2007. Soyez prêts.

  • Fêtes en aval

La saison des fêtes commence. A partir de la semaine prochaine et pour 3 semaines, on reçoit des gens le week-end (une quinzaine à chaque fois) pour faire une simili-veillée à la japonaise (c’est à dire que ça finit tôt pour que tout le monde puisse rentrer chez soi avec le dernier train). Ça signifie beaucoup de boulot d’organisation, mais beaucoup de plaisir aussi.

La première fête (8 décembre) sera avec les gens du cours de français de Yukiko. La deuxième (15 décembre) avec ses collègues de travail (j’avoue avoir un doute sur le bien-fondé de cette party). La troisième (23 décembre) avec mes amis, quoique Yukiko les connaisse bien sûr (presque) tous. (Notez qu’au Japon, il y a souvent une très nette séparation entre les amis du mari et ceux de la femme).

  • Mauvaise nouvelle

Le père d’un ami d’enfance (celui avec qui je suis plus ou moins toujours en contact depuis le plus longtemps, soit depuis environ 20 ans) est décédé. Quel choc. Il était professeur agrégé de physique dans le lycée ou j’étais lycéen, et même mon frère l’avait eu comme prof. Il est décédé jeune, et alors même qu’il avait toujours été très actif autant physiquement qu’avec ses neurones. Il était quelqu’un de franchement sympathique, vif, plein d’humour (de l’humour à froid et bien cassant, celui que je préfère) et toujours prêt à aider son prochain (ça venait peut-être avec le métier de prof). C’est pas juste. C’est vraiment pas juste.

Ça fait quelques temps que je n’ai pas pris contact avec mon pote de jeunesse; il est grand temps de le faire.