Categories
Japon Maison

L’état nous rend de l’argent (2)

(suite d’hier)

Donc, l’état nous rend de l’argent et la boite nous fait la déclaration d’impôts toute seule. Parfait, non? Et bien non, car la première année, il faut que nous allions nous-même au centre des impôts refaire une déclaration d’impôts (de la deuxième année à la fin du plan de remboursement, la société nous le fait automatiquement).

Et j’ai crié…criéhé…ma haine dans tout le Japon; l’un des avantages phares du Japon, ne pas avoir à faire sa déclaration d’impôts, le bonheur sur Terre, qui part en fumée pour un an, argh! Dans ma tête, j’ai revu instantanément mon père faisant la déclaration d’impôts de notre famille pendant deux jours d’affilé à la maison, avec des tonnes de documents posés partout…un bond mental dans le passé qui m’a rendu malade pendant des jours.

Alors avec Yukiko, on s’y est mis (à reculons) un dimanche…et là j’ai explosé de rire. En deux heures, dont 3 bonnes pauses, c’était torché facile. La déclaration d’impôts japonaise, une comédie, je vous dis! Regardez donc le formulaire. Il tient sur une page A4! Pour une fois, les japonais sont les champions de la simplicité, ils m’ont scié sur ce coup. Il y avait également un document annexe à remplir, un document spécifique à notre bien immobilier, mais il était encore plus simple.

En gros dans ce formulaire super-simple dont vous pouvez voir la tête en cliquant sur le lien ci-dessus, on doit rentrer les informations suivantes:

  • nos revenus: salaire, pensions, retraites, etc.
  • les divers montants imposables des revenus ci-dessus (genre le montant de la carte orange qui est viré avec le salaire n’est pas imposable, duh!)
  • Les sommes qu’il faut retirer de ces montants imposables: assurances tremblements de terre, frais médicaux, assurance-vie, assurance sociale, etc.

Du montant qu’il reste, on déduit le montant des impôts de cette année:

  • La tranche entre 1000 JPY et 1.949.000 JPY (12255 €): 5%
  • La tranche entre 1.950.000 JPY et 3.299.000 JPY (20744 €): 10%
  • La tranche entre 3.300.000 JPY et 6.949.000 JPY (43694 €): 20%
  • La tranche entre 6.950.000 JPY et 8.999.000 JPY (56584 €): 23%
  • La tranche entre 9.000.000 JPY et 17.999.000 JPY (113.175 €): 33%
  • La tranche de plus de 18.000.000 JPY: 40%

(Je précise bien que les tranches ci-dessus n’ont RIEN à voir avec le salaire; pour moi, le montant à partir duquel le montant de mes impôts fut calculé était 40% moins élevé que le montant de mon salaire…n’allez pas croire non plus que c’est linéaire et qu’il suffit de retirer 40% à votre salaire pour trouver votre tranche, car c’est complètement faux!)

De ce montant d’impôts, on retire quelques trucs comme par exemple les impôts payés à l’étranger (pour ceux qui ont travaillé assez longtemps à l’étranger pour devoir payer des impôts là-bas) ou bien le montant remboursé pour l’achat d’un bien immobilier (voir l’article d’hier).

Ul-tra-fa-ci-le.

En fait, on s’est quand même planté (à cause des trois pauses sans doute), mais ça n’était pas bien grave.

On a pris une demi-journée de congé et sommes allés au centre des impôts (qui en fait est l’antenne du ministère des taxes pour notre arrondissement). Là on a encore halluciné; des préfabriqués (chauffés, ouf!) avaient été mis en place devant l’entrée du bâtiment, et dedans plein de tables avec crayons, formulaires et calculatrices avaient été préparés pour tous les gens qui nécessitent de remplir leur formulaire sur place. En prime, des gens du ministère étaient là pour répondre à toute les questions qu’on pouvait avoir. Il y avait peut-être un employé du ministère pour 5 personnes venues remplir leur déclaration. Et la majorité de ces personnes étaient d’un âge avancé…car tous les retraités doivent faire cet exercice chaque année (plus de compagnie pour leur faire le boulot chaque année). Les autres personnes étaient soit dans la même situation que nous (ayant acheté un bien immobilier en 2007), ou bien n’étaient pas des CDI, tout simplement (j’ignore la situation des CDD, mais les baito doivent faire la déclaration eux-mêmes, c’est sûr).

C’est donc un employé du ministère vérifiant notre copie qui nous a dit qu’on s’était planté à un endroit; on a corrigé, et en une demi-heure on avait donné tous les documents nécessaires et on était dehors.

On n’a plus qu’à attendre notre tout petit bonus versé par l’état, qui est censé arriver dans moins d’un mois. Petit bonus, mais grand plaisir.

Categories
Japon Maison

L’état nous rend de l’argent

Chose rare de par le monde, l’état nous rend de l’argent. Bien que les réductions d’impôts existent un peu partout, là je dois reconnaître que le Japon n’y va pas avec le dos de la cuillère dans son gros cadeau aux contribuables, et c’est ce qui fait son unicité.

Dans mon cas, comme pour tous les CDI au Japon, la déclaration d’impôts est faite par la société, chaque fin d’année. Ce qui signifie au passage qu’on doit tout déclarer aux RH de sa compagnie: si on s’est marié, si on a eu un enfant, si sa femme travaille, combien elle gagne, si on a acheté une maison, et si oui combien elle a coûté, de quand elle date, etc. Je ne vous dis pas dans les petites boites comment ce genre d’informations peut circuler vite dans tout le personnel (la protection des info personnelles n’est pas encore au goût du jour, non, non), et en règle générale si il y a une petite finasse dans le département RH, elle a vite fait de se faire de bonnes amies dans le personnel avec toutes les histoires salaces qu’elle peut raconter sur tout le monde au déjeuner de midi. J’ai déjà vu UNE personne de ce genre, mais le point positif c’est que c’était UNE personne sur les deux dizaines de personnes de RH que j’aie pu rencontrer en 8 ans. J’ai donc espoir que ce genre de sale histoire n’arrive pas souvent…au moins dans les sociétés dignes de ce nom.

Avec la grosse crise économique qui a frappé le Japon de plein fouet, l’état a jugé bon de faire des reversements d’impôts sur plusieurs choses, comme par exemple sur l’achat d’un bien immobilier. A partir de 1999, tous ceux qui achètent un bien immobilier se voient reverser une partie de leurs impôts chaque année pendant une période de dix à quinze ans (selon l’année d’achat).

Pour donner un exemple, ceux qui ont acheté en 1999 se sont vus recevoir 1% du restant de leur prêt bancaire dans la limite de 500.000 JPY (3144 €) par an pendant 6 ans, puis 0,75% du restant de leur prêt dans la limite de 375.000 JPY (2358 €) par an pendant 5 ans, puis 0,5% du restant de leur prêt dans la limite de 250.000 JPY (1572 €) par an pendant 4 ans. Soit un reversement total de 5.875.000 JPY (36.941 €) sur 15 ans. Sympa, non?

Ceux qui n’ont pas contracté de prêt immobilier ne sont pas remboursés. Niet, zéro.

Bien entendu, puisqu’il s’agit de reversements, il faut avoir payé autant d’impôts…c’est à dire que si on peut recevoir jusqu’à 500.000 JPY de remboursement dans l’année mais que dans cette année on n’a payé que 200.000 JPY d’impôts, alors on ne reçoit que 200.000 JPY de remboursements. AHAH! Ça veut dire que plus on paye d’impôts (sur le revenu, s’entend!), plus on a de chance de recevoir de la thune. C’est à dire que plus son salaire est élevé, plus on sera remboursé. Je saisis l’opportunité pour rappeler (si c’est encore nécessaire) que le Japon est un pays bien capitaliste. Si, si.

Pour ceux qui ont acheté en 2007 (c’est à dire moi et Yukiko par exemple), les reversements possibles sont les suivants:

  • Entre la première et la 6e année du prêt immobilier: 1% du restant du prêt, max 250.000 JPY (1572 €) par an.
  • Entre la 7e et la 10e année du prêt: 0,5% du restant du prêt, max 125.000 JPY (786 €) par an

Total: 2.000.000 JPY (12.576 €) sur 10 ans

OU BIEN (à notre choix):

  • Entre la première et la 10e année du prêt immobilier: 0.6% du restant du prêt, max 150.000 JPY (943 €) par an.
  • Entre la 11e et la 15e année du prêt: 0,4% du restant du prêt, max 100.000 JPY (629 €) par an

Total: 2.000.000 JPY (12.576 €) sur 15 ans

Dans un sens, pauvre de nous, car nous ne serons remboursés “que” de max 2M JPY, alors que ceux qui ont acheté il y a 8 ans sont remboursés de max 5,9 M JPY. Le truc sympa (pour certains), c’est que même ceux qui ne payent pas beaucoup d’impôts (ie ceux qui payent à peine 150.000 JPY (943 €) d’impôts par an) seront remboursés au maximum possible.

(à suivre demain)

Categories
Humour

Vieille pub

De quand date cette pub? Je vois que le jeu est pour commodore64, donc doit dater entre 1982 et 1990…mais plus probablement aux alentours de 1982.

Vous avez vu les graphiques? Il faut avoir une sacré bonne dose d’imagination pour s’imaginer qu’on se trouve dans l’univers de Star Wars. Un aile-X? Un petit cube. Une étoile de la mort? Un gros cube. La différence doit être flagrante.

Enfin, à cette époque, je ne me rappelle pas qu’il y avait des crétins qui jouaient avec des lunettes de soleil…

Categories
Vie en general

Balade

Une grippe m’a cloué au lit pendant deux jours. Bizarrement, elle est repartie aussi vite qu’elle est arrivée…allez comprendre. Je ne vais m’en plaindre; au Japon, j’étais tellement habitué à avoir des grippes ou des rhumes qui durent des semaines, que c’est un plaisir d’être de retour après seulement deux jours de coma.

Bilan: deux articles de blog sautés, et quatre litres d’eau évacués par les pores de ma peau.

Dommage, car j’étais près d’arriver à finir le stock de films que j’avais en retard. Vous avez remarqué comme j’en vois beaucoup ces temps derniers? J’ai du mal à comprendre moi-même où je trouve le temps de tous les voir. Moi qui avais décidé de faire des articles parlant de plusieurs films à la fois pour faire moins d’articles sur ce sujet, je me retouve à faire autant d’articles qu’avant, mais avec trois fois plus de films!

Categories
Japon Maison

Mon plancher chauffe

Un élément important de notre nouvelle maison (et qui se trouve dans toutes les nouvelles maisons et appartements aujourd’hui), ce sont les planchers chauffant. En général, ils peuvent être au gaz ou à l’électricité, mais le nôtre est au gaz.

Le plancher chauffant, c’est un régal. Avoir les pieds au chaud, j’adore. Et mine de rien, ça chauffe bien la pièce. De plus, comme c’est programmable, on revient le soir à la maison, et celle-ci est chaude. Un plaisir. En plus, comme c’est au gaz, la facture est sympa (le gaz coûte bien moins cher que l’électricité).

C’est du moins ce que je pensais jusqu’à il y a quelques jours.

Depuis que je suis sur Tokyo, mes factures de gaz ont rarement dépassé les 5000 JPY (32 €) par mois, même en hiver (à la limite ça coûte même plus cher en été, car on prend plus de douches). Pour le mois de décembre dernier (où je fus en vacances dès le 22, soit à partir de cette date tous les jours toute la journée à la maison), on a atteint les 18000 JPY (113€) de facture! Un record! Mon plancher chauffe notre maison ET ma carte bleue. Je ne savais même pas que c’était possible d’atteindre ce montant! Je ne vous dis pas la tête que j’ai faite en voyant le relevé du compteur 🙁

Quand on additionne avec les 18000 JPY mensuels d’électricité (notre facture d’électricité ne change pas quelque soit la superficie de notre maison), les 3 téléphones et la ligne Internet qui cumulent à 20000 JPY (126 €) et l’eau (qui coûte que dalle d’ailleurs), ça fait un beau paquet de factures à payer tous les mois…Ça a beau me faire des miles Air France parce que je paye avec ma visa, ça me déchire bien quelque part.

Categories
Japon

Gotemba

Le week-end dernier, avides de faire des kilomètres avec notre Duako (c’est le nom qu’on a donné à notre voiture), ainsi que de dépenser un peu d’argent (diplomatiquement, ça se dit “faire du shopping”), nous sommes allés aux Outlets de Gotemba. Les outlets sont des magasins où se vendent les fins de série, ou des produits légèrement abimés, ou des produits qui n’ont plus leur emballage, enfin bref, tous les produits invendables. Et il y a bien sûr des réductions plus ou moins importantes.

Le cercle violet à droite, c’est chez nous. Le cercle rouge, c’est Gotemba. Le cercle noir, c’est le Mont Fuji (juste pour dire qu’il n’était pas loin).

L’autoroute (la 246, appelée “Tōmei” par tout le monde puisqu’elle relie Tokyo [qui commence par “Tō”] à Nagoya [qui commence par…”Mei”…du moins son premier kanji peut se prononcer “Mei” quand il est tout seul]) est assez loin de la maison, ça a dû nous prendre un peu moins d’une demi-heure pour la rejoindre. De la rentrée sur l’autoroute jusqu’à Gotemba, je ne me rappelle plus bien, mais ça a dû prendre un peu moins d’une heure. Au total, moins d’une heure et demi de trajet aller, dégagé à l’aller, et avec juste 3 kilomètres de bouchon au retour (10 minutes). Ce qui est bien en habitant Yokohama, c’est qu’on évite les embouteillages de rentrée sur Tokyo (on a juste ceux de Yokohama 🙁 ).

J’ai testé la boite manuelle, mais ça ne m’a pas plû; la main gauche n’a pas de sensations, et puis seulement deux crans + et -, ça gâche aussi les sensations. Le moteur est tellement silencieux de toute façon, qu’on ne l’entend pas, même quand on pousse les vitesses…J’ai donc vite arrêté de l’utiliser.

Les Outlets de Gotemba sont très bien pour les amoureux du shopping; je ne crois pas avoir vu un tel rassemblement de boutiques de luxe autre part dans le Japon (même à Super Brand City, à Fukuoka). Il y avait du monde, mais l’ensemble est tellement grand, que ce n’était pas bondé du tout.

Les prix étaient moyens; seulement 30% de réductions sur les bons produits (Gucci faisait du 50%, mais ça restait trop cher pour le budget qu’on s’était fixé). Armani n’était pas mal du tout, et Hugo Boss était très bien (mais seulement 40% sur les bons produits). J’y ai quand même acheté une paire de lunettes de soleil (j’adore Hugo Boss), j’en ai marre de m’exploser les yeux à chaque fois que je conduis. Les lunettes sont top-légères, avec un design comme on n’en voit pas beaucoup; c’est ce que je voulais.

On a acheté de la porcelaine Wegdwood, leurs prix étant vraiment attractifs (-50%). Enfin, j’ai aussi acheté un tee-shirt et un sweat-shirt Nike (total 5000 JPY, 32 €), pour marquer le coup (j’adore Nike). J’ai bien envoyé un mail à mon frère lui demandant sa taille de chaussures, mais soit il avait autre chose à faire, soit mon téléphone m’a joué une blague et n’a pas envoyé le mail…car je n’ai jamais eu de réponse. Ce sera pour le printemps.

Yukiko a trouvé des choses qui lui plaisaient, mais vu que son corps va se déformer dans les mois qui viennent, elle a préféré ne rien acheter de peur de ne pas pouvoir les mettre. On a vaguement cherché des fringues de maternité, mais …. comment font-ils pour faire des fringues de maternité aussi laides? Les marques se font un concours de laideur? Finalement Yukiko va se mettre à chercher des fringues normales, mais amples. Notre amie qui a fraîchement accouché, nous a d’ailleurs dit que c’est ce qu’elle avait fait elle-même.

Ce fut donc une petite journée shopping, on a acheté pour à peine 25000 JPY (158€). Et j’ai fait mes repérages pour notre prochaine virée au printemps.

Categories
Japon

Couverture chauffante

Tout le monde en a entendu parler (même en France), personne n’en a utilisé (?). Il s’agit bien sûr des couvertures chauffantes.

Moi, comme beaucoup de monde, j’ai toujours pensé que c’était pour les personnes agées ou les faibles (raisonnement “Moi Homme, Moi Fort!”). Après tout, pensais-je alors, on rentre sous la couette, on la chauffe avec sa chaleur animale, et hop! C’est chaud pour le reste de la nuit. Mais en fait, on oublie plein de cas. Il y a des nuits, on a froid. Il y a des soirs, on n’a pas envie de rentrer dans un lit froid. Il y a des jours ou des nuits en hiver, où on a même carrément envie d’avoir chaud sans se soucier de rester sous la couette.

Au ski en décembre, on avait eu bien froid (duh!) et la tenante de l’appartement où on avait logé nous avait préparé une couverture chauffante. Ce fut une nuit exquise, j’avais dormi comme un loir et m’étais senti comme dans une oasis dans un désert (ou plutôt comme dans un igloo sur une banquise).

Avec Yukiko, au retour, on s’était donc acheté une de ces couvertures chauffantes. Ça coûte rien. Mais j’ai vu que les prix allaient du simple au quadruple, et je n’ai toujours pas compris la différence entre ces produits. Si quelqu’un le sait, merci de me faire savoir…

Le premier jour, on a fait une sieste dedans pour la tester. On a fait l’erreur de mettre le thermostat au plus fort, et on s’est réveillé une heure plus tard en nage. Maintenant on a trouvé le bon réglage.

On l’utilise toutes les nuits maintenant. En fait, je crois que j’aurais même du mal à m’en passer maintenant. Peut-être que nous sommes devenus faibles?

Jordan aime bien (sans plus, on dirait même qu’il n’a rien remarqué), et Darma n’aime pas (les chats de la race de chats de Darma préfèrent le froid au chaud, c’est une race un peu spéciale, un peu space). Tant mieux, ça fera moins de poils dedans.

(Ce n’est pas chez nous, et ce ne sont pas nos chats!)

Categories
Vie en general

Notre titine

On a reçu notre tuture samedi dernier! C’est un vrai bijou, j’en suis fou!

Après quelques tours par-ci par-là, je confirme que c’est un vrai plaisir de la conduire. Au siège conducteur, on domine la route par une position surélevée. Mais si la voiture est haute sur pattes, la voiture n’est, elle, pas si grosse; les manœuvres dans les rues étroites autour de chez nous, ou bien la ranger dans une place de parking sont aisés. Il y a de la place à l’intérieur comme on en a rarement vu dans nos voitures de location, mais on est loin d’une Lincoln ou d’un SUV américain (tant mieux, ça ne m’intéressait pas). Le moteur a une bonne patate, et je n’ai pas encore testé la boite manuelle; je n’en attends que du bien.

Quel plaisir ce fut d’aller dans un centre commercial difficilement inaccessible par train. Le train à Tokyo, c’est bien moins cher et bien plus rapide que la voiture, mais après 8 ans d’une utilisation exclusive de transports en commun, je suis content de payer et perdre mon temps pour être dans MA voiture. Ça peut paraître futile, mais j’en ai marre de voir ces tronches fatiguées de gens inconnus…même en étant plus rapide, le train me fatigue plus que la voiture. Pour le moment. On en reparlera d’ici quelques temps, le temps que je me lasse aussi de la voiture… Mais pour le moment, je suis juste super content de l’avoir. On va sortir tous les week-ends pendant quelques mois je pense.

Avec quelques (rapides) recherches, je vois que cette voiture est déjà disponible en France, sous le nom de Qashqai. Les équipements ont l’air similaires…ABS et airbags de série, entre autres. Mais je vois que sur le modèle de base en France, il n’y a pas de climatisation. Je me demande s’il y a encore des voitures vendues sans climatisation au Japon…mais le climat n’est pas le même ici, c’est vrai. Ici, la climatisation est une question de vie ou de mort (ou presque).

Premier prix en France (la toute simple sans options): 19.150 € (2.997.000 JPY)

Premier prix au Japon (la toute simple sans options): 1.953.000 JPY (12.482 €)

Prix du dernier modèle en France (sans options): 27.050 € (4.232.000 JPY)

Prix du dernier modèle au Japon (sans options): 2.430.750 JPY (15.544 €)

Les modèles français et japonais ont des moteurs différents…mais ça m’étonnerait que cela justifie cette différence de prix. Je remarque aussi que le dernier modèle en France a le système de navigation en série, alors qu’il est en option au Japon. Mais ça ne représente tout de même pas la différence de prix qu’on peut constater (du simple au double!!).

A noter qu’en France, le malus “éco” est à 0 (zéro), donc cette voiture a été jugée “non polluante”. Si je me rappelle bien, elle consomme un peu moins de 7l au 100km.

Les rapports d’essai sur cette voiture qu’on peut trouver sur le web français sont bons, quoique souvent mitigés sur l’intérieur (moi son intérieur me semble bien, mais évidemement je n’ai pas de quoi comparer). Et quand il s’agit de comparer le Qashqai avec une voiture française (la nouvelle 308 par exemple), c’est bien entendu toujours la voiture française qui est meilleure. Uhuhuh 😆

Categories
Y

Deuxième écho

Le 16 janvier, Yukiko avait été dans une clinique qui ne pratique pas les accouchements, mais fait juste le suivi de la grossesse. On a appris par la suite qu’il vaut mieux se faire suivre dans une clinique qui pratique les accouchements, car on peut y réserver sa place…et les places sont chères, car apparemment peu nombreuses. Yukiko a donc repéré une clinique faisant les accouchements qui lui plaisait bien, et nous y sommes allés pour sa deuxième visite de suivi.

Cette clinique ne pratique pas la péridurale (c’est la seule qu’on ait trouvée qui ne la pratique pas pour le moment, coïncidence). On a attendu une petite heure car c’était sans rendez-vous, et on lui a fait sa deuxième échographie.

Un vrai progrès, non?

On a montré la photo de la première écho au toubs, mais elle n’en avait rien à foutre. “C’est pas le même calibrage, j’y comprends rien”. Désolé ô demi-dieu docteur de vous avoir fait perdre 5 secondes de votre temps…

Diagnostique étonnant du toubs en 2 minutes: “Y’a pa’d’problème, ça baigne.” (pun) “Revenez me voir dans deux semaines.”. Temps de la visite: 4 minutes. Je travaille Yukiko au corps pour qu’on n’aille pas payer les docteurs pour le plaisir…C’est à dire concrètement qu’on espace les visites…

On demande à réserver la place de Yukiko dans cette clinique, mais pas de bol, ils sont “plein en septembre”. On s’est mis en liste d’attente à tout hasard. Cette visite nous a coûté 10000 JPY (63€) cette fois-ci (car la clinique est plus cotée…). Il faut bien que le satané toubs paye ses 10 infirmières qui font l’accueil (sans rire) ET sa nouvelle Mercedes-Benz SLK 500.

Yukiko est en train de faire un tour d’horizon virtuel des cliniques pas trop loin, avec parking ( 😀 ), ouvertes le week-end (pour le suivi de la grossesse…histoire de pas avoir à en plus prendre de ses congés de peau de chagrin pour voir un toubs 10 minutes), et pas trop chères. On a trouvé quelques cliniques qui ont l’air sympa.

Categories
Vie en general

JLPT: Résultats

J’ai reçu les résultats du test du JLPT fait en décembre dernier.

Je ne l’ai pas eu.

Mes résultats sont vaguement conformes à mes impressions post-exam; j’ai eu un peu mieux que ce que je comptais avoir pour le vocabulaire, j’ai eu une bonne note pour l’écoute, et j’ai eu un peu moins bien que ce que je comptais avoir pour la grammaire. Au final, j’ai la note totale que je pensais avoir: j’ai eu 242 points sur 400 (soit 60,5%, ou bien 12,1 / 20).

Je crois qu’il faut 280 points (70%, ou 14/20) pour être reçu. Bah, si je fais l’effort de faire un brin de commencement de travail personnel, j’ai une bonne chance de l’avoir. Ou alors en laissant le temps faire, il y a bien un moment où j’aurais le niveau. On verra bien.

Rendez-vous le 7 décembre pour la revanche?